Aller au contenu


Photo

TRAVAIL A DOMICILE


  • Veuillez vous connecter pour répondre
25 réponses à ce sujet

#1 java62

java62
  • Localisation:Pas de Calais

Posté 09 fvrier 2009 - 08:30

Bonjour,

J'ai vu dans une émission de M6 hier, qu'on avait proposé à une femme de faire du conditionnement à domicile. Je suis donc aller sur le site de M6 chercher des infos et apparemment M6 ne veut pas donner les coordonnées de cette entreprise pour cause de discrétion et de déontologie qu'ils disent.
Donc en fait je voudrais travailler de chez moi. Mais je ne sais pas trop comment faire. Où trouver un employeur qui m'enverrait du travail pour que je le fasse de chez moi ?

Merci de votre aide. Je ne supporte vraiment plus d'aller au travail pour avoir des patrons sur le dos toute la journée, se faire manquer de respect ...

#2 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 10 955 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 09 fvrier 2009 - 11:05

Peut-être se rapprocher de la Chambre des Métiers qui localement connait bien les entreprises.

#3 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 578 messages
  • Localisation:SEGREEN

Posté 09 fvrier 2009 - 12:19

Salut!

J'ai longtemps exploré les abimes de ces emplois...

Premier conseil, avant toute chose : Au moins les 2 tiers des sites qui traitent et proposent des emplois à domicile sont en fait des "entourloupes". On te demandera des sous ; ou alors tu croiras être futurement employé alors qu'ils ne feront que t'envoyer un guide de création d'entreprise (autoentrepreneur)...

Puis, ma seconde désillusion : Il n'existe que très peu d'entreprise qui le propose. Lorsque c'est le cas, très souvent, tu dois être présent au moins 1 tiers du temps physiquement en entreprise. Les patrons ont encore du mal...

Comme le dit sagement l'ami Floyd, la Chambre des Métiers en saura plus. Là où je mets un "bémol" (expérimenté dans 2 chambres) c'est qu'ils savent souvent bien, mais renseignent souvent mal aussi. Pas par incompétence (je ne me permettrai pas...) mais parce qu'ils, je pense, filtrent les demandes par rapport à la motivation réelle et le profil, il faut le dire...

Donc, la solution la plus efficace que j'avais trouvé était de créer un petite entreprise (statut auto entrepreneur : facile à mettre en place) et de proposer mes services directement aux entreprises. Mais elles restent frileuses.

Le CESU est une solution sympathique. Quel sont tes domaines de compétences?

Je ne veux pas te décourager mais c'est bien de connaitre les besoins réels du marché. Ca évite de perdre du temps. J'ai fait des recherches exactement pour les mêmes raisons que toi. La solution la plus adaptée a été finalement d'avoir le moins de besoin possible pour avoir moins besoin de salaire (potager, volaille, électricité solaire, supression de la TV, recherche de bois gratuit...)

Je suis à ton service.

bonne journée.

#4 java62

java62
  • Localisation:Pas de Calais

Posté 09 fvrier 2009 - 20:40

En fait cela fait déjà quelques années que j'aimerais travailler de chez moi. J'avais fait des recherches plusieurs fois sur internet mais ne trouvant rien d'"honnête", j'ai laissé tombé. Et c'est en voyant l'émission dimanche que cette envie remonte à la surface.
Comme toi Djeck et comme beaucoup d'autres ici je pense, j'aimerais vivre en autarcie. Je décrois petit à petit (en éliminant des objets électriques soit inutile soit remplaçable par d'autres manuels, on a un potager, nos volailles, nos lapins...).
Le truc c'est qu'il faut malheureusement toujours travailler car loyer, factures, prêt auto (quel bêtise !)...Je me dis qu'en travaillant à domicile on pourrait aussi faire l'économie d'une voiture, écologiquement et économiquement.
Donc dans cette émission il paraît de conditionnement mais pourquoi autre chose, du moment que cela me convienne bien sûr. Je ne suis pas attiré par le métier d'assistante maternelle par exemple.
J'ai un diplôme dans le secrétariat (ce n'est pas une passion, j'ai malheureusement été guidée vers ce métier mais c'est sans doute ce que je maîtrise le mieux du coup). Sinon je préfère faire des choses plus terre à terre et plus manuel. Je voudrais vraiment quelque chose où je ne dois pas bouger de chez moi ou très peu. Je suis plutôt solitaire et "supporte" le contact avec les autres à petite dose.

Voilà, si vous avez des idées ou des pistes.

