Aller au contenu


Photo

auto-entrepreneur


  • Veuillez vous connecter pour répondre
60 réponses à ce sujet

#21 mathilde

mathilde
  • Genre: Homme
  • Localisation:les pieds sur terre

Posté 23 dcembre 2008 - 18:03

mais par contre leur produit releve AMHA de la TVA agricole


Moi pas tout comprendre...

Pourquoi le statut agriculteur solidaire est intéressant? Par rapport à la surface cultivée???
Je me suis vaguement renseignée à la MSA, ça ne m'a pas beaucoup parlé. Les cot-cotisations ne dépendent pas du chiffre d'affaire mais sont fixes, me-tromp'je?
Et si je veux en plus vendre de la récup, en quoi ça peut être mieux que le statut d'autoentrepreneur?
C'est quoi la TVA agricole? Pour les cueilleurs?

Merci!!!

#22 mathilde

mathilde
  • Genre: Homme
  • Localisation:les pieds sur terre

Posté 23 dcembre 2008 - 18:05

C'est quoi¨PO?

#23 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 23 dcembre 2008 - 19:00

je n'en sais pas beaucoup plus que vous... mais le cueilleur est en général employé par un agriculteur et donc relève du régime agricole.
du coup un cueilleur de plantes sauvages destinées à la vente, doit également relever de l'agriculture.
mais... si j'achète des plantes sauvages pour les revendre je suis commerçant.
à mon avis il doit y avoir moyen de jongler entre les deux : profiter de l'activité vente de récup et y adjoindre la vente des plantes cueillies...
il serait étonnant que cela pose problème, sauf à respecter la liste des plantes interdites parce que réservées aux pharmaciens...
il pourrait encore se poser la question de savoir si on est artisan pour la cueillette de plantes puisqu'il s'agit d'une création de quelque chose qui n'a pas nécessité d'achat. la marge est donc plus importante que si l'on achète un produit pour le revendre...
faudrait peut-être poser la question sur leur forum...
pour la tva j'ai cru comprendre qu' il n'y en a pas et qu'on verse un pourcentage unique sur le chiffre que l'on déclare.
il faut donc inclure cela dans ses prix.

#24 landreveur

landreveur
  • Localisation:cevennes

Posté 23 dcembre 2008 - 19:28

4 niveaux de cotisation à la MSA

moins de .2 smi : Cotisant a titre solidaire : CSG et RDS
moins de .5 smi : cotisant à titre solidaire : CSG, RDS et accident du travail
plus de 0.5 smi, mais une autre activié plus remuneratrice : cotisant titre secondaire environ 2 000€, voir plus selon revenus
plus de 0.5 smi, agriculture en revenu principal; cotisant a titre principals, entre 3 et 4 000€ de cotisation de base, c ta couverture sociale complete

#25 landreveur

landreveur
  • Localisation:cevennes

Posté 23 dcembre 2008 - 19:31

C'est quoi¨PO?

 
le nom du formulaire pour se declarer entrepreuneur



#26 mathilde

mathilde
  • Genre: Homme
  • Localisation:les pieds sur terre

Posté 23 dcembre 2008 - 20:00

Petit apparté la liste des plantes autorisées s'est considérablement élargie...

#27 landreveur

landreveur
  • Localisation:cevennes

Posté 23 dcembre 2008 - 21:19

oui, mais prends garde a ne point citer une vertue medicinale..

#28 mathilde

mathilde
  • Genre: Homme
  • Localisation:les pieds sur terre

Posté 23 dcembre 2008 - 23:10

Oui je sais merci :cpasmafaute:

#29 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 17 janvier 2009 - 18:59

2 articles tentent de décripter ce nouveau statut :
 

Les auto-entrepreneurs inquiètent les artisans
Ces auto-entrepreneurs seront autorisés à pratiquer des prix plus bas que les tarifs conventionnels et paieront moins de charges sociales. Inquiets, les artisans assimilent déjà ce dispositif à une distorsion de la concurrence et à une « légalisation du travail au noir ». Comment vérifier les qualifications et contrôler les paiements ? Les experts comme les élus craignent la disparition des artisans, véritables acteurs du dynamisme des communes.
[...] les étudiants, salariés, professions libérales, retraités et demandeurs d'emploi pourront proposer leurs services à des particuliers contre rémunération. Sans justifier d'une qualification, ni d'une inscription au Répertoire des métiers, ils paieront également moins de charges sociales.

