La Ferme du Moulin de Larchat condamnée…

"Loin de m'attendre à un monde idyllique empli de jolies fleurs et de bonne humeur en me lançant à la recherche d'un mode de vie alternatif, je ne pensais pas être accablée avant même de l'avoir frôlé, ce monde.

Hier, la Ferme répondait devant le tribunal des chefs d'accusation suivants :

  • La technique d'élevage des chèvres et brebis estimée dangereuse à cause des terrains abrupts, de la proximité de la rivière, etc.
  • L'existence d'une fromagerie (même si celle-ci a été réalisée dans le but de produire notre propre fromage destiné à notre propre consommation).
  • Le non-bouclage des bêtes (pas d'identification sur bague à l'oreille).
  • Une étable regroupant deux vaches dont la surface a été jugée comme étant inférieure à celle indiquée pour un élevage en agriculture biologique, cette surface étant de 6 m² par bovin, à titre indicatif notre étable fait 15 m² et nous ne nous réclamons d'aucun label bio…
  • Une Surface Agricole Utile calculée telle qu'elle est définie pour les techniques agricoles modernes intensives et extensives. C'est-à-dire que cette surface a été calculée par photos satellites et par vues aériennes n'entrent pas dans ce calcul les forêts et n'est pas tenu compte du degré d'inclinaison des terres.

La Ferme du Moulin de Larchat a été inculpée sur tous les chefs d'accusation sans aucune explication et ceux malgré les preuves à l'appui comme la surface de l'étable des vaches par exemple, ou encore un certificat de vétérinaire qui après examen de chaque bête plus une prise de sang pour chacune nous a délivré un certificat de bonne santé des animaux.
AUCUNE FIEVRE, AUCUNE MALADIE n'a fait son apparition dans la ferme depuis ces 30 ans d'existence. Aucune bête n'est morte des suites de notre technique d'élevage. En 30 ans d'existence, les seules morts survenues sont celles dite naturelles dues à la vieillesse, l'existence d'une faune très proche puisque nous vivons au pied de la forêt, renards et chiens errants s'attaquent quelques fois aux poules, aux lapins.
L'Homme, grand chasseur depuis la nuit des temps prenant parfois le petit agneau pour un chevreuil … Certes.
Mais bien plus que de vous entendre vous lamenter sur notre sort, je voudrais pousser la réflexion plus loin.
Aujourd'hui, dans Notre système actuel, si vous réalisez chez vous dans votre cuisine des confitures, des conserves vous ne pouvez les donner qu'à vos enfants et/ou vos parents. En d'autres termes, seuls les grands-parents, parents et enfants peuvent consommer les produits issus d'une fabrication maison provenant de produits maison. Si vous faites un repas chez vous, en cuisinant dans votre cuisine, que vous invitiez des amis, vous êtes condamnables par la loi française ! Idem si vous invitez votre cousin…
Ce que je cherche aujourd'hui à travers ce mail, ce n'est pas du réconfort auprès de vous, c'est tenter de vous ouvrir les yeux. Un jour, le simple fait de faire son potager derrière sa maison sera répréhensible par la loi.
Aujourd'hui déjà à Bruxelles, Ils tentent de nous trouver sous forme de taxe ou d'impôt une façon de nous faire, de VOUS faire payer tout ce que vous ne réinvestissez pas dans le système en cultivant vous-même vos légumes, en élevant vous-même vos volailles.

Alors quoi ?

Parlez-en autour de vous.
Réfléchissez …
Ce n'est pas seulement le problème de gens comme moi qui décide de vivre différemment, c'est aussi Votre problème.
Merci pour votre soutien ces derniers jours.
Merci de diffuser cette réflexion."

Nathalie MONDOT

La Ferme du Moulin de Larchat, La Roche-Canillac
Site internet : http://lemoulindelarchat.free.fr
Email : nateclo@free.fr
lemoulindelarchat@free.fr


On peut le faire... mais jusqu'à quand !!!
Cette condamnation est véritablement scandaleuse.
Le bon sens semble devenir un élément bien difficile à trouver aujourd'hui dans nos administrations.
Ce triste évènement risque d'avoir un impact non négligable "sur le moral des troupes". A ceux qui se sentiraient plus ou moins démoralisé par cette nouvelle, j'aimerai vous dire de ne pas vous laisser abattre par ce genre d'évènement. Posez-vous la question suivante : quel monde peut-on espérer pour nos enfants si nous ne faisons rien aujourd'hui pour changer notre manière d'appréhender le monde ?

EcliptuX

Si vous voulez réagir à ce témoignage, cliquez sur ce lien

Cet article a été lu fois
depuis le 14/02/04
Editorial · Accueil · Articles · Ils l'ont fait ! · Infos pratiques · Fiches techniques · Le Bickel du mois · Liens utiles · Forum · Chat
Livre d'Or · Petites annonces · Historique du site · Remerciements · Contactez-nous
Onpeutlefaire.com · Reproduction et distribution autorisée sous réserve d'indiquer les sources