Aller au contenu


Photo

Elevages et pollutions


  • Veuillez vous connecter pour répondre
68 réponses à ce sujet

#61 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 19 dcembre 2009 - 14:31

Qu'es-tu allé faire dans cette galère Crépidule ?

#62 crepidule

crepidule
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:centre bretagne

Posté 19 dcembre 2009 - 16:21

Qu'es-tu allé faire dans cette galère Crépidule ?

Ah! Avant de critiquer, je voulais voir de l'intérieur l'agro-industrie, la voir et la vivre. J'aurai pu travailler ailleurs, d'ailleurs dans le même temps j'ai publié des articles et deux livres collectifs dans le cadre de mes recherches (rien à voir) mais j'aime me faire une opinion personnelle en plus de ce que je peu lire dans les médias et ouvrages. Dernièrement j'ai participé à un colloque en anthropologie. Dans ce même colloque il y avait une intervention très intéressante sur les ouvriers agricoles, malgré tout j'ai trouvé qu'il y avait de nombreux biais d'enquête de la part de l'universitaire qui n'a jamais été confronté à la réalité du salariat agricole. Lui même (c'était le but de son intervention) constatait le fossé entre son travail et le terrain dans la mesure ou ses interlocuteurs étaient venus à lui par l'intermédiaire de syndicats agricoles ou d'employeurs. Nous avons eu des échanges très riches.

Pardon pour le hors sujet et pourquoi ne pas créer un topic (ou raccrocher ces digressions à un topic existant)

#63 lynia

lynia
  • Localisation:banlieue parisienne

Posté 19 dcembre 2009 - 16:52

Remettre les élevages sur de la paille ou de la sciure est un impératif urgent.
Mais ce n'est qu'un palliatif et il vaudrait infiniment mieux relocaliser les productions dans chacune des régions et abandonner les élevages industriels au profit des élevages bio de plein air.

Je continue la digression (pas bien)

Je suis bien d'accord avec toi tis. Si on regarde l'histoire, pourquoi les régions se sont spécialisées et ont abandonné leur relative polyculture?A cause de l'énergie peu chère, les échanges de denrées coûtent tellement peu chère que le blé de la Beauce qui a un rendement plus important que d'autres régions peut aller envahir le marché des autres régions en restant moins cher. Les autres régions qui ne pouvaient pas lutter contre le blé de la Beauce se sont donc encore plus spécialisées dans un style agricole, notamment l'élevage en moyenne altitude dont les terres ne rendent pas autant que la Beauce pour les céréales. Les vergers de l'ile de france n'ont pas résisté longtemps avec le train qui amenait les fruits des pays de la Loire. Tout cela a contribué à casser le recyclage entre la terre et les animaux et la consommation locale. Finalement l'ouverture des marchés avec ses conséquences néfastes est une réalité dans un même pays. C'est pour ça que la raréfaction de l'énergie et l'augmentation de son prix, ne va pas forcément avoir comme conséquence la famine car cela va contribué à revaloriser la polyculture locale.

#64 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 20 dcembre 2009 - 16:50

8) interessant votre discussion, mais ça aurait peut etre valu le coup d'en créer un autre de topic, sur les algues vertes. ici c'était au sujet de la méga décharge gde à Plouray... :calin:

En effet, Fougère, on a nettement dévié le débat !
Peut-être pourrais-tu demander par MP à Ecliptux ou à Modo 4 de le couper en 2 ?
(Pour simplifier leur tâche, tu peux même leur préciser à partir de quel message cela te semble le plus pertinent. :o )

#65 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 11 juillet 2011 - 22:50

A propos des algues vertes, l'Agence de sécurité sanitaire de l'environnement (Anses) vient de publier un rapport de 268 pages sur les mesures à prendre pour limiter les risques :
http://www.anses.fr/...010sa0175Ra.pdf

Dés le début ce collectif d'experts précise que cette étude n'est que très parcellaire et réalisée ex-situ sur des échantillons non représentatifs.
Et que bien que cette pollution existe depuis plus d'une trentaine d'années et s'étende actuellement du Cotentin aux Charentes elle n'a quasiment pas été étudiée.

