Aller au contenu


Photo

auto-entrepreneur


  • Veuillez vous connecter pour répondre
60 réponses à ce sujet

#41 mamat

mamat
  • Localisation:Paris

Posté 12 fvrier 2009 - 13:57

pour la tva, en tant que restaurateur c'est moins evident (achats a 5,5% et vente a 19,6%...), sauf si les investissements d'une cuisine de restaurant justifient d'en récupérer la tva


si tu vends à des particuliers et que t'as le droit de ne pas facturer la TVA, tu n'as aucun intérêt à vouloir récupérer de la TVA, même si conséquente, puisqu'à la vente tu vas devoir facturer plus de TVA que ce que tu as récupéré. c'est pour ça que ça s'appelle "taxe sur la valeur ajoutée". chaque maillon de la chaîne paye une taxe en fonction de la valeur ajoutée qu'il apporte. la TVA que tu fais payer au client est donc la somme de la TVA payé par tes fournisseurs plus celle que tu payes toi sur la valeur ajoutée que tu apportes toi. tes fournisseurs paient leur part, toi la tienne. c'est pour ça que tu "récupères". en fait tu ne fais que déduire de la TVA que tu doit payer, celle qui est déjà payée par tes fournisseurs.

si tu as une activité, même si t'as de gros investissement (que tu dois amortir dans ta compta), tu devrais forcément gagner plus que ce que tu dépenses, tu seras donc taxé sur cette "valeur ajoutée". avec le statut de micro, comme tu ne gagnes pas beaucoup, tu n'as pas à payer de taxe sur la valeur ajoutée que tu apportes. c'est donc forcément mieux que de facturer beaucoup de TVA pour n'en récupérer que moins.

ou alors il te faut un business déficitaire où ta valeur ajoutée est négative (style tes investissements dépassent tes recettes espérées/déclarées) mais là le fisc risque de se poser quand même des questions.

#42 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 12 fvrier 2009 - 17:02

Comme chacun le sait, la TVA est un impot indirect que l'état, astucieusement, charge les entreprises de prélever sur le dos de leurs clients. Un truc automatique, assez fiable et qui n'épargne personne.

#43 landreveur

landreveur
  • Localisation:cevennes

Posté 21 fvrier 2009 - 16:21

sauf en agricole, je le repete on investit sur une TVA 19,6% et on revend majoritairement à 5,5%, ce qui permet d'avoir une affaire rentable et recuperer quand même de la tva, surtout quand on est soumis au Benefice Agricole Forfaitaire.... mais ca reste une niche

#44 snif

snif
  • Localisation:france

Posté 01 mars 2009 - 18:04

Avec ce nouveau statut, pas de capital social minimum, pas d'inscription au registre du Commerce ou au registre des métiers. Pour les charges sociales, juste un prélèvement libératoire trimestriel ou mensuel (au choix) calculé sur le chiffre d'affaires (de 12% pour une activité commerciale à 21,3% pour une activité de prestations de services), et une fiscalité établie à partir du chiffre d'affaires (1% à 2,2% suivant l'activité). Pas de TVA, et pas de taxe professionnelle durant les trois premières années.

Je croyais qu'en micro entreprise on ne payer aucune charge sociale la premiere année alors qu'avec ce statut on en paye !
Donc pour débuter dans une activité et evoluer par la suite, c'est moins interessant qu'une micro entreprise !!!???



#45 landreveur

landreveur
  • Localisation:cevennes

Posté 01 mars 2009 - 18:50

si tu beneficie de l'ACRE tu est exoneré de charges la premirèe année (sauf CSG, RDS)

#46 snif

snif
  • Localisation:france

Posté 01 mars 2009 - 19:15

pour auto entrepreneur tu paies aucune charge la premiere année si tu es au chomage ou demandeur d'emploi, c'est ca ?

#47 mamat

mamat
  • Localisation:Paris

Posté 01 mars 2009 - 21:12

attention, les "bénéficiaires" de l'ACCRE n'ont pas droit au cotisations sociales forfaitisées de l'auto-entrepreneur.
au lieu de payer 12% des recettes, tu payes les bonnes vieilles charges imprévisibles, soumises à plancher minimum, en étant bien entendu exonéré de certaines (sinon ils auraient pas pu l'appeler "exonération")...

bilan des courses, tu payes "que" CSG, CRDS, formation professionnelle et retraite complémentaire... j'ai eu droit à ce système l'année dernière... tous les trimestres tu reçois une jolie lettre "veuillez payer 500€". tu les contactes pour leur dire que ça fait beaucoup... "ne vous inquiétez pas, on régularise tout ça bientôt"... au final, j'ai du payer 1700€ (pour 2000€ de recettes), j'attends toujours une régularisation (dûes en théorie au 30 novembre dernier) et je ne saurais te dire à combien mes cotisations vont revenir... le RSI est complétement paralysé en ce moment, impossible de les contacter, tu peux te déplacer et attendre 2h, ça change rien... les ordis sont bloqués et personne ne peut rien faire...

