Aller au contenu


Photo

Que faire de mon corps une fois décédé


  • Veuillez vous connecter pour répondre
124 réponses à ce sujet

#21 _strychnine_

_strychnine_

Posté 06 dcembre 2008 - 09:25

Ophildelo, je n'aime pas aller sur la tombe de papa, c'est très difficile, trop "tactile" justement. Je vois par contre que mes enfants aiment ce contact, qu'il matérialise la personne... Si ça se trouve, dans 10 ans, j'aurai peut-être une forme de réconfort à aller "le voir" là-bas. Quand nous habitions en région parisienne, mon mari revenait de temps en temps à la maison en me disant qu'il était allé dire bonjour à ses parents...
Que ce soit une tombe, ou un arbre, ou une pierre quelque part, ça peut aider ceux qui restent... ( comme une célèbre couverture d'Hara Kiri: un gland dans le défunt, un chêne demain! je trouve ça extra... )

#22 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 06 dcembre 2008 - 09:47

Oui , pour moi la Vie ne meurre pas ...jamais ...c'est impossible .

Quand j'étais enfant la mort me frôlait de ses ailes sans arrêt....mais il y avait quelquechose en moi qui disait : << Tu vaincras la mort ....toi tu vaincras la mort !>>

Aujourd'hui je sais que pour vaincre la mort , il suffit d'être vivant .

Les morts n'ont pas de vie ,
les vivants n'ont pas de mort .


Très peu de gens ont compté dans ma vie , essentiellement des femmes d'ailleurs .

Alexandra David Neel était de celle là .
J'ai commencé à la lire en lisant un de ses romans (Le lama aux cinq sagesses) , alors que je ne lis jamais de roman .
Je marchais dans les rayons de la bilbliothéque de Laon en quête d'un livre particulier , quand ce livre m'a litterralement interpellé...comme si il me disait :<<hep , prends moi!>>
J'ai dévoré dans la foulée tous les écrits d'Alexandra....en me disant :<<Dés que j'aurais tout lu j'irais la voir !>>

C'était en 1976...évidemment tu sais qu'elle était déjà morte , puisqu'elle est décédée en 1969 dans sa 101 eme année .

Cela est écrit en évidence sur chacun de ses livres....mais pour moi cette femme était vivante pour toujours et je ne pouvais le voir .

Modifié par ophildelo, 06 dcembre 2008 - 09:48 .


#23 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 262 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 06 dcembre 2008 - 11:22

Quand on y pense,je trouve que se qui est dingue sait que dans notre civilisation le corps que ce soit ceux de nos annimaux ou les notres,est maltraité,torturé,jeté et que un de nos pires d'échets (le nucléaire) est enveloppé avec précision dans des cerceuilles de verre et de plomb à droit à un cortége hautement gardé et sont placé délicatement dans les entrailles de notre terre pendant des décénies

#24 juskiame

juskiame

Posté 06 dcembre 2008 - 12:18

Voila une question qu'elle est pertinante! me la suis parfois poser mais le choix, dans nos pays dits developpés reste trés trés limité.
D'un point de vue "magique" la cremation reste la meilleure solution (detachement rapide du corps etherique donc astral).
Mon souhait serait un grand bucher funeraire sur un lieu plaisant et connu avec mega teuf :roll: mais cela reste une utopie car les autorités (civiles et religieuses) ne verrait pas ca d'un bon oeil, pfffff.
D'ailleurs c'est le sort que je reserve à mon chien si mort naturelle.
C'est l'idée que l'on a de la mort qu'il faut revoir, la naissance est une fete, la mort doit en etre une aussi. Puis suis sur que s'ils (les defunts) pouvaient communiquer, et s'ils en avaient la possibilité, ils ne prendraient pas leur billets retours destination terre.

#25 _loulie_

_loulie_

Posté 06 dcembre 2008 - 20:58

mon plan A c'est un lieu secret à l'abri des regards et des passages humains où je m'endormirai au moment choisi ...

les autres plans sont multiples... ça dépendra du moment et de comment, de Destinée et ses surprises...on peut pas gagner à tous les coups ! ^_^
mes dernières volontés si elles sont appliquées par un tiers; crémation dans une boîte de carton, zéro salon funéraire ni embaumement...

En france , on ne peut guére demander à un tiers de se mettre hors la loi , pour assurer nos dernières volontés ...sauf à vouloir lui créer des ennuis judiciaires sérieux .

