Aller au contenu


Photo

mauvaises herbes


  • Veuillez vous connecter pour répondre
93 réponses à ce sujet

#61 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 03 octobre 2008 - 10:42

Re-Bonjour!

Super témoignage que celui de Nicole : ça sent le vécu! (bientôt deux mains droites :oops: , si ça continue) Ce ne sont pas seulement ses moyens d'action qui ont changé (réponses à un stimulus) mais son appréhension de ce tout ce qui l'entoure :tresfache: .

Une autre méthode pour freiner les indésirables ( un autre terme qui recentre sur l'individu et ses désirs et non la pov'plante qu'a rien demandé) sans toucher au sol consiste à les "fatiguer", par exemple :
PLIER les plantes : ça se fait pour les fougères (prairies), les engrais verts (maraîchage), le maïs transgénique (oups!) ...ça évite de déstructurer le sol (et ses habitants qui bossent dur à notre place), tout en préservant un couvert végétal, et c'est souvent moins de fatigue.
Couper/casser la plante (binage, arrachage) peut en effet avoir l'effet d'une "bonne taille", comme celle d'un fruitier.

"Un binage vaut deux arrosages", j'ajouterai : "une couverture du sol vaut 10 arrosages".

FLOYD :"J'ai écrit dans le premier post "bonnes mauvaises herbes", astucieux non?" Ouais! T'es un malin, toi! :calin:

A Christian, le pourpier, tu le manges pas? tes voisins, amis, famille, restos du coeur... C'est vraiment un "problème"? :ptdr:
Tu me fais penser un client qui se plaignait d'avoir trop de fruits sur un abricotier : ça le gênait pour passer sa tondeuse auto-portée au ras du tronc...
Quand, j'ai dit : "je suis "envahi" par les topinambours, les tanaisies , valérianes officinales, roquettes, camomilles,... ", pour ma part ce n'est pas un réel problème, c'est un surplus utile (dons, échanges, transformations).
Les pissenlits "spontanés" sur la mini-pelouse ou dans le potager , ça m'évite d'en "cultiver" (effort=0)

Modifié par G.Lecolo, 03 octobre 2008 - 10:42 .


#62 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 03 octobre 2008 - 10:59

Si tu veux porter du pourpier aux resto du coeur, je t'en mets de côté...

#63 _strychnine_

_strychnine_

Posté 03 octobre 2008 - 11:31

Christian, c'est super bon le pourpier! C'est bourré d'omega 3 en plus, dans la salade, cuit, c'est parfait comme aliment...

#64 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 03 octobre 2008 - 11:59

C'est bien ce que je disais, strychnine, j'en donne à qui qu'en veut, mais trop, c'est trop...

#65 dani de Marseille

dani de Marseille
  • Localisation:Mars

Posté 03 octobre 2008 - 15:48

:tresfache:

Modifié par dani de Marseille, 03 octobre 2008 - 15:48 .


#66 lejardinero

lejardinero
  • Localisation:sudportugal

Posté 05 octobre 2008 - 07:28

par ici le pourpier ça se vend ,0,60 € la botte il me semble ,et pas toujours beau !
pour le chiendent j'ai remarqué que le brf mulch d'été assez épais en période séche "aspirait " les racines de chiendent ,bien plus facile à arracher ensuite

#67 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1 408 messages

Posté 05 octobre 2008 - 08:51

Christian vendez-en du pourpier (en ville, à la campagne vous ferez rire)! Vous ferez fortune, pensez aussi aux graines, une année j'en ai acheté (j'avoue) avant de me rendre compte qu'il poussait de partout sauf dans mon jardin, le mien, une plaie alors, je l'ai éradiqué sans le vouloir avec deux recettes,une salade au lardons et une soupe froide.

Echangez-en par correspondance, mangez-en c'est la nouvelle mode(pensez à enlever la tige), regardez le avec intérêt...
Echangez les graines par correspondance, ce qui vous envahit en intéresse d'autres.

Mettez un dessus de cage lesté et mettez dessous un lapin ou un cochon d'inde (voilà comment j'ai éradiqué mes pourpiers,aussi).

Mettez vos coupes de haies dessus et passez et repassez.


Les racines de chiendent ont une indication thérapeutique, contactez un labo pour des racines bios (hi,hi).

#68 juskiame

juskiame

Posté 05 octobre 2008 - 10:14

Christian, l'essor du pourpier est souvent du au tassement de sol (pietinement par ex. dans les jardins) :???:
Nicole, fais 150 km au nord et vient recolter les racines de chiendent. Je t'en fais don avec plaisir :D
G l'ecolo, une idée pour mon soucis (pas les fleurs oranges hein!)? bientot seve descendante et decision tjrs pas prise...