autant te dire que tu as tout intérêt à renoncer à la soi-disant "exonération ACCRE" et à passer direct aux cotisations forfaitisées à 12%! rien qu'en frais de téléphone pour joindre le foireux RSI, t'es gagnant... avec les cotisations forfaitisées, tu calcules toi-même ce que tu dois, t'envois le chèque et basta... t'attends pas 2h dans un escalier pour demander à qqu'un si et quand tu reverras ton argent, t'attends pas 30min sur un numéro surtaxé pour que ça te raccroche tout d'un coup au nez parce que "ya trop de monde", etc.

#48 snif

snif
  • Localisation:france

Posté 02 mars 2009 - 11:02

merci, sympa l'infos.
Donc en fait ce statut est interessant pour faire une activité commerciale (12% de charge) car prestation de services à 22% de charges, je crois qu'il est plus interessant d'utiliser le Cheque emploi service, d'autant que ce dernier ne limite pas le chiffre d'affaire je crois.

#49 _hao-bao-Fanch29_

_hao-bao-Fanch29_

Posté 05 avril 2009 - 10:18

Les chèques emploi service pour un service aux particuliers oui. Mais il existe bien d'autres activités. Je suis heureux qu'enfin ce statut existe, même si il y aura toujours des râleurs pour dénigrer.

#50 _Henri_

_Henri_

Posté 02 octobre 2012 - 15:41

Le régime de l'auto-entrepreneur modifié par la nouvelle loi de finance ? déjà que plus de 90 % des auto entrepreneurs gagnent tout juste le smic, est-ce un bon choix de ponctionner cette catégorie de gens qui veulent s'en sortir sans l'aide de paul emploi ?

Le projet de loi de finances pour 2013, présenté vendredi 28 septembre, prévoit "un alignement" du régime de cotisation sociale des auto-entrepreneurs sur celui des entrepreneurs individuels. Une annonce qui a suscité un vif émoi chez certains représentants des auto-entrepreneurs, craignant pour la pérénité du régime. Pourtant, si le gouvernement a confirmé une hausse des cotisations, de 12 à 14 voire 15 %, il n'a pas remis en cause le dispositif qui profite à 1,1 million de personnes.

La loi de modernisation de l'économie instaurant le régime, entrée en vigueur le 1er janvier 2009, permet une activité entrepreneuriale individuelle dans des conditions simplifiées, notamment en ce qui concerne les cotisations sociales. C'est ce que vante le Guide de l'auto-entrepreneur – édité par le ministère de l'emploi – dans sa dernière mouture : "L'auto-entrepreneur est affilié à la sécurité sociale et valide des trimestres de retraite. Il s'acquitte proportionnellement de ses cotisations sociales, de la participation au financement de la formation professionnelle et, le cas échéant, de son impôt sur le revenu uniquement sur ce qu'il encaisse."


c'est surtout pas cette catégorie qu'il fallait toucher par des hausses de cotisation ? c'est ce que dénonce un nouveau mouvement " les pigeons"...
on est tous les pigeons de quelqu'un ?

#51 GreenCity

GreenCity
  • Genre: Homme
  • Localisation:Sarthe
  • Intérêts:Nature, photographie, musique.

Posté 03 octobre 2012 - 11:05

J'ai surtout l'impression que les auto-entrepreneurs honnêtes vont payer à cause de tous ceux qui fraudent et continuent à faire du black pour pas dépasser le seuil fatidique.

#52 l'api-jp

l'api-jp

Posté 05 octobre 2012 - 10:19

c'est une politique classique de gauche. On balance des grands slogans sur la défense des emplois et des salariés tout en cassant l'emploi. on brise et on brise tout ceux qui essaye de créer, d'entreprendre et d'embaucher !
80% des emplois, c'est les artisans, auto-entrepreneur, autres libérales et TPE.
On les considère comme les PDG du CAC 40 qui se barrent en suisse. Vive la gauche !
Certains ne manqueront pas ne me traiter d'extrème droite alors attendez un peu; je prépare une cartouche pour la droite mais là, il faut vraiment que j'y aille !!!!