:roll: ?????????????????
ophildelo tu m'as très mal comprise...

je parlais des dernières volontés APRÈS ma mort ...

ici pareil, la compassion ne s'applique pas dans ces cas là. ça fait perdre de la clientèle aux institutions.

Pourquoi le choix autonome et personnel de sa propre sortie est-il tabou? péché ?

le péché de laisser mourrir de soif et de faim, de froid, et dans la douleur est infiniment plus grand et pourtant ..... c'est permis par toutes les nations partout dans le monde tant que ça dérange pas trop...... certaines religions se sont même dotée d'une anti-dote contre la conscience de cet état de fait pour proférer que souffrir ainsi assurait le paradis à la fin de vos jours !

Et pour finir, le joyeux temps des fêtes de m... est un rappel économique que la naissance et la mort d'un seul dans la torture vous a rachèté vos péchés ... écologiques et humains.

... je ne faisais que passer... s'cusez

#26 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 262 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 06 dcembre 2008 - 22:34

Dans certaines communes il à été interdit de mourrir....(cugnaux,sarpourenx..),on ne peux pas mourrir ou on veux,il faut demander la permission,et si on meurs quand même on est puni.

#27 ccciolll

ccciolll
  • Localisation:Villeneuve d'Ascq

Posté 11 dcembre 2008 - 09:42

Bon, j'ai lu tout ça.