Merci.

:cpasmafaute:

#5 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 10 955 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 09 fvrier 2009 - 21:15

Auto-entrepreneur en confitures et soupes?

#6 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 09 fvrier 2009 - 21:40

ou en artisanat : il y en a pas mal.
à propos de moulin à céréale j'utilise un samap manuel depuis presque vingt ans...

#7 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 625 messages
  • Genre: Non spécifié

Posté 09 fvrier 2009 - 21:41

bonjour

mais entre le "travail a domicile" ........et "avoir des patrons sur le dos toute la journée" .......il y a des mondes intermédiaire :thermo:

a domicile on peux
" dans le secrétariat " ......reprise de texte ..numérisation....traduction....recherche de données :roll:

"conditionnement à domicile" .....combien d'heures et €€€ par mois :cpasmafaute:

A+
salut djeck49

#8 java62

java62
  • Localisation:Pas de Calais

Posté 09 fvrier 2009 - 22:34

mais entre le "travail a domicile" ........et "avoir des patrons sur le dos toute la journée" .......il y a des mondes intermédiaire :thermo:

En fait j'ai déjà travaillé dans pas mal de boîtes et y a pas je ne m'y fais pas. Je ne supporte pas de travailler pour quelqu'un qui te surveille toute la journée pour voir si tu fais bien ton travail, de travailler et de ne pas être payer en conséquence (non seulement le taux horaire mais aussi les heures qui ne sont pas payées ni majorées pour les récupérer), de travailler pour quelqu'un et surtout le fait de ne pas avoir un métier terre à terre.

"conditionnement à domicile" .....combien d'heures et €€€ par mois :cpasmafaute:

Oui çà c'est ce que je me suis dit aussi. Faut voir ce qu'il propose.


Sinon je vais toujours téléphoner à la CCI pour voir s'ils connaissent des entreprises qui embaucheraient à domicile.

#9 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 10 955 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 09 fvrier 2009 - 22:52

Peux-tu préciser ce que tu entends par "un métier terre à terre"

#10 java62

java62
  • Localisation:Pas de Calais

Posté 09 fvrier 2009 - 23:08

Peux-tu préciser ce que tu entends par "un métier terre à terre"

Hé bien.....Comment dire......

Un exemple de métier pas terre à terre :
Quand je fais de la comptabilité je trouve cela complètement futile, de mettre des chiffres dans des comptes.

Un métier terre à terre, c'est un métier qui va servir la nature, les animaux et les hommes, un métier où l'on voit un résultat bénéfique pour la nature humaine et tout ce qui l'entoure. Un métier qui n'est pas inventé mais qui coule de source, qui est une évidence.

Et non pas un métier qui aura été inventé pour faire gagner de l'argent à des gros patrons irrespectueux ou non. Un métier où l'on a l'impression de jouer un rôle (pas dans le sens utile mais dans le sens pas naturel). Passer sa journée devant son ordinateur pour pouvoir payer sa nourriture alors que si on ne travaillait pas on aura le temps de la faire soi même sa nourriture (en gros c'est l'idée, même si je sais qu'on peut faire son jardin et autres et aller travailler, c'est ce que l'on fait d'ailleurs).

Voilà j'espère avoir été à peu près claire.

#11 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 10 955 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 10 fvrier 2009 - 01:34

Oui je vois bien.
L'idée de produire tes fruits et tes légumes pour les valoriser après transformation ne t'enthousiasme pas.

Tu pourrais te rapprocher d'un producteur bio, d'une AMAP ou d'un jardin d'insertion qui aurait besoin de tes compétences en secrétariat/compta.
Ainsi tu seras en prise directe avec le travail maraicher pour rendre service, participer et apprendre le métier.

En clair, se servir des compétences acquises pour se projeter vers du concret.

#12 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 10 fvrier 2009 - 07:59

Bonjour,

Ne serait-il pas intéressant de chercher à déterminer s'il existe un seuil d'activité autonome, "ménagère", au foyer, une activité d'économie domestique, un seuil d'activité et de "production autonome" donc, hors économie financière, au delà duquel, on devient plus "productif" que de chercher à obtenir un revenu financier.

Je ne sais pas si ce questionnement est clair.

#13 candide.45

candide.45
  • Localisation:A gauche après le feu tricolore...
  • Intérêts:Mes filles, la vie les gens et l'écriture.

