Aller au contenu


Photo

réparer une chambre à air de vélo crevée.


  • Veuillez vous connecter pour répondre
30 réponses à ce sujet

#1 ccciolll

ccciolll
  • Localisation:Villeneuve d'Ascq

Posté 01 octobre 2008 - 18:17

Bonjour,

j'ai lu plein de conseils sur internet pour réparer une chambre à air avec une rustine. Certains très détaillés avec des photos et tout, mais aucun ne précise si l'on doit gonfler la chambre à air (un peu, beaucoup, passionnément…) avant de poser la rustine. Vu l'élasticité d'une chambre à air, cela peut avoir une incidence dans un sens comme dans l'autre.
Alors, qui peut me conseiller ?

#2 verdeter

verdeter

Posté 01 octobre 2008 - 18:22

Pour réparer, je gratte, je met la colle, dès que le doigt colle plus dessus, je mets la rustine sans le papier, je serre à l'étau avec mordaches en bois 24 h.
Si pas de rustines, je découpe de la chambre rouge que je gratte puis j'encolle et ça remplace la rustine.
J ne gonfle que pour trouver le trou.
c'est ma méthode apprise petiot :tresfache:

#3 FP44

FP44
  • Localisation:St genest lerpt (42)

Posté 01 octobre 2008 - 18:41

on ne gonfle pas la chambr a air pour coller la rustine

la raison est simple. la rustine est elle aussi élastique .
si tu la pose sur une chambre gonflé (sai faisable je l'ai déja fait) quand tu dégonfle la chambre pour la remonter sur la roue la rustine est plier dans tout les sense. un peut comme si on voulais passer dune feuille A4 a un A5 sans plier la fuille en deux.


de plus sil a rustine est mal coller quand tu regonfle la chambre pour férifier tu vois tout de suit ou c'est mal coller .

pour le reste la métode de verdeter est la meme que la mienne.

moi pour gratter j'utillise une meuleuse ou lapidaire . en meme temps c'est de chambre de tracteur que je répart le plus souvent donc emme mesure 2 ou 3 mm dépaisseur

#4 dani de Marseille

dani de Marseille
  • Localisation:Mars

Posté 01 octobre 2008 - 19:27

Bonjour ;

Pareil que verderer .

+ longtemps tu laisses en pression dans l'etau , meilleure sera la prise .

Tu peux prendre deux pieces de 1euros que tu mets de chaque coté et tu bloque tout avec une pince-etau .

Modifié par dani de Marseille, 01 octobre 2008 - 19:30 .


#5 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 01 octobre 2008 - 20:41

Vous n'allez pas le croire, mais les rustines se fabriquent en Sarthe:
http://www.rustin.co....php?cat=3&lg=1

Bien sur l'entreprise ne fait pas que ça!

ps: n'achetez que cette marque là, pas les trucs venus de loin qui ne collent jamais… et je ne parle pas du riz. lol

Modifié par FLOYD, 01 octobre 2008 - 20:43 .


#6 taki

taki
  • Localisation:gironde - lot et garonne

Posté 01 octobre 2008 - 22:04

ps: n'achetez que cette marque là, pas les trucs venus de loin qui ne collent jamais…

oui ben encore faudrait il en trouver :tresfache: , j'ai plusieurs chambres en attente de reparation justement parce que je ne trouve que des merdes :ptdr: et quand je demande des "rustines " l'originale , en face de moi je n'ai que sourires meprisants du style " mais ma pov'dame et blablabla..... "

maintenant je sais où est le nid , Floyd prepare les paquets :oops:

#7 dani de Marseille

dani de Marseille
  • Localisation:Mars

Posté 02 octobre 2008 - 17:25

Pas besoin de rustines spéciales , même un bout de chambre à air découpé en rond fait l'affaire . Le tout étant que le caoutchouc soit bien propre et que la colle soit bien utilisé . Les rustines vendues dans le commerce on déja une fine pellicule de colle sur la surface à encoller donc ça façilite , c'est tout .

#8 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 02 octobre 2008 - 18:41

C'est pas faux, mais l'emploi dans le sud-Sarthe, qu'en fais-tu?

Bien rappeler aussi aux enfants que snifer la colle, ça bousille les neurones.