Les diverses élucubrations (comico-politiques pour certaines, et plus mystiques pour d'autres) ne m'aident guère; j'avais bien précisé que pour l'instant je souhaite me renseigner sur toutes les possibilité LÉGALES, et À CE JOUR, EN FRANCE. Et j'ajoute que je n'ai pas l'intention de mettre fin à mes jours intentionnellement dans l'état actuel des choses. Donc je veut étudier les solutions à mettre en œuvre APRÈS le décès, et non pas essayer de contourner le problème en détruisant ou faisant disparaître mon corps.
Je suis bien d'accord qu'à 33 ans, en principe, j'ai encore le temps de voir arriver ma mort naturelle. Mais cela dit, notez qu'à 33 ans je suis aussi de la génération qui a grandit dans un environnement pollué, donc mon espérance de vie est probablement inférieure à celle de mes parents. Ajoutons à cela que la mort accidentelle frappe quotidiennement. Bref, il n'y a pas d'âge auquel il est inutile de se poser cette question.
Tout du moins si l'on veut alléger ses proches du problème.
Car en effet, comme quelqu'un l'a indiqué, et je partage cette opinion, "mourir, la belle affaire". Pour moi, mourir, ce ne sera ni triste ni joyeux, ce ne sera rien car je ne serai plus. Je m'en tape royalement. Par contre, pour ceux qui restent, c'est autre chose. Dans un moment où ils sont accablés, désorientés, pressés par la nature des choses (on commence vite à sentir mauvais et faut faire qqchose !), c'est pas le meilleur moment pour se poser, peser le pour et le contre, étudier les arguments divers. D'autant qu'il y a un paquet de pognon en jeu vu le prix des solutions les plus connues. On dépasse vite les 1000 euros…
Je comprends aussi tout à fait que les vivants puissent souhaiter un symbole du défunt, par un lieu ou un objet (la tombe, l'urne, etc). Là c'est peut-être plutôt aux vivants de déterminer ce symbole. Après tout, ma tante catholique pratiquante n'aura pas le même besoin que mon copain anarchiste ou ma compagne. Pourquoi je déciderai de comment ils doivent se souvenir de moi ? C'est intime et personnel. Si untel veut me faire une stèle en pierre quelque part car c'est important pour lui, de quel droit lui interdirais-je ? Parce que je ne veux pas qu'on salisse ma mémoire ? Mais je vous ai dit en début de discussion que je ne suis pas mystique ! Bon, si ça "sali" mes proches encore vivants, c'est un autre problème, mais à la limite c'est aussi LEUR problème. mais que mon corps, une fois mort et pas encore pourri soit mis à la disposition des proches pour qu'ils puissent le rencontrer une dernière fois, ça je suis plutôt pour, et il faudra en payer le prix. Encore une fois c'est respecter l'intime de chacun que de lui donner la possibilité de rencontrer une dernière fois le corps du défunt. Ceux qui veulent pas ne viendront pas, ceux qui en ont besoin pourront. Mais ça dure quoi, 2 jours ? Pendant 2 jours mon corps occupera 10 mètres carrés, logé-blanchi. ça ne me pose pas de problème de conscience. Ça n'est pas là une grosse empreinte écologique ou sociale. C'est après que JE ne veux pas occuper d'espace qui doit revenir aux vivants. Mais JE n'est pas les autres. Si les autres, vivants, ont besoin de me faire occuper un espace pour se recueillir, cracher sur ma tombe, faire pousser un chène, eh ben on est bien là dans un espace qui sert AUX VIVANTS. Vous comprenez la nuance ? MOI je ne veux pas avoir d'espace à moi quand je suis mort. Ça ne veut pas dire non plus que je refuse que cet espace existe, ça veut dire que je n'en ai aucun besoin, MOI. Refuser aux vivants cet espace si ils souhaitent qu'il existe, ce serait à peu près aussi absurde que d'imposer cet espace. Je ne veux rien imposer aux vivants une fois que je suis mort. Qu'ils se servent de ce qui peut servir, organes sains, symbole du corps auquel on dit adieu, urne pleine de cendres… Après tout c'est EUX que ça concerne, plus moi !
Enfin bon, voilà, moi je souhaite pré-mâcher le travail de mes proches là dessus, éviter les dépenses inutiles. Après si ça leur convient pas, éh ben qu'ils prennent en charge, physiquement, intellectuellement et financièrement leurs croyances et leurs besoins intimes. C'est comme pour le mariage. Ça ne symbolise rien pour moi, mais alors RIEN. Ce qui veut dire que je peux très bien me marier, si la famille me le demande et se charge de l'organiser et le financer. Je n'ai rien pour ni contre. je m'en balance. C'est qu'un symbole et ce symbole ne me touche pas. Certains symboles me touchent et j'y consacre l'énergie nécessaire. Mais les symboles des autres, qu'ils les assument. Je vais probablement un jour me marier ou pacser pour des raisons juridiques. Si on devient propriétaire la question se posera. Mais moi je dois juste signer un papelard. Après, la fête troulala-itou, c'est pas mes affaires. Je ne rechignerai pas à faire le mannequin pour faire plaisir, j'aime bien faire plaisir, mais faut pas me demander d'en prendre l'initiative. Bref, je m'écarte de mon sujet.
Comprenez bien que mon idée c'est de trouver le meilleur ratio écologique. Donner mes organes, ça va de soi. Là, sur ce sujet, par contre, je n'accepterai pas que mes proches s'accaparent mes organes. Là on est dans mes croyances intimes et mes symboles. Et même mort, c'est vrai que j'y tiens. Je veux être recyclé au maximum. J'ai lu quelques trucs sur la greffe dans vos réponses qui m'ont proprement outré, mais je ne vais pas développer ça ici car c'est pas le sujet de la discussion. Bref, ça, c'est un peu ma dernière volonté, justement.
Après le reste, c'est pragmatique. Je me dis que personnellement, ça m'embêterait franchement de devoir m'occuper des funérailles de ma mère par exemple. Avec en plus toute la famille pour te dire fais-ci, fais pas ça… Eh ben faites le vous-même si vous savez si bien. Et être confronté aux requins du métier… Non merci.
Donc c'est en pensant à mes proches que je me dis que je dois tout prévoir. PRÉVOIR ça n'est pas pour moi IMPOSER, mais PROPOSER. Si ce que j'ai prévu convient à tous, et ben roule-ma-poule, tout est prêt, y'a plus qu'à se concentrer sur son intimité, sa douleur, sa joie, son indifférence, on est débarrassé des problèmes techniques. Si après y'en a qui tiennent comme leur yeux à me mettre dans un caveau avec une pierre en marbre. Eh ben soit, mais avec leurs deniers ! ça sera d'autant plus fort pour eux qu'ils l'auront fait eux-même. Je pense que c'est même là un respect de l'autre que de lui laisser le choix. Mais laisser le choix ça ne veut pas dire abandonner. Je propose une solution clefs en main et après les gens rajouteront leurs options si ils veulent des options. Comme quand tu rentres dans un appart, le minimum c'est que les murs soient apprêtés. après tu peux choisir de les laisser comme ça, ou de mettre un papier-peint, une peinture, ce que tu veux. Mais qu'au moins ce soit pas le béton nu. Et l'apprêt sur les murs, si tu as de la considération pour le futur habitant, tu le choisis bio… Bon ben voilà. On est d'accord.