Posté 10 fvrier 2009 - 08:36

Bonjour,

Mon expérience me mène à te conseiller d'aller au CCI et pas seulement de téléphoner. En effet, comme partout, les renseignements donnés ne sont pas forcément exhaustifs. En plus, dans les CCI, il y a généralement de très bons centres de documentation, complets et proposant des infos variées.

Renseigne toi aussi sur les "Salons de l'étudiant" qui se tiennent un peu partout actuellement: la saison des orientations bat son plein et comme les demandes sont diverses les organisateurs essaient de faire aussi dans la diversité. En général, il y a une journée au moins qui est ouverte à tous. En ce qui me concerne, c'est là que j'ai trouvé le plus d'info pour mener à bien mon projet.

Il y a aussi une autre possibilité: se renseigner auprès de professionnels (souvent à la retraite, mais pas forcément) qui s'engagent dans des réseaux d'accompagnement des créateurs d'entreprises quelque soit la formule choisie. L'expérience partagée est toujours bonne à recevoir.

Quoiqu'il en soit, la plupart des formules de travail à domicile que je connais, quand elles ne sont pas une création d'entreprise personnelle, imposent l'existence d'un patron. Et il y a quasiment toujours une obligation d'être sur le site au moins une fois par semaine. Certes c'est plus souple, mais ta motivation est-elle compatible avec ce type de relation "patron/employé" qui est maintenue?

Quand on veut changer d'orientation professionnelle, il faut d'abord s'interroger sur soi ainsi que sur les avantages mais aussi les inconvénients du changement qu'on s'apprête à faire. A mon humble avis c'est la phase essentielle.

#14 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 10 955 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 10 fvrier 2009 - 09:55

Les pistes indiquées par candide.45 me semblent très pertinentes.

Quant au questionnement de christian ardèche, il me rappelle un vieux débat machiste; "est-il plus économique pour un homme de se marier ou de prendre une femme de ménage?" Non, je rigole…

C'est une autre approche du sujet sur "l'autoproduction qui n'a pas de prix". Il est intéressant de donner une évaluation des productions de biens et de services, faites-maison. (une vieille revendication féministe)

Que valent 2 heures de ménage, l'auto-suffisance en fruits, légumes, volailles, 2 heures de cuisines, la confection, l'entretien et le repassage des vêtements, l'amélioration et la maintenance du domicile… bref de quoi remplir largement une journée de 8 heures!

#15 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 10 fvrier 2009 - 10:22

Il est peut-être plus rentable de se marier avec une femme de ménage....

Si la revendication féministe est moins d'actualité, le problème reste entier, car même un "homme au foyer" peut espérer que son activité non rémunérée soit reconnue est réellement utile.

Et cela dépasse largement le domaine familial. Je me demande de plus en plus si ces activité "vivrières" ne peuvent pas constituer le socle sur lequel on peut encore espérer s'appuyer pour ne pas sombrer avec l'économie. Ce qui me surprend, c'est qu'on cherche toujours une solution à l'intérieur de cette économie, comme les mouches dans un bocal.

Je crois que dés que j'aurai le courage de proposer le paiement de la taxe d'habitation avec des pommes de terre ou des poireaux, ou de proposer mes service de "cantonnier" à la commune, et quelle que soit la réponse, j'aurai fait un pas en avant.

Modifié par christian ardèche, 10 fvrier 2009 - 10:32 .


#16 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 10 955 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 10 fvrier 2009 - 10:53

J'aime bien cette notion d'activités vivrières.
A rapprocher avec celle de cultures vivrières, un des pilliers oubliés des sociétés qu'elles soient africaines, occidentales ou d'ailleurs.
L'Afrique, mal partie, l'était pour avoir cédé aux sirènes des cultures industrielles d'exportation. On connait les dégats.

Quant à payer ses contributions fiscales en nature, l'idée me plait bien également. Il ne faut pas y voir le rétablissement du servage et de la corvée. Si on creuse un peu la question, pas simple d'évaluer ni le prix de la botte de poireaux ni le prix d'une heure de cantonnier amateur. Il faudra donc négocier à la tache… bonjour les complications.
Tiens nous au courrant.

#17 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 10 fvrier 2009 - 13:24

travaillant à domicile on pourrait aussi faire l'économie d'une voiture, écologiquement et économiquement.
Donc dans cette émission il paraît de conditionnement mais pourquoi autre chose, du moment que cela me convienne bien sûr. Je ne suis pas attiré par le métier d'assistante maternelle par exemple.