#69 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 09 juin 2011 - 18:42

Je vois que vous parlez de pourpier et viens de me rendre compte que j'en avais pleins dans le jardin.....Juqu'à maintenant je les arrachais, mais si c'est si bon, comment vous les manger????

#70 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 752 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 09 juin 2011 - 18:48

Cru, en salade simple ou composée, avec de l’huile d’olive et du citron (il faut prendre les jeunes pousses).
Cuit, comme les épinards, au beurre ou à la crème.
Ou pour relever une omelette ou une sauce.

#71 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 09 juin 2011 - 19:39

Merci Flanar. Je suis un peu flemmarde parce que j'ai des supers bouquins qui en parlent aussi. J'ai aussi dans mon livre deux recettes provençales, une de pourpier en gratin et une autre en soupe avec des pommes de terre.


Autrement dans un des livres je ré écris ses vertus;

"L'intérêt du pourpier réside dans sa richesse en acides gras de la série oméga3....effets favorables sur la régulation physiologique de la tension artèrielle, de la vasodilatation, de l'agrégation plaquettaire et de l'inflammation...le pourpier présente un grand intérêt dans la prévention des maladies cardiovasculaires....Le pourpier contient de nombreux antioxydants (vit C. E. bêta carotène, glutathion)....renforce l'action des oméga3 au niveau cellulaire..... La plante est également douée de propriétés myorelaxantes, etc etc....

Si vous voulez, je vous donnerai les recettes que j'ai dans l'autre livre sur les salades sauvages mais comme je tape sur l'ordi avec un seul doigt çà suffit pour aujourd'hui.

Super, super, on va se régaler.....

#72 _strychnine_

_strychnine_

Posté 09 juin 2011 - 19:49

Moi j'adore vraiment ça dans la salade, avec des jeunes feuilles d'épinards, de la tétragone, de la salade bien croquante, de l'huile d'olive et du vinaigre de cidre... Miam...

#73 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1 408 messages

Posté 09 juin 2011 - 20:25

Si vous voulez enlever l'amertume de vos feuilles de pissenlit, enlevez la nervure centrale(c'est un coup à prendre).
C'est long, mais comme ils poussent tous seuls....

Les haies de leyland de ma voisine qui ne pouvaient aller en brf, étaient sublimes (odeur) pour marcher dans les allées.


Je vous assure que c'est magique le piètinage de bouts de haies, rien ne pousse à travers si la couche est assez épaisse, lancez un appel à vos voisins lorsqu'ils taillent leurs haies, ouvrez le sac sur un chemin, redonnez le sac pour qu'il recommence.


J'ai lu un livre de jm Lespinasse. Il monte des sortes de buttes, ses jardins sont superbes, c'est dans la lignée de Fukuoka, de E Azelip, des permaculteurs, j'adore... Tapez sur Internet vous allez baver...
une vidéo aussi sur la Sibérie de l'Autriche...L'homme sème ce qui l'intéresse en grande quantité et trouve des débouchés à toute herbe...

#74 Kiron

Kiron
  • Genre: Homme

Posté 18 juin 2011 - 14:28

Quand vous avez des soucis d'adventices (joli ce mot hein ;-) )le plus important c'est ça :

Par contre le fait de modifier la fertilité de la terre joue. Mes mauvaises herbes étaient habituées à une terre pauvre et sèche, là elles sont mal à l'aise dans le brf et autres broyats humides.

Si votre sol est fertile, vos cultures poussent plus vite et ne sont pas gênées par les herbes sauvages.
Surtout que certaines adventices apparaissent pour rééquilibrer la teneur de certains minéraux ou oligo-éléments dans le sol (ex : liseron et mouron étoilé qui ramènent du bore). Du moment que l'on apporte l'élément qui s'était raréfié, ces plantes ne prolifèrent plus avec la même intensité. Donc arrosez avec une solution d'oligo-élément, amenez toutes sortes d'engrais (surtout fumiers), ça ira beaucoup mieux ensuite.
Dans les cas extrêmes, une bâche noire posée à la fin de l'été jusqu'au printemps, et vous transformez les mauvaises herbes en humus :sourire:.
Du vinaigre dilué à 20% marche bien la plupart du temps, ce qui agit est l'acide acétique, qui peut se trouver en gros. Tous les ans ça serait pas prudent mais pour un premier désherbage ça va.

Modifié par Kiron, 18 juin 2011 - 14:32 .