Cela mis au point, passons donc aux solutions proposées (il y a eu quelques messages plus informatifs que d'autres)

Le truc de froid c'est peut-être la cryogénisation ? Mais à mon avis, en terme de consommation d'énergie, ça vaut la crémation. Et en terme de prix, vu que c'est rare, ça doit douiller. bon, si qqun a des infos, je suis tout de même preneur à les étudier.
Pour info, j'indique que j'habite (enfin pour l'instant) à proximité immédiate de la frontière Belge. Si la loi m'autorise à faire gérer mon corps dans un état différent de ma nationalité, et que la loi Belge est plus avantageuse par rapport à ce que je souhaite (frais minimums, simplicité maximum), alors, là encore, je suis preneur d'infos.
Pour finir, outre le don à la médecine ou à la science que personne n'a commenté ni informé, je me repose plus sérieusement celui du don à l'art. J'ai lu dans un des carnets de Joann Sfar qu'il a pu participer à des dissections d'humains pour étudier la morphologie. Mais dans quel cadre ? Est-ce que les Beaux-Arts proposent ça ? Ça pourrait alors être également une option. Voilà un bon recyclage, encore.

Modifié par ccciolll, 11 dcembre 2008 - 09:44 .


#28 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 11 dcembre 2008 - 11:04

Pour finir, outre le don à la médecine ou à la science que personne n'a commenté ni informé,

Perso , je l'ai au moins commenté pour dire que j'étais inscrit au registre nationnal des refus de don d'orgame .
Pour moi , hors de question que l'on utilise un de mes organes aprés ma mort .
Si je devais donner quelquechose se serait de mon vivant .

je me repose plus sérieusement celui du don à l'art.


http://www.bakchich....rticle5979.html

Image IPB

Modifié par ophildelo, 11 dcembre 2008 - 11:09 .


#29 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 262 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 11 dcembre 2008 - 11:35

franchement cccioll,pourquoi ce préoccuper de sont corps aprés la mort???????? TU N'ES PAS RESPONSABLE DE CE QUE LES AUTRES FONT DE TON CORPS QU'AND TU SERAS MORT,par contre tu es responsable de ce que tu en fais maintenant,tu es là pour vivre et pas mourrir.

#30 _strychnine_

_strychnine_

Posté 11 dcembre 2008 - 11:36

Je pense que l'immersion en haute mer est encore possible, mais il faut prévoir de mourir en mer... :ptdrasrpt2:
Sinon, le don pour expériences scientifiques est possible, mais je crois qu'ils finissent par brûler les "déchets".
Je n'ai pas trouvé de références au don pour l'art en France.
Par contre, côté belge, c'est très restrictif : inhumation ou crémation...
Personnellement, le don d'organes ne me dérange pas. Je n'aime pas le côté mercantile, c'est tout. Or, il est vrai que certains pays n'ont aucune difficulté pour avoir des organes alors qu'ils sont petits avec peu de donneurs potentiels...
C'est ce que j'ai envie de dire à mes enfants ou à mon mari, finalement : faites ce qui vous semble le meilleur pour vous... Je n'aime pas le luxe dans la vie, je n'ai pas envie de cadeaux de Noël ou d'anniversaire, par pitié, me foutez pas des poignées dorées, ni un cercueil qui dure, ne vous ruinez pas pour ça!

#31 Ludmilla

Ludmilla

Posté 11 dcembre 2008 - 12:00

Bonjour cccioll, et à vous tous sur le forum,

En ce qui concerne "le truc du froid", puisque c'est moi, qui ai posté à ce sujet, il ne s'agit pas
de cryogénisation, car la cryogénisation conserve le corps, et le procédé cité lui ne conserve en
rien le corps puisqu'il est réduit en poussière après la mort au même titre que la crémation.

J'avais juste vu un reportage à la télé à ce sujet, mais je suis désolée de n'avoir pas pris les coordonnées de l'établissement qui pratiquait en France ce genre de méthode, car j'aurais pu te les communiquer à présent.
J'ai recherché jusqu'à présent en vain sur le net.

Par contre, je ne sais pas du tout si cette méthode est "peu consommatrice en énergie"au point de vue "écolo".

Personnellement, je suis contre le don d'organes de mon vivant et après ma mort.
Et étant tout à fait en accord avec moi-même, je refuserais si nécessaire, même en cas d'absolu nécessité qu'on me greffe quoi que ce soit...tout en sachant que je vais sans doute mourir en lien avec cette décision....je m'y suis préparée depuis longtemps, car c'est mon choix.