J'ai été assistant maternel agréé DDASS pendant 22 ans ...pour justement pouvoir rester à la maison .
C'est un choix , qui demande une mure réflexion , car peu de gens ont conscience des contraintes de ce métier .
J'ai souvent entendu dire <<J'ai eu X enfants , je sais ce que c'est que d'éléver des gosses !>>....mais le métier d'assistant(e) maternel(le) n'a rien à voir .
Ces enfants ont un vécu difficile , il faut supporter la famille naturelle , supporter des éducateurs pas toujours très compétents , et accepter les contraintes et les régles de la loi et des services sociaux , qui n'oeuvrent pas toujours dans le réel intérêt de l'enfant , mais dans l'intérêt de la famille (enfin d'une certaine idée que l'on se fait de la famille) .
Et pour ces enfants il n'est de pire ennemi que la famille .

Il ne faut oublier non plus que ce n'est pas parce que l'on est payé que l'équivalent de 2H30 par jours que l'on ne travaille que pendant 2H30 ....certains enfants demandent une attention permanente qui se prolonge aussi parfois la nuit .

Pour pourvoir être agréer il faut aussi ne pas être trop marginal et avoir une habitation qui présente tous les élèments de confort moderne .

Côté voiture il ne faut pas non plus espèrer pouvoir s'en passer , si tu vis à la campagne , sans voiture pas d'agrément .
En tant qu'assistant tu auras des milliers de kilométres à faire chaque année .
Emmener l'enfant en visite chez sa mère , chez son père , chez sa grand-mère , l'emmener voir ses frères et soeur , demi frère et demi soeur , l'emmener à l'école , l'emmener voir son éducateur , chez le psychologue , l'hortophoniste , à la piscine , au judo , chez le juge , etc...
Et par exemple si tu l'emmenes voir son père qui habite à 150 km de chez toi , pour une visite de 2 ou 3 heures et que celà te prend la journée , tu ne seras pas payé plus pour autant .

Conclusion bien réflèchir avant de prendre ce genre de décision....si on le fait parce qu'on a envie de le faire , on peut y trouver satisfaction , mais si on le fait en espèrant y trouver une certaine liberté , on risque fort d'être très déçu .

Modifié par ophildelo, 10 fvrier 2009 - 13:26 .


#18 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 10 955 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 10 fvrier 2009 - 18:11

"Je ne suis pas attiré par le métier d'assistante maternelle" disait java62 dans ses premiers post.
Mais le témoignage d'ophildelo est très explicite.

#19 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 10 fvrier 2009 - 19:09

Si on creuse un peu la question, pas simple d'évaluer ni le prix de la botte de poireaux ni le prix d'une heure de cantonnier amateur. Il faudra donc négocier à la tache… bonjour les complications.
Tiens nous au courrant.

Le prix des poireaux et des pommes de terre, tout beau, tout bio, on le connait, le marché existe. Pour ce qui est de l'activité de cantonnier, tu ne connais pas mes aptitudes, mais je te prie de croire que je ne suis pas un amateur...
Bon, blague à part, les travaux d'intérêt géneral, ça existe comme punition, pourquoi pas comme paiement ?

Mais je ne suis pas vraiment prêt à négocier ça avec les élus, même si dans le principe, je pense que ça vaut le coup d'essayer pour voir les réactions.

#20 java62

java62
  • Localisation:Pas de Calais

Posté 10 fvrier 2009 - 19:46

Bonjour,

Ne serait-il pas intéressant de chercher à déterminer s'il existe un seuil d'activité autonome, "ménagère", au foyer, une activité d'économie domestique, un seuil d'activité et de "production autonome" donc, hors économie financière, au delà duquel, on devient plus "productif" que de chercher à obtenir un revenu financier.

Je ne sais pas si ce questionnement est clair.

Ha, je le cherche ce seuil, je le cherche. Mais selon mes calculs, il nous faut 2 salaires puisque bas salaires et les charges sont les mêmes que pour un gros salaire (on a toujours un loyer un payer, on n'a pas les moyens de s'acheter quelque chose et n'avons pas droit à un prêt, même minime). On essaye de faire un maximum par nous même (potager, volailles, lapins, couture, cuisine ....) mais on le fait en plus du travail. Bref, il faut que nous travaillons à 2 et j'aimerais un travail à domicile, mais comment m'y prendre.

Je sais que si même si je travaille chez moi en tant que salariée j'aurais toujours un patron à qui rendre des comptes mais je pense (ou du moins je l'espère), que les relations seront moins pesantes puisque moins longues dans le temps.