#53 _patamax74_

_patamax74_

Posté 05 octobre 2012 - 12:59

je peux témoigner de ce que vous parlez :

j'ai souvent travailler pour les ministeres : en tant que magasinier alimentaire pour les restaurants universitaires gerés par le ministere de l'education et des sports, et en ce moment comme eboueur pour l'etat. plus d'autres .........

voila ce qui s'y passe :
tous les nouveaux contrats précaires inventés comme les CAE, CDD, CUI et le reste y sont utilisés comme turn over !!!

récit récent :

Mon contrat se termine le 21 décembre comme eboueur. j'ai un CAE, limité a 86 heures par mois de durée de temps de travail.
ca fait un an que je bosse. J'entretiens de superbes relations humaines et professionnelles avec mon DRH, cependant :

jamais une seule fois en retard, jamais absent pour maladie quand bien meme je viens bosser avec une tendinite ou une petite fievre.............bref. mon cadeau c'est que on ne me prendras pas en CDI !!!!!!!!!!!!! on me dit génial, toujours de bonne humeur, toujours pret a faire un travail de qualité.

que va t'il se passer ?

bah ils vont reprendre plein de mecs en CAE ou en CUI, contrats précaires, qui font que le SMEOM pour qui je travail, va toucher des reductions d'impots, des aides, pour payer a hauteur de 50% des mecs qui touchent 657 euros par mois, et qui ne peuvent pas se payer une voiture, un loyer, et le reste...........

lorsque j'étais magasinier en resto U, c'est tout les 3 mois que des meres de familles se faisaient virer pour des remplacements de meme type de contrat, et le turn over continuait et continu, j'en suis certain.


toutes les fameuses mesures qui soient disant, doivent favoriser l'emploi, en fait, ne favorisent pas l'emploi.
ca favorise juste l'emploi esclavagiste, et l'auteur n'en est pas moins que L'ETAT !!!!!

bref, vous avez l'air de déja le savoir, j'interviens juste pour vous montrer que ce que vous dites est vrai.

#54 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 05 octobre 2012 - 13:13

je suis d'accord, moi aussi dans ce cycle abusif, beaucoup de femmes de plus de 40 ans, ou de moins de 30..;enfin, pour résumer beaucoup de femmes, considéré comme étant en couple et juste bonne à apporter un salaire de complément, et quand vous vous retrouvez seules, c'est juste pas viable
pour ma part, je défendrais le fait que l'état, les mairies, les collectivités publiques(écoles, hôpital devraient appliquer à eux même ce qu'ils exigent des privés!!! car ils se permettent le renouvellement pendant 4 ans de CDD de 4 mois(ou comment maintenir sous pression le salarié, évacué à la moindre baisse de régime, maladie par ex) et cesser ce gaspillage éternelle de devoir former une personne et recommencer tous les 6 mois au mieux!! par ex dans les écoles, juste pour ne pas avoir de contrat pendant l'été...tout cet argent aurait pu aussi servir pour proposer des formations pour adultes, car le chômeur en fin de droit vois comme par magie les proposition de financement des formation se réduire (deja pas folichon avant!!), alors qu'un salarié à des solutions de formation continu...hors qui est le plus en besoin de travailler???
bref il y a du taf!! mais faites remonter ca à vos conseillers régionaux, responsable de la formation dans les régions!!!!

et pour rester dans le thème du sujet, l'autoentreprenariat, permet aux gens de bosser, sans s'assurer à la sécu!! car si aucun autre job qui justifie d’être assuré sociale, au bout de deux ans je crois...pas de sécu... quel progrès!! c'est sur que si on ne cotise pas,....bref, statut à utiliser avec parcimonie, et pas plus de quelques mois, en association avec un autre statu, ou encore indemnisé au chômage...

Modifié par néothé, 05 octobre 2012 - 13:21 .


#55 paysanduweb

paysanduweb
  • Genre: Homme
  • Localisation:Limoges

Posté 05 octobre 2012 - 15:02

Il faut faire attention avec les sujets sur les #geonpi qu'on voit fleurir partout en ce moment. Il y a un max de désinformations.

1er point, les AE ne vont pas disparaitre. Tout au plus les cotisations vont augmenter de quelques points (je suis moi même AE). Pas de raison qu'on ne participe pas...
2eme point : le fait que dans le cas d'une vente de société l'état en prend 60%. Ce sont des raccourcis pris par certains investisseur (speculateur?) du web qui voudrait toujours gagner plus.

En gros, le mouvement de contestation est entretenu par une franche minime d'entrepreneur : ceux d'un secteur très particulier qui est celui des start-up.

Ou quand les #geonpi se transforment en #tonmou :)

#56 _Henri_

_Henri_

Posté 05 octobre 2012 - 17:38

Ah, bon ?