#9 _sabrinana_

_sabrinana_

Posté 02 octobre 2008 - 20:30

Bien rappeler aussi aux enfants que snifer la colle, ça bousille les neurones


pas si sur !!
en tout cas, l'humanité a du en sniffer bcp pour etre aussi debile!! lol

#10 ccciolll

ccciolll
  • Localisation:Villeneuve d'Ascq

Posté 04 octobre 2008 - 19:01

Merci pour les conseils. Je les ai suivis mais ça n'a pas marché. Mon tube de colle doit être trop vieux, il était quasiment vide…
Je suis allé en racheter, de la Velox (c'est une bonne marque ?). Je vais refaire un essai tantôt.

#11 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 04 octobre 2008 - 20:09

http://www.velox.fr/....php?art=6&th=5
En fait on ne dit pas colle, mais "dissolution" et dans le monde Velox "pièce pour vulcanisation à froid"… of course!

#12 chatelot16

chatelot16
  • Genre: Homme

Posté 04 octobre 2008 - 20:43

il faut atendre un temps suffisant pour que tout le solvant de la colle soit evaporé

chez moi c'est 10 minute exacte

la colle parait seche en surface plus vite que ca mais il reste du solvant dessous qui ne poura plus sortir emprisoné entre la chambre et la rustine

quand il n'y a plus de solvant le collage est instantané : il faut presser tres fort mais ca ne sert a rien de maintenir la pression dans un etau

j'ai un truc bien pratique : une roulette de roller avec un manche : je fait rouler cette roulette sur la rustine en apuyant de toute mes force en ligne droite et en decalant la ligne a chaque passage pour couvrir toute la surface

sous pretexte d'eviter les solvants toxique beaucoup de colle sont de la m.... : pour avoir de la bonne il faut l'acheter chez un marchand de pneu de la colle rema tip top : helas bien des marchand disent que la vente est interdite au public :! il faut boycoter severement ces mauvais marchand et leur faire la publicité qu'il meritent

on en trouve aussi chez les marchand d'outillage et de piece detaché automobile

les rustine ont une couche de caoutchouc special qui colle beaucoup mieux qu'une simple rondelle de chambre a air

#13 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1408 messages

Posté 05 octobre 2008 - 07:31

Merci à tous, je viens enfin de comprendre pourquoi mes bricolages sur chambre à air ne fonctionnaient jamais et pourquoi je devais changer de chambre à air chaque fois.
Et encore, ça ne marchait même pas tant que je n'ai pas compris qu'il fallait récupérer neuf fois sur dix le clou (ou l'épine) responsable du trou, encore coincé dans le pneu.

Et quand le pneu a un trou assez gros est-ce que vous mettez quelque chose ?


Euh, pour les débutant de base je récapitule les bêtises à éviter.

1) essayer de réparer une chambre à air gonflée. On ne gonfle que pour voir le trou.

2) employer des produits minables (sinon il faut passer à l'étau).

3) faire déborder la chambre à air entre le pneu et la gente lors du remontage (personnel, explosion garantie dès les premiers mètres ).

4) ne pas savoir comment remettre le pneu sur la gente après réparation. N'espérez pas qu'en gonflant ça va se remettre tout seul.(perso)

5) remonter la roue à l'envers (mais oui c'est possible) repérez de quel côté est le papillon et si vous tournez le vélo en cours de réparation ou si vous tournez autour tenez-en compte. Le mieux c'est de se repérer par rapport à la sonnette (côté sonnette ou non).

6) démantibuler les freins pour passer la roue (perso une heure pour remettre les freins).

7) oublier une chambre à air opérationnelle (vous avez pris celle que vous deviez réparer incessamment sous peu) pour une réparation rapide sur place.

:tresfache: bousiller la deuxième chambre à air parce qu'un p'tit caillou pointu est rentré dans le pneu avant que vous ne regonfliez le tout (réparation sur terrain caillouteux, mais vous avez la même version sur terrain épineux).

9) ne pas identifier les épines, vous repassez chaque promenade devant des piracantas (orthographe?) et vous vous étonnez d'enlever chaque jour la même épine, non non, vous ne l'avez pas oubliée hier dans le pneu, vous en récupérez tous les jours une nouvelle.
Oui les épines ne restent pas que sur les branches, elles tombent aussi comme les feuilles, bousillant quand elles sont bien sèches, les pattes des chiens et les vélos...
Les épines se trouvent toujours près des buissons d'où elles viennent...Evitez-les.