#75 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 262 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 31 juillet 2012 - 17:16

Qu'est-ce que vous pensez de cette plante...http://nature.free.f...misiifolia.html l' Ambrosia

Je parle de cette plante car on précaunise l'arrachage de cette plante (j'imagine uniquement en France)car responsable de beaucoup de nos maux,allergies...http://www.actualite...debut-Aout.html

Et ce qui est "étrange" cet que nos ancétre les Grec considéraient cette plante comme le nectar des Dieux et symbole d'immortalité...

Moi,personnellement je trouve que tous à sa raison d'être...

Modifié par naturel, 31 juillet 2012 - 17:20 .


#76 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 937 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 31 juillet 2012 - 17:23

Ce sont là deux choses différentes… ne pas faire l'amalgame entre la plante terriblement allergène et la substance mythologique.
http://www.cnrtl.fr/...ition/ambroisie

#77 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 262 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 01 aot 2012 - 09:34

j'ai regardé sur l'Ambrosia,

Et l'ambrosia,l'herbe folle ou prèt de 10 à 20% de la population se gratte (conjoctivité,rhinites,asthme,trachéites,eczéma et urticaire) est BIEN la même plante utilisé pour faire de l'hydromel (nectar d'ambroise des Grec).

Bon il y a plusieurs variétés d'Ambrosia mais sait la même plante.

#78 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 262 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 01 aot 2012 - 09:46

Les Indiens la cultivaient Ambroisia (frifide) pour la nourriture et les précolombiens aussi...http://www.florelaur...sia/trifida.htm

http://chezmarie.nux...s/ambroisie.htm

Modifié par naturel, 01 aot 2012 - 09:56 .


#79 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 937 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 01 aot 2012 - 09:59

En France, ce grave problème est prise en compte par les pouvoirs publics.
voir ici:
http://www.ambroisie...o/pages/doc.htm

#80 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 332 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 09 mars 2017 - 07:23

Le Cerema expérimente des chèvres brouteuses de plantes invasives
publié le 20 septembre 2016

Le Cerema accompagne la DIR Nord dans une expérimentation menée afin de lutter contre une plante exotique envahissante hélas courante dans la région : la renouée du Japon. Dans le cadre de cette expérimentation, des chèvres d’une espèce rustique (poitevine), sont utilisées du fait de leur appétence pour la renouée et de leur grande capacité d’ingestion pour la pâturer.

C’est à la demande de la Direction Interdépartementale des Routes du Nord que le Cerema a été sollicité afin d’assurer la mise en œuvre d’expérimentations de lutte contre la renouée du Japon, une plante exotique envahissante qui se développe très rapidement et est de plus en plus présente dans la région, tout en étant un fléau pour la biodiversité locale.
Depuis le 1er janvier 2013, la DIR Nord n’utilise plus de produits phytosanitaires pour l’entretien de ses dépendances vertes et il a fallu trouver des moyens de lutte alternatifs non chimiques.

Parmi ceux-ci, les chèvres donc, qui apprécient beaucoup la renouée du Japon et peuvent s’attaquer à de grandes surfaces envahies par la plante. Cet écopâturage sera renouvelé plusieurs étés successifs, et une évaluation de l’efficacité des chèvres est réalisée par une équipe du Cerema Nord-Picardie. D’après la bibliographie et les retours d’expériences existants, on espère pouvoir faire reculer, voire disparaître, la renouée du Japon au bout de quatre années de pâturage durant l’été. Par ailleurs, c’est une association de réinsertion qui encadre cet écopâturage, et remet au goût du jour une espèce ancienne de chèvres qui a bien failli disparaître.

Des méthodes innovantes
Suite à un premier test durant l’été 2015, des chèvres sont donc installées autour d’un échangeur depuis le début de l’été, et ont deux zones différentes à brouter sur lesquelles elles effectuent des rotations. Ce pâturage épuise les plantes, qui poussent de moins en moins au fil du temps.
 
1547035936.jpg
 
Par la suite, la DIR Nord compte replanter des espèces indigènes sur l’échangeur, de manière à recoloniser l’espace et à éviter le retour éventuel de la renouée du Japon.
Parallèlement aux chèvres, une autre méthode est testée : le bâchage de la renouée qui prive la plante de lumière et doit à terme l’épuiser et la faire mourir au bout de plusieurs années de bâchage. Du fait de sa mise en œuvre, et du coût de la bâche cette méthode est plus appropriée pour de petites surfaces.
Prochainement, la DIR Nord accompagnée du Cerema lancera une troisième expérimentation : la pulvérisation d’une solution d’huile essentielle de cèdre, dont une première expérimentation par le SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux )de l’Escaut a donné des résultats positifs.
Au terme des expérimentations, ces méthodes innovantes pourraient être déployées sur le réseau de la DIR Nord en complément de la technique du fauchage spécifique.

http://www.cerema.fr...s-de-a1596.html