http://www.creation-...sans-f1078.html



L'auto-entrepreneur à la rescousse du retraité.
Avec ce nouveau statut, pas de capital social minimum, pas d'inscription au registre du Commerce ou au registre des métiers. Pour les charges sociales, juste un prélèvement libératoire trimestriel ou mensuel (au choix) calculé sur le chiffre d'affaires (de 12% pour une activité commerciale à 21,3% pour une activité de prestations de services), et une fiscalité établie à partir du chiffre d'affaires (1% à 2,2% suivant l'activité). Pas de TVA, et pas de taxe professionnelle durant les trois premières années.
En revanche, des plafonds d'activité ont été fixés à 80.000 euros de chiffre d'affaires annuel pour les auto-entrepreneurs spécialisés dans la vente de marchandises (ce qui implique la gestion d'un stock), et à 32 000 euros pour les autres. Ainsi, une fois déduit le montant des charges et impôts, il reste dans le premier cas quelque 6.000 euros par mois de recettes qui doivent aussi servir à assurer la rotation du stock, ou 2.000 euros dans le cas d'une prestation n'impliquant pas d'investissements particuliers. C'est à dire, dans tous les cas de figure (et une fois déduits les coûts de fonctionnement pour la vente de marchandises), un maximum de l'ordre de 2.000 euros net par mois.

http://www.place-pub...rticle3029.html



#30 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 19 janvier 2009 - 19:10

Ayant sans doute l'esprit de contradiction, j'ai tendance à chercher les inconvénients surtout quand le site officiel se garde bien de les évoquer ! :-)

Donc, si je ne me trompe, ce nouveau statut :
- n'est que transitoire (3 ans maximum),
- ne permet pas de récupérer la TVA sur les investissements, or c'est souvent au départ qu'ils sont les plus lourds,
- ne donne aucun droit au chômage et risque donc de poser de sacrés problèmes à ceux qui seront obligés de cesser leur activité.

#31 Léonie

Léonie
  • Genre: Femme

Posté 19 janvier 2009 - 19:48

je dirais aussi comme inconvénients qu'on ne peut pas prétendre à l'ACCRE (réduction des charges sociales) avec ce nouveau statut et impossible après lorsqu'on passe à la forme classique de l'entreprenariat.

#32 Muros

Muros

    Aquaticien passionné !

  • Membres
  • 1097 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:sud-ouest

Posté 21 janvier 2009 - 20:58

Bonjour tous ,

- n'est que transitoire (3 ans maximum),

pourquoi ?

- ne donne aucun droit au chômage

probablement, mais je n'ai encore rien vu la dessus ... es-tu sûre ?

...... qu'on ne peut pas prétendre à l'ACCRE (réduction des charges sociales)

apparemment si !
> voir questions/réponses sur le site officiel ; par ici ..

et un N° national de tél a été ouvert spécifiquement pour ça, pour renseignements plus approfondis ..
> 08 11 90 00 99 ..

Salutations :-)

#33 Léonie

Léonie
  • Genre: Femme

Posté 22 janvier 2009 - 10:33

Mea Culpa !!! J'ai fait une erreur, je n'avais pas compris qu'on pouvait prétendre à l'ACCRE avec le statut d'auto-entrepreneur.

#34 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 22 janvier 2009 - 11:36

Quant au droit au chomage, le travailleur indépendant ne cotisant pas…

#35 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 22 janvier 2009 - 18:13

Oui, il suffit de lire la liste des cotisations obligatoires pour repérer qu'il n'en fait pas partie.

Pour les 3 ans, j'avais mal compris une émission radio (prise en cours de route) et cela concerne l'exonération de taxe professionnelle :
 

Les auto-entrepreneurs bénéficient d'une exonération de taxe professionnelle au cours de l'année de création (entre la date de création et le 31 décembre) et les deux années pleines suivantes. Malheureusement, cette exonération est subordonnée à l'option pour le versement fiscal libératoire.

Ainsi, si vous créez votre activité au 15 juin 2009, vous serez exonéré de taxe professionnelle pour 2009, 2010 et 2011.


Pour la légalisation du travail au noir Novelli l'a carrément dit à l'Assemblée (JO du 05/08/2008) :
 

Le statut de l'auto-entrepreneur prévu par la loi de modernisation de l'économie s'inscrit dans le cadre de la volonté du Gouvernement de favoriser la création d'entreprise et de lutter contre le travail dissimulé. Dans ce contexte, il est nécessaire, d'une part, de simplifier les formalités de création, d'autre part, d'adapter le régime fiscal et social qui leur est applicable afin d'inciter les personnes physiques à déclarer une activité qu'elles pourraient être tentées d'exercer dans l'illégalité. La déclaration auprès des centres de formalités des entreprises est le garant que ces entreprises seront déclarées aux services fiscaux et sociaux et qu'elles s'acquitteront des charges fiscales et sociales dont elles sont redevables, à l'instar de toute entreprise qui a fait l'objet d'une immatriculation. En ce qui concerne les règles d'accès à la profession, celles-ci sont identiques à celles les autres entreprises du même secteur, notamment en matière de qualification professionnelle. À cet égard, le contrôle de la qualification intervient a posteriori et est effectué par les agents habilités de la concurrence et de la répression des fraudes ou par des officiers de police judiciaire.



