Aller au contenu


Photo

Travail à domicile


  • Veuillez vous connecter pour répondre
26 réponses à ce sujet

#21 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 10 fvrier 2009 - 21:49

On mésestime trop souvent quelques avantages du salariat; caisse de retraite, chomage, sécu, mutuelle, CE, et horaires définis.

Ce second salaire impliquait des dépenses pour le transport (carburant, frais et ammortissement du véhicule) et une imposition fiscale probable.
En supprimant les dépenses de transport, avec un salaire inférieur pour "économiser" les impôts, la marge pourrait être identique.

Le salaire inférieur peut être obtenu par application d'un temps partiel. D'où un gain de temps pour renforcer les autoproductions domestiques.

Pour christian ardèche;
- le prix du poireau tout beau tout bio varie énormément en fonction de la saison, de la température, du calibre et de la proximité du client.
- pour le salaire d'un cantonnier de 59 ans faut-il compter de l'ancienneté? Non je rigole… Combien demanderais-tu de l'heure? Combien t'accorderait-on?
très amicalement.

#22 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 10 fvrier 2009 - 22:28

java 62, le travail d'assistante maternelle est peut-être plus contraignant que celui de famille d'accueil.
A tout hasard tu peux voir ce que dit l'association FAMIDAC.

Floyd, le but ce n'est pas qu'on m'accorde un salaire horaire, ou qu'on évalue la valeur de mon poireau (là j'ai dit une connerie ?) mais simplement de réfléchir aux possibilités qui pourraient exister pour sortir d'un rapport économique avec les différentes institutions.
Un peu sur le principe du code civil qui dit "les enfants doivent des aliments à leurs parents" et au nom de cette obligation assez logique, on place les parents dans des maisons de retraite qui coutent des fortunes et que progressivement plus personne ne pourra assumer.
Les aliments, même si on ne les limite pas au poireaux et patates, on peut les produire chez soi. Le salaire exorbitant qu'il faut pour payer une maison de retraite, je ne sais pas où il faut aller le chercher. Bien sûr il y a la retraite, la solidarité nationale....disons peut-être il y a eu.
Bon, il n'est pas toujours réjouissant d'imaginer prendre en charge ses parents vieillissants, ou d'imaginer soi même d'être pris en charge...Mais

Hors sujet ? Peut-être pas si tu lis FAMIDAC.

Modifié par christian ardèche, 10 fvrier 2009 - 22:30 .


#23 candide.45

candide.45
  • Localisation:A gauche après le feu tricolore...
  • Intérêts:Mes filles, la vie les gens et l'écriture.

Posté 11 fvrier 2009 - 10:30

Bonjour,

Quand on se lance dans l'aventure (et c'en est une!) du travail à domicile qu'il soit salarié ou indépendant, il faut renoncer avant tout aux "clichés" auxquels on est habitué. En effet, les repères dont on dispose ne valent plus rien.

Si on est salarié, le contact avec l'employeur demeure, il est plus ou moins fréquent et l'exigence de ce dernier est différente mais réelle. Ainsi, les objectifs à remplir, en terme de productivité: on te demande plus car on a calculé ton activité en considérant que tu disposes de plus de temps puisque tu n'as plus de transport par exemple. Du coup ton organisation doit être très rigoureuse si tu veux vraiment respecter le contrat. Pour une situation plus facile il faut être payé "à la pièce" ou il faut un temps partiel ce qui suppose une diminution du revenu donc une obligation de revoir tes priorités en fonction de ta "nouvelle vie". Ça veut dire, vacances ou pas, courses avec des produits bas de gamme ou pas, sorties ciné, théâtre (ou je ne sais quoi) ou pas, resto ou pas...Le liste est longue et il faut se demander comment on considère cela: est-ce qu'il s'agit de renoncements douloureux ou simplement d'une évolution logique de soi et des choses. En plus, comme l'a dit ophildelo et cela s'applique à tous les domaines d'activités, on ne gagne pas forcément en liberté réelle mais en ressenti de liberté. Et, c'est un sacré distinguo! C'est seulement le choix assumé et consenti en toute connaissance de cause qui donne le sentiment d'être en accord avec soi autrement cela risque de mal se passer...