Je pense que cela défavorise lourdement la recherche sur les organes artificiels....que j'accepterai si nécessaire lorsqu'ils seront au point...

Beaucoup d'organes de gens pauvres dans les pays sous-développés sont prélevés en donnant à ces pauvres qui acceptent des sommes dérisoires et à qui on prélève ces organes, et réglés à prix d'or par des gens riches en Europe, et autres pays dits développés par manque d'organes disponibles....
La seule exception que je ferais de mon vivant, et j'espère de tout mon coeur que cela n'arrive pas,( et que la recherche sur les organes artificiels aboutisse enfin), c'est un don d'un de mes organes pour un de mes enfants, en espérant qu'il recevrait bien un de mes organes si compatibilité...
En fait, en la matière, je ne fais pas du tout confiance entre les dires, les lois et la réalité...

Ne nous y trompons pas, même dans ce cas là, c'est un commerce comme un autre et bien juteux!!! que je me refuse à cautionner.
Mais je peux comprendre que d'autres voient les choses autrement. A chacun de voir et agir selon son propre ressenti.

#32 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 11 dcembre 2008 - 12:40

La seule exception que je ferais de mon vivant, et j'espère de tout mon coeur que cela n'arrive pas,( et que la recherche sur les organes artificiels aboutisse enfin), c'est un don  d'un de mes organes pour un de mes enfants, en espérant qu'il recevrait bien un de mes organes si compatibilité...


Quand je disais :

Si je devais donner quelquechose se serait de mon vivant

.

Je pensais effectivement à ce genre de chose


En fait, en la matière, je ne fais pas du tout confiance entre les dires, les lois et la réalité...


Tout cela est une affaire de gros sous , que seul les imbéciles peuvent considérer comme une oeuvre humaniste ......et je sais de quoi je parle .
Ma compagne aprés s'être entendu dire qu'elle avait eu la malchance de tomber du mauvais côté des statistiques (suite aux traitement anticancéreux) , s'entend aujourd'hui dire qu'une greffe du foie ne peut être envisagée puisque "statistiquement" ses chances de survie à moyens termes sont trop faibles .
Et je suis sur que plus de 90 % d'entre vous peuvent comprendre qu'il est normal de réserver un foie pour une personne dont la survie est plus sûre....faut pas gaspiller la marchandise...c'est cela l'humanisme !

Modifié par ophildelo, 11 dcembre 2008 - 12:42 .


#33 _strychnine_

_strychnine_

Posté 11 dcembre 2008 - 12:50

C'est d'autant plus étonnant ( mot soft en la circonstance ) que le foie a des capacités de régénération étonnantes, qu'on n'a pas besoin de greffer un foie entier, et qu'un foie malade chez une personne peut se régénérer chez une autre... Peut-être pas dans tous les cas, mais dans certains au moins...
Entre les impératifs budgétaires et les choix éthiques à faire, franchement, je n'aimerais pas être médecin hospitalier!

#34 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 11 dcembre 2008 - 13:13

C'est d'autant plus étonnant ( mot soft en la circonstance ) que le foie a des capacités de régénération étonnantes, qu'on n'a pas besoin de greffer un foie entier, et qu'un foie malade chez une personne peut se régénérer chez une autre... Peut-être pas dans tous les cas, mais dans certains au moins...
Entre les impératifs budgétaires et les choix éthiques à faire, franchement, je n'aimerais pas être médecin hospitalier!

Nul n'est obligé d'être médecin hospitalier , ni même médecin.....quand on sait ce qu'est la médecine .
Mais il y a des compensations .
Exemple :
Aprés mon jeûne , le corps a isolé sur la peau quelques petite dermatose .
Visite chez le dermato....15 mn ....57,33 euros .

#35 _strychnine_

_strychnine_

Posté 11 dcembre 2008 - 16:37

Certains médecins ont la vocation, ils ont suivi leur instinct... Ils sont bons, ils sont à l'hôpital, au tarif conventionné, et ont des cas de conscience. j'en connais quelques-uns...
Ciel, une dermatose à 57 euros!!! Ton instinct t'a mal guidé, sur ce coup-là ( je te taquine... ), d'ailleurs, vue la confiance que tu as en eux, pourquoi y vas-tu?