Foire aux questions:

1) comment faites vous pour voir le trou (moi je gonfle la chambre à air et je mets dans une bassine) mais j'avais vu quelqu'un qui mettait du produit vaisselle?

2) comment faites-vous pour trouver le clou ou l'épine (je regarde, je passe la main...),y a-t-il une autre technique?

3)Comment ferons nous pour remplacer les pneus de nos vélos sans pétrole et sans possibilité d'importation de caoutchouc?

4)Peut-on réparer sans démantibuler la roue entière? Sans sortir la roue?
Pourrait-on concevoir au lieu d'une chambre à air ronde, un boudin avec un scratch souple au bout (on n'aurait plus à sortir la roue)?

5) à quoi servent les bouts de ferraille ou de plastique avec un crochet au bout qu'il y a dans les kit de réparation?
Je me suis longtemps posée la question en remettant mon pneu avec trois tournevis, il faut dire à ma décharge que la première fois que je les ai utilisés, je les ai cassés...
Par contre à quoi sert le petit crochet au bout?

Modifié par nicole sa tribu et sa ménagerie, 05 octobre 2008 - 07:52 .


#14 taki

taki
  • Localisation:gironde - lot et garonne

Posté 05 octobre 2008 - 09:10

les bouts de ferraille ou de plastique sont des demonte pneus , avec le coté plat tu soulèves delicatement le pneu de la jante et avec le crochet tu le fixes sur un rayon , tu recommences l'operation avec un autre quelques centimetres plus loin et en general avec trois c'est suffisant pour degager le pneu de la jante
il vaut mieux utiliser des demonte pneus en plastique c'est moins agressif pour les chambres que ceux en fer ou que des tournevis :tresfache: :ptdr:

à noter qu'il existe des pneus dit " tringle souple " et qui ne necessite pas de demonte pneus , c'est ce que j'utilise sur mon vtt et ils sont très facile à demonter et reposer

Modifié par taki, 05 octobre 2008 - 09:14 .


#15 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 05 octobre 2008 - 09:29

j'ai fini par renoncer au vélo chez moi : crevaisons tout le temps car trop de ronces sur les routes et chemins forestiers. (j'habite en forêt) et les trous des épines sont parfois quasi imperceptibles : le pneu doit alors être regonflé à chaque usage... car il met deux trois jours à se dégonfler... je me suis aussi fait refiler plusieurs fois des chambres à air et des pneus non adaptés que je n'ai plus réussi à échanger alors çà fini par faire une collection et assez cher, etc...

bonne question l'après-pétrole, le vrai : c'est assez simple... sans industrie plus de vélo ni de pièces de rechange.

#16 taki

taki
  • Localisation:gironde - lot et garonne

Posté 05 octobre 2008 - 09:46

c'est assez simple... sans industrie plus de vélo ni de pièces de rechange.


tsss.. tsss... un debut d'idée : ici et :

tiens du bambou ! :???:

#17 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 05 octobre 2008 - 09:53

Et pourquoi pas des pneus pleins ?

Pendant la guerre le vélo de mon père adolescent en était équipé, ce qui lui permettait d'aller chercher des pommes de terre à 40 ou 50 km (et ils étaient encore 8 enfants à la maison).

Cela existe peut-être encore ?

Sinon, j'imagine assez bien utiliser pour cet usage les isolants de tuyaux en tube de mousse.

#18 FP44

FP44
  • Localisation:St genest lerpt (42)

Posté 05 octobre 2008 - 10:05

oui super tu peut garder le mmem vélo toute ta vie il y a juste a chnager les morceu de bambou quand tu grandi
c'est génial un truc comme sa

merci taki pour ces lien

#19 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 05 octobre 2008 - 10:16

Sympa ce topic, on met une rustine et ça repart avec une avalanche de post.

Pour la gente Nicole, les aiguilles de feu du pyracantha (oui c'est du grec) ne percent pas la jante de la roue, seulement le pneu et la chambre à air. (ça c'était pour faire la phrase) lol.

Connaissez vous l'histoire de ce vétérinaire écossais qui inventa la chambre à air:
http://www.universal...PNEUMATIQUE.htm

#20 ccciolll

ccciolll
  • Localisation:Villeneuve d'Ascq

Posté 05 octobre 2008 - 10:19

À propos de l'après-pétrole. Plus de matières plastique à base de pétrole, certes, mais le caoutchouc, pas de problème. Qui dit qu'on ne pourra plus l'importer ? Et Parmentier il a fait comment pour importer des patates sans pétrole ? Ben ouais, bientôt le retour des voiliers ! Voire éventuellement des bateaux solaire.