Pour être réellement maître de ton temps, il est plus judicieux de créer ton entreprise mais dans ce cas il faut te documenter sur la réglementation incontournable et là aussi, te poser les questions indispensables sur les revenus que tu veux tirer de ton activité, les priorités que tu mets en tête de liste. Et Si tu veux avoir du temps pour toi, il faut réviser les revenus à la baisse et envisager tous les inconvénients qui vont avec.
Si tu veux être ton propre patron,tu dois savoir qu'il n'est pas possible compter le temps que tu consacres à ton activité, qu'il faut un certain temps avant de tirer un revenu décent de ton travail et que dans certains secteurs ça ne monte pas bien haut. Et qu'enfin, si ça ne marche pas, tu es seul responsable de ton échec... Du coup la question subsidiaire est aussi de se demander avant de commencer quoi que ce soit si tu es capable de supporter l'idée de l'échec et de cette responsabilité.

Comme le précise FLOYD le salariat a des avantages avec lesquels il est possible de composer pour vivre en accord avec ses aspirations et, il faut vraiment et longuement réfléchir avant de se lancer ... Ou, il faut sauter le pas sur un coup de ras le bol (ce que j'ai fait) et, là ça passe ou ça casse. Quand ça passe, c'est génial on est totalement euphorique, mais ceux pour lesquels ça casse mettent du temps à reprendre pieds...

Quand on a pris ses marques, on peut oser certaines choses qui peuvent être intéressantes mais, pas forcément rentables financièrement. Personnellement je rencontre de plus en plus de clients dans l'incapacité de payer alors maintenant, je fais du troc. Un CV contre un poulet de plein air; la correction d'un rapport de stage contre la réparation de ma machine à laver... Ça marche, c'est sympa mais on a eu un contrôle fiscal!

#24 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 11 fvrier 2009 - 20:38

Le contrôle fiscal c'est un peu de temps perdu… et le coup de bambou quand le redressement apparait ! Je partage les propos de candide.45 pour tout le reste.

La discussion sur le troc cv/poulet rejoint l'échange taxes locales/poireau. Comment parvenir à un équilibre satisfaisant pour les deux partis sinon par une négociation et une évaluation dans une monnaie commune?

La prise en charge des parents vieillissants…
- en institution elle coute cher, à la mesure des emplois salariés nécessaires 24h/24 et 365 jours/365. Prévoir 300 kg de poireau par mois… lol.
http://www.panier-le...sp?ItmID=678990

Une personne de mon asso bosse comme animateur dans une maison de retraite, elle m'indiquait un ratio proche de 1 salarié pour 1 résident. Les "fortunes" et les "héritages" fondent vite à ce régime.

- assumée par les descendants au domicile, elle devient hautement problématique pour un fils célibataire et sans enfants de 75 ans qui aide sa maman de 95 ans…

peut-être de quoi lancer un nouveau sujet?

#25 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 12 fvrier 2009 - 08:06

Bonjour,

Pour ce qui est de la prise en charge, ou de l'aide à apporter aux anciens, revoir le sujet "douce crainte".

Pour le travail, qu'il soit à domicile ou à l'extérieur, et quelque soit la nature de l'activité, dans le contexte économique actuel, les possibilités de "liberté" sont assez limitées. C'est clairement la guerre.

Pour pouvoir réfléchir un peu plus loin, il faut, à mon avis, partir sur l'idée que l'organisation sociale et économique de nos sociétés développées est trés fatiguée...

Soit reproduire des éléments d'organisation qui auraient fait leurs preuves, n'importe où, n'importe quand, soit "inventer" un mode de relation et d'organisation collective qui ne repose pas sur l'échange marchand.

Pour java 62, ça ne donne rien de précis.

#26 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 12 fvrier 2009 - 08:57

… l'échange marchand.

"échange marchand" l'expression soft pour "loi du marché, loi de l'offre et de la demande". Vaste chantier que d'inventer une alternative. Que penser des Systèmes d'Echange Local (SEL)?

Un mot sur le "contexte économique actuel" oui il est de plus en plus tendu. La frilosité des clients et la rigueur renforcée sur l'octroi des prêts bancaires grippent progressivement tout.

Un exemple; faute de prêt bancaire pas d'accession à la propriété, pas de projet de lotissement, pas de construction, pas de jardin, pas de client pour moi!
Le stock va finir de s'épuiser en 2009, il faudra à minima 3 ans pour revenir sur un flux normal. A condition que la crise cesse instantanément. Le maire et l'entrepreneur rencontrés hier avaient la même analyse!

Pour revenir sur la question de java62, il reste que dans nos campagnes, la demande s'accroit pour des prestations domestiques (ménage, courses, soin à la personne, petit jardinage…) nécessaires pour le maintien à domicile.
Voir avec les asso type ADMR?

#27 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 23 octobre 2015 - 16:08

Mais elle insiste: frais d'inscription 6,99 €*    .... Je signale au modérateur.

 

 

Edit modo : topic nettoyé des messages indésirables.


Modifié par Tis, 23 octobre 2015 - 16:33 .