#36 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 11 dcembre 2008 - 17:03

Certains médecins ont la vocation, ils ont suivi leur instinct... Ils sont bons, ils sont à l'hôpital, au tarif conventionné, et ont des cas de conscience. j'en connais quelques-uns...
Ciel, une dermatose à 57 euros!!! Ton instinct t'a mal guidé, sur ce coup-là ( je te taquine... ), d'ailleurs, vue la confiance que tu as en eux, pourquoi y vas-tu?

J'y vais parce que à ma connaissance le corps n'a pas la possibilité de se débarasser de cela lui-même ....la seule chose qu'il peut faire c'est faire comme nous avec les produits toxiques que l'on ne sait pas neutraliser . On les enferme dans un container et on les stocke ici ou là .

Comme ces petits dépots sont stockés chez moi en grande partie dans le dos , et que je ne suis pas contorsionniste , il faut bien que j'ai recours à quelqu'un .
Maintenant si mon voisin veut bien s'en occuper contre un panier de pomme ou une botte de poireaux , je lui montre comment on fait et l'affaire est conclue .

En toute franchise je ne crois pas au bon médecin (du moins en france) , étant donné ce qu'est la médecine , la première chose que devrait faire un médecin honnête c'est démissionner de cette corporation ....et je ne dis pas cela par rapport à ma situation actuelle , je l'ai toujours pensé .

Il y a quelques années j'ai dû subir une intervention aux jambes (dégats du mercure) , je ne l'ai accepté que dans la mesure ou je ne serais pas endormi et ou il n'y aurait pas de champs opératoire .
Pendant l'opération j'ai même eu une altercation avec le chirurgien....sincérement ces gens sont tous plus ou moins suffisants , arrogants et irrespectueux .
Leurs actes les trahissent toujours à un moment ou un autres ...malgré de beaux discours et des semblants de dévouement .

Je pense exactement la même chose de tout ceux et toute celles qui font vocation de s'occuper des autres....les abbés Machin et les Soeurs Trucmuche ne m'émeuvent pas plus que çà .
Comme disait ma grand-mère : <<Mon Tiot , qu'chacun même ces biques et nos troupeaux s'ront bien gardés !>>
Je ne suis évidemment par contre l'entraide et la charité....mais en toute chose il faut savoir faire juste mesure .

Modifié par ophildelo, 11 dcembre 2008 - 17:13 .


#37 _strychnine_

_strychnine_

Posté 11 dcembre 2008 - 17:32

Tu sais bien que ça me gêne quand tu dis "tous"...
J'en connais de formidables, d'ailleurs, à ce niveau, c'est très instinctif de ma part, j'accroche ou pas... Et mes médecins se ressemblent, amusants, étourdis, très bons diagnosticiens, pas grosse tête pour deux sous, gros coeur... D'ailleurs, mes deux principaux ne veulent jamais qu'on paye...
On parle d'égal à égal... Mais j'ai connu des cons qui se la pétaient parce qu'ils étaient docteurs...
(On est en plein PNI, il me semble, pardon Ccciolll)

#38 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 11 dcembre 2008 - 19:18

Tu sais bien que ça me gêne quand tu dis "tous"...
J'en connais de formidables, d'ailleurs, à ce niveau, c'est très instinctif de ma part, j'accroche ou pas... Et mes médecins se ressemblent, amusants, étourdis, très bons diagnosticiens, pas grosse tête pour deux sous, gros coeur... D'ailleurs, mes deux principaux ne veulent jamais qu'on paye...
On parle d'égal à égal... Mais j'ai connu des cons qui se la pétaient parce qu'ils étaient docteurs...
(On est en plein PNI, il me semble, pardon Ccciolll)

Je sais , c'est parce que pour moi , quand on appartient délibérément à une corporation , on est co-responsable de ce que la dite corporation fait en notre nom ....comme interdire certains produits naturels efficaces qui n'ont pas d'homologation , mettre en prison ceux qui guérissent parce qu'ils n'ont pas de diplomes etc , etc...
Je ne suis pas favorable aux "Spécialismes", surtout quand ils interdisent la pratique de leurs spécialités aux autres .
Que ces gens soient thérapeuthes indépendants , et je n'y aurais rien à redire !

Mais tu as raison , ne polluons pas le sujet de Cciolll , qui nous pose un cas de conscience d'une extrème importance .

Serais je HS si je précise ce que Jésus aurait répondu à la question de l'aprés mort du corps ?

Laissez les morts enterrer leurs morts!