J'ai trouvé ces différentes infos sur ce site qui, exceptionnellement, détaille les inconvénients de ce nouveau statut : http://aide-creation...-statut-d-auto-



#36 landreveur

landreveur
  • Localisation:cevennes

Posté 22 janvier 2009 - 18:25

je suis auto entrepeuneur, ca permet de se lancer, mais on a interet a passer a une forme d'entreprise ou de sociét bien avant le plafont des 80000€, car les charges deviennent importantes, j'ai calculé qu'a partir de 40 000 la question meritait de se poser, bien avant si des investissements sont a prevoir pour pouvoir recuperer la TVA, en bref c'est une formule qui permet de se lancer, sans lacher son job a coté, de tester son offre sans trop risquer (charges sociales forfaitaires les premières années, il faut pouvoir y faire face), ca permet de creer une entreprise pour faire un chantier et l'arreter ensuite si on veux, mais ce n'est pas forcement un mode d'exploitation rentable a moyen et long terme quand on atteinds des niveaux de chiffre d'affaire interessant.



#37 Muros

Muros

    Aquaticien passionné !

  • Membres
  • 1097 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:sud-ouest

Posté 23 janvier 2009 - 17:05

Bonjour tous ,

ca permet de se lancer, mais on a interet a passer a une forme d'entreprise ou de sociét bien avant le plafont des 80000€, car les charges deviennent importantes, j'ai calculé qu'a partir de 40 000 la question meritait de se poser

pourquoi .. ??
c'est un %age .... donc proportionnel .... donc on paie toujours en rapport avec ce qu'on gagne ...
gagne un peu = paie un peu ....
gagne plus = paie plus ....
gagne beaucoup = paie beaucoup ....

d'où je ne comprend pas bien ta remarque ......

mais évidemment, mieux vaut éviter de gros investissements puisqu'en franchise de TVA ...

donc , je dirais que c'est plutôt à voir en fonction du type d'activité et de ses besoins en matériel et/ou investissements divers de fonctionnement ...

moi je m'en réjouis, car je n'ai jamais voulu créer d'entreprise pour diverses raisons , mais là ça change toute la donne et colle très bien à mes besoins .... !!

Salutations :-)

#38 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 23 janvier 2009 - 17:16

sur un sujet parallèle, je m'intéresse au portage de salaire, on est salarié d'une scoop, on peut avoir droit au chomage après, mais à terme aussi ce n'est pas vraiment une solution
j'essaie de trouver le lien de la scoop avec laquelle je suis en discutions (solstice à Crest)
si j'y pense car j'ai fort à faire en ce moment...

néothé

#39 landreveur

landreveur
  • Localisation:cevennes

Posté 24 janvier 2009 - 15:51

Bonjour tous ,

ca permet de se lancer, mais on a interet a passer a une forme d'entreprise ou de sociét bien avant le plafont des 80000€, car les charges deviennent importantes, j'ai calculé qu'a partir de 40 000 la question meritait de se poser

pourquoi .. ??
c'est un %age .... donc proportionnel .... donc on paie toujours en rapport avec ce qu'on gagne ...
gagne un peu = paie un peu ....
gagne plus = paie plus ....
gagne beaucoup = paie beaucoup ....

d'où je ne comprend pas bien ta remarque ......

mais évidemment, mieux vaut éviter de gros investissements puisqu'en franchise de TVA ...

donc , je dirais que c'est plutôt à voir en fonction du type d'activité et de ses besoins en matériel et/ou investissements divers de fonctionnement ...

moi je m'en réjouis, car je n'ai jamais voulu créer d'entreprise pour diverses raisons , mais là ça change toute la donne et colle très bien à mes besoins .... !!

Salutations :sourire:

c'est tres simple en auto-entrepreneur tu es taxé sur ton chiffre d'affaire, dans les autres cas sur ton benefice. (hormis une cotisation sociale plancher) il faut donc calculer a quel moment il vaux mieux se faire taxer sur son bénéfice que sur son chiffre d'affaire.
ça necessite de poser calmement sur un papier un budget prévisionnel, et de comparer les différentes formules et de voir laquelle est la plus rentable, et a quel moment la donne change, idem pour la tva, en tant qu'agriculteur j'ai intérêt a la prendre (achats a 19,6% et vente a 5,5%), en tant que restaurateur c'est moins evident (achats a 5,5% et vente a 19,6%...), sauf si les investissements d'une cuisine de restaurant justifient d'en récupérer la tva, mais si locataire d'une cuisine existante, ou bon bricoleur pour en faire le montage (dans le respect des normes j'entends)....

Modifié par landreveur, 24 janvier 2009 - 15:56 .


#40 Nexus11

Nexus11
  • Localisation:chez moi

Posté 25 janvier 2009 - 10:16

je m'intéresse au portage de salaire, on est salarié d'une scoop, on peut avoir droit au chomage après,

Pas si simple pour le chômage, le statut est nouveau en France et pas encore bien clair au niveau législatif et mal connu par toutes les institutions, certaines assedic considèrent que c'est automatiquement du salariat déguisé, au minimum tu sera regardé comme quelqu'un qui essaye de gruger un des organismes d'état, à toi de prouver que ce n'est pas le cas. Ça dépend des régions, des villes, des personnes, de toute façon le droit au chômage sous portage reste compliqué :
http://www.guidedupo...com/assedic.php