#57 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 18 octobre 2012 - 09:38

Personnelement etant dans une logique de changement de mode de vie dans les année a venire, je me penchais sur un
statu peut contraignant pour pouvoir exercer un attivité de service a la personne de toutes sorte ; sans sortir d un cadre légal
afin de ne pas m'attirer d ennuis avec les dictateurs! lol !
Le status d auto entreprenneur m aurait permis de travailler sans avoir a vivre pour l argent !!!!...mais plus pour le bonnheur
d apporter de l aide a des gents agée et ceux qui on du mal a se servire de leurs mains , en ayant comme mode
de recompense le troc et l echange de services divers pour que a mon tour je puisse vivre ainsi que ma petite famille.
Helas je voit que de puis sa creation le statut d entreprenneur n an d une part ni: cesser de créer de la polemique , ni cesser
de muter suite a la polemique!En effet meme si legale ce dernier est souvent la cible des entreprenneurs/entreprises dites
classiques , qui lui reprochent d etre deloyal!!hors c est faut!!j ai mon idée la dessus personnelment , et comme d hab, les gens ne comprennent rien !
Pour ma part je verrais en suite comment cela evoluera.
Quant au droits, les aides , ou autres formes d avantages que l on peut espérer en tirer en adherant a ce progets ne sont pas
pour moi des carburants qui alimentarais mon elan.
Si a qlq part un esprit alternatif existe en nous , le manque d aides diverses ne devrait pas poser de soucis.
Faut ca meme se dire que si l ETAT donne a qlq part , il reprendreras ailleurs!
Que meilleur moyer que le boycoter si nous sommes vraiment alternatifs ou opposer au principe meme de l etat?
a+

#58 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 25 mars 2017 - 08:14

En allant voir de l’autre côté du miroir, en s’intéressant au parcours et au quotidien de ces travailleurs d’un nouveau genre, « on a surtout vu de la débrouille, plus ou moins heureuse ». Après l’inscription, seulement une moitié des autoentrepreneurs déclarent un chiffre d’affaires positif. Et au bout de trois ans, 90 % d’entre eux gagnent moins que le smic. L’enquête révèle que le dispositif est largement au service des employeurs, qui y voient une modalité d’embauche ou de rémunération sans formalités ni cotisations.

« A bien des égards, même si l’innovation est dans toutes les bouches, on assisterait plutôt au retour d’un modèle ancien. Celui où les travailleurs se vendent directement sur le marché, en étant payés à la tâche et sans être couverts par le droit du travail. »

http://www.lemonde.f...51_1698637.html



#59 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 25 mars 2017 - 11:28

Oh le bel article propagandiste... Rien que ça, ça fait doucement rire :

 

 Ce mouvement est un véritable revirement après des décennies de construction des sociétés salariales, fondées sur le modèle de la grande entreprise, du statut d’emploi stable et des protections sociales rattachées au salariat »

Ya certains auteurs de bouquins qui feraient bien d'aller faire un tour dans les usines pour voir comme ça se passe vraiment "l'emploi stable et les protections sociales rattachées au salariat". D'ailleurs, c'est quoi maintenant les protections sociales en question ?

Ayant testé les deux, je sais exactement ce que j'ai quitté (et j'étais pas en usine, mais dans une world company pleine de "protections sociales") et j'ai aussi testé le format société avant de passer en auto-entrepreneur : pour rien au monde je ne reviendrais au salariat, quant au format société, ce n'était clairement pas adapté à ce que je fais.

L'auto-entreprise est en effet utilisé par des sociétés pour faire du salariat déguisé, mais c'est avec l'accord des auto-entrepreneurs. C'est la différence entre choisir son travail et le subir : l'auto-entreprise permet le choix et donc une liberté. En effet, l'auto-entreprise em*** pas mal de monde et je comprends bien pourquoi, particulièrement les lobbys du batiment et de la restauration, mais ils ont déjà obtenu beaucoup de modifications pour éliminer cette concurrence soit disant déloyale. Après, il reste le bourrage de crâne médiatique pour faire le reste du boulot, comme d'habitude. Mais ce n'est pas grave, ceux qui sont en auto-entreprise savent bien pourquoi ils y sont et y restent :)



#60 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 26 mars 2017 - 08:02

Shivaya, il ne s'agit pas pour moi de faire une propagande quelconque mais d'avertir ceux qui voudraient se lancer car un de mes proches a eu de sacrés problèmes avec ce statut et a finalement préféré rejoindre une PME en tant que salarié.

 

Imposition sur le chiffre d'affaire et non sur les bénéfices, prélèvements excessifs du RSI, difficultés à trouver un logement sans fiche de paye, pas de droit au chômage, etc. ça a été une belle galère.