Cciolll ,

Je suis bien d'accord qu'à 33 ans, en principe, j'ai encore le temps de voir arriver ma mort naturelle. Mais cela dit, notez qu'à 33 ans....


Une fois que l'on est né , on est largement assez vieux pour mourrir .

J'espère que la proposition que j'ai faite plus haut , de finir en écorché artistique te séduira ....si tu meurs (tiens "tumeur" , comme c'est rigolo !) prochainement , tu seras au top de l'esthétisme .

Modifié par ophildelo, 11 dcembre 2008 - 19:31 .


#39 ccciolll

ccciolll
  • Localisation:Villeneuve d'Ascq

Posté 11 dcembre 2008 - 21:02

L'écorché, il me semble que ça a été fait par un artiste chinois, dans le cadre des lois chinoises. pas sûr que ce soit possible en France.
Ensuite, à mon avis, pour ce genre de recyclage médiatique et valorisant, il y a pléthore de candidats. Plus de candidats-corps que d'artistes, en tout cas.
Et c'est peut-être un peu lourd à faire assumer aux vivants qui restent. je pense pas forcément à mes proches-proches mais à la famille élargie.

Quant à la courte remarque de naturel, il me semble avoir déjà expliqué assez précisément pourquoi je voulais prévoir quelque chose à l'avance. La question vaut pour moi et également ma compagne, mes enfants, bref ceux dont j'aurais la responsabilité probable de m'occuper s'ils meurent de mon vivant.

Rapidement, sur le thème des médecins et du don d'organe détourné de sa vocation : ce n'est pas parce qu'une chose est parfois (souvent ?) détourné de sa vocation première qu'il faut y renoncer. C'est ainsi qu'on donne raison aux détourneurs. Bon, soit, y participer leur donne aussi raison.

Mais le commerce gagne toujours à la fin. Comme disait Léo :
"La musique se vend comme le savon à barbe.
Pour que le désespoir même se vende il ne reste qu'à en trouver la formule.
Tout est prêt:
Les capitaux
La publicité
La clientèle
Qui donc inventera le désespoir ?"

Bref, je participe moi-même au PNI (Pourrissage Nauséabond d'Intention ?).

Je crois qu'il n'y a pas sur le forum d'OPLF (ou alors je suis pas tombé dessus) de personnes qui auraient eu les mêmes questionnement que moi mais auraient creusé le sujet un peu plus (c'est à dire n'avoir pas attendu que des inconnus lui mâchent tout le boulot dans un forum). Pas de chance, je m'imaginais que ce serait le bon forum pour poser des thématiques de ce genre. Enfin, si pour les poser, c'est pas mal car les réponses sont variées, avec des visions différentes, argumentées, pas forcément documentées mais vivantes. Mais pour en sortir des réponses bien carrées ça n'est pas ça. Je me dis peut-être que un forum plus généraliste et grand public genre doctissimmo aurait des réponses moins originales mais plus pragmatiques ? Je vair peut-être tenter d'aller poser la question là-bas. Promis, si j'ai des réponses exploitables, je les partagerai ici.

#40 ccciolll

ccciolll
  • Localisation:Villeneuve d'Ascq

Posté 11 dcembre 2008 - 21:10

Bon, j'aurais dû aller visiter ton lien avant d'écrire : l'artiste n'estpas chinois mais allemand.
les corps, en revanche, seraient chinois, et c'est tout une question qui est soulevée à ce sujet.
l'article est ici :
http://www.hermeneute.com/ourbody/
je cite juste la conclusion :
Nulle indication n’est donnée sur l’identité des personnes exposées, sur leur avis de décès, ni aucun document attestant qu’elles aient légué leur corps à la science ou que leur famille approuve leur exhibition. Cela semble contraire au code de Nuremberg de 1947, ainsi qu’aux lois françaises des 29 juillet 94 et 4 mars 2002.

Nous demandons la fermeture de cette exposition jusqu’à ce que les garanties élémentaires soient publiées et contrôlées.


Nulle doute que j'aurais fascination et émerveillement à aller contempler une telle expo. mais en effet le commerce qui est derrière est un peu moins folichon et cet artiste allemand doit se faire de belles couilles en or avec son parfum de scandale. Même si ce qu'il fait peut-être aussi tout à fait profond et intéressant, je ne sais pas, je n'ai pas approfondi le sujet, on est en plein PNI (Publication Non Indispensable ?).