En résumé on y apprend ce qu'on savait déjà en grande partie :
qu'il faut ramasser les algues le plus tôt possible et avant 48h parce que le compostage émet des gaz toxiques;
qu'il faut privilégier le ramassage mécanique et mettre des pancartes là où il n'est pas possible.


Mais le pompon revient à la partie concernant la prévention des causes en amont qui vaut franchement son pesant de cacahouétes :

6.1 Eviter la prolifération des algues vertes
En premier lieu, le groupe de travail rappelle la nécessité de mettre en place des actions visant à limiter la prolifération des algues vertes, telle que la réduction des apports en nitrate dans les bassins versants. Ainsi, les situations à risques dues aux amas d'algues vertes échouées s'en trouveraient de facto limités.


C'est tout.
Et avec de tels conseils, on n'est pas prêts de voir une amélioration.

Edit Modo 2 : cette discussion vient d'être scindée et renommée car s'éloignant de la thématique initiale ici

#66 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 29 novembre 2011 - 19:42

Lynia, si les régions se sont spécialisées c'est aussi parce qu'il y a eu un bourrage de crâne massif pour persuader les agriculteurs qu'ils devaient faire des emprunts pour se moderniser.
Le principal résultat de cette politique est la disparition des 9/10èmes des paysans depuis 1945.

Heureusement le chemin inverse est possible comme l'explique bien Michel Piel dans cet entretien passionnant :
http://www.article11...rt-et-du-cochon
Lui s'en est sorti en passant du hors-sol au plein air puis à l'agriculture biologique.

#67 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 29 novembre 2011 - 20:23

Les sources de cette évolution de l'agriculture sont à chercher bien plus loin dans le temps: fin XVIIIe avec la mise en place des Sociétés d'Agriculture, puis début XIXe avec la création des fermes-écoles d'agriculture qui ont tenté d'élever le niveau scientifique et technique du monde rural.

Il y eut bien des oppositions à l'idée de faire des paysans sachant lire, écrire, compter.

Il y eut des paysans qui refusèrent la pomme de terre et des propriétaires qui ne voulurent pas du maïs.
Et les machines coûtaient déjà toujours trop cher.

La disette et parfois la famine, que nous avons tôt fait d'oublier, ont pu être vaincues par des progrès rarement acceptés de bon gré dans un monde rural qui comptait 80% de la population.

#68 steph58

steph58
  • Genre: Femme
  • Localisation:Bourgogne
  • Intérêts:Ecologie, jardin, fleurs photos.

Posté 20 mars 2012 - 18:54

Le problème ce sont les productions intensives aussi bien pour le bien être animal que pour la piètre qualite des aliments produits.

Le problème c'est l'agriculteur le vrai qui survi en vendant un kg de viande moins de 2 € le kilo. Le problème c'est le manque d'argent qui fait vendre plus de bêtes ou de cérales de moindres qualités bourrées de pesticides parce que à la fin du mois si on veut manger il faut du chiffre .

le problème c'est la population bien contente de trouver de tout tous le temps mais moins maintenat de se taper des algues vertes l'été.

le problème c'est l'immobilisme et l'entétement des pouvoirs publics qui se fichent pas mal des petits producteurs qui tentent de faire de la qualité.

Le problème c'est la pénibilité du travail pour un seul homme sur petite surface parce lui n'a pas les moyens de se payer de la main d'oeuvre bon marche (que les "super structures polluantes " eles bouffent à longueur d'années.), les heures de boulot de fatigue, les suicides en masse dans la profession.

Le problème comme le fit crépidule c'est l'utilisation de stagiaires main d'oeuvre bon marché pour rentabiliser encore plus la structure.

Le problème c'est la safer qui prefere donner les terrains aux grosses structures plutôt qu'a un petit jeune à qui il manque 10 hectares.

désolée j'ai dévié le post .. mais je soutien contre les algues vertes l'élevage INTENSIF et la bétise humaien...

#69 Tiewma

Tiewma
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ardeche
  • Intérêts:Auto-organisation locale.
    Autonomie paysanne

Posté 29 aot 2012 - 23:55

http://www.ouest-fra...085074_actu.Htm