Bon, je reviens sur la réparation de crevaison et je vais essayer de redonner tous les éléments À FAIRE (c'est important de dire ce qu'il faut éviter, mais on ne sait pas pour autant ce qu'on doit éviter).
C'est un brouillon, je vous invite à copier mon texte et le corriger.

REPARER LA CREVAISON (premier brouillon)

Il vous faudra d'abord enlever complètement la roue du vélo. C'est déjà un gros boulot surtout si vous avez des phares, des freins, des porte bagage, des dérailleurs…

Il est recommandé de repérer les côtés droite et gauche de la roue (même si je ne vois pas l'utilité pour une roue avant) pour pouvoir la remettre dans le même sens.

Il faut ensuite déjanter le pneu. Pour cela, si vous avez les fameux démonte-pneu en plastique tant mieux, sinon vous pouvez utiliser les culs ronds de petites cuillères, fourchettes (c'est ce que je fais) en faisant attention de ne pas pincer la chambre à air. Évitez au moins d'utiliser des tournevis ou des couteau suisse, sauf si vous êtes dehors et que vous n'avez que ça. Il faut glisser le démonte pneu entre le pneu et la jante et faire levier pour sortir le pneu de la jante. On coince ensuite le démonte pneu et on fait pareil un peu plus loin avec un deuxième démonte pneu. Quand on a déjanté comme ça un bonne quinzaine de centimètres, on peut commencer à déjanter le reste en faisant glisser le troisième démonte pneu.

Là il faut dévisser l'écrou de serrage de la valve de gonflage puis sortir délicatement la chambre à air. En entier.

On la gonfle et si on est en rase campagne ou chez soi, on peut entendre le bruit de la fuite et la repérer à l'œil. On peut aussi sentir son souffle (les levres humides sont la partie du corps la plus sensible, passer sa bouche fermée à 3 centimètres de la chambre est une solution. Malgré tout, on ne fait pas mieux que le repérage par liquide. Si on est chez soi avec une bassine, on plonge la chambre dedans et on repère d'où viennent les bulles. Sauf que ça mouille la chambre. Sinon, on pré-repère à l'audition ou au souffle, et ensuite, on applique de la salive là où on deviné la suite. La salive colle un peu et ça fait des bulles ! De l'eau savonnée ou du savon liquide aura le même effet, mais la salive on l'a sur soi, c'est plus simple.

Bon, une fois repéré le trou, la difficulté c'est de ne pas le perdre ! Moi j'ai un feutre à gouache, et quand j'ai repéré la fuite je fais des hirondelles autour. Si vous avez d'autres solutions dites-moi.

La fuite repérée, il faut dégonfler la chambre à air au maximum, qu'elle soit bien plate. Et commencer à préparer le terrain en frottant les alentours du trou avec du papier de verre (généralement fourni dans les kits de réparation).

Et puis appliquer la colle en couche si possible régulière, sur une surface légèrement supérieure à la taille de la rustine.

Attendre que la colle sèche (entre 5 et 10 minutes mais pas au delà). On peut tester au doigt, elle est mûre quand elle colle un peu au doigt mais sans rester dessus (comme du caramel sec, en gros)

Enlever la rustine de son support en alu (ne pas enlever la protection plastique) et l'appliquer sur le trou. Bien appuyer. L'idéal est de pouvoir coincer la réparation dans un étau (ou pince étau) pendant 24 heures en prenant soin de mettre une protection entre l'étau et la chambre (une pièce de monnaie, du bristol épais, etc.)
Mais quand on est dehors, on a pas d'étau et pas le temps d'attendre 24 heures !
Là je ne sais pas quel délai il faut avant de repartir en route…

Quand le collage est OK, regonfler le pneu. Refaire le coup de la bassine ou de la salive pour vérifier que la réparation est OK.

Remettre la chambre dans le pneu, la valve dans le trou, l'écrou sur la valve, le pneu dans la jante, la roue sur le vélo… comme on a fait pour démonter.
Pour aider à placer la chambre à air dans le pneu, il faut la gonfler un peu.

Et voilà