Isolation d'un plancher en laine brute de mouton, par Airelle

Suite aux différentes informations publiées sur ce site, Airelle, un membre de notre forum, a décidé isoler un plancher en laine brute de mouton. Il nous raconte ici son expérience.
"Je viens de récupérer 70 Kg de laine brute de tonte
J'ai pu isoler un plancher bois de 16m² avec.

Le plancher est constitué de solives faites de 2 planches de 4m x 30 cm de haut bloquées l'une contre l'autre par des entretoises clouées.

La sous-face (plafond de la pièce dessous) est en frisette. Cela crée des coffres que j'ai remplis de laine encore chaude de la tonte ! Belle odeur !
Je n'ai pas mis de kraft (bien que la pièce dessous soit une salle de bains, puisque la laine est hygro... bidule !)

Nulle part je n'ai vu de notion d'épaisseur souhaitable (faut que je retrouve les formules permettant de la calculer à partir du coefficient lambda) donc j'ai arrangé la laine "au pif".
En la faisant gonfler un peu, pour emprisonner de l'air, j'arrive à remplir pratiquement tout le volume du plancher (16m²x30cm de haut). Voir si à la longue elle se tasse (je suppose).

Je n'ai vu que 2 éleveurs seulement, donc les résultats de mes discussions sont fragmentaires et peuvent être inexacts. (Ce sera à affiner avec les autres expérimentateurs et à la longue.)

Mais voilà ce qu'il en ressort :

Question coût :
Un ami m'a donné une dizaine de kilos et j'ai acheté le reste pour 0.9€/kg ... nous n'avions pas discuté les prix : je croyais naïvement que le paysan serait content de s'en débarrasser (y avait des moutons noirs )... Je n'avais pas pensé que le tondeur se faisait payer ! Donc il est logique que je participe aux frais.
On verra pour la prochaine tonte ! Je m'y prendrai plus sainement !

Question qualité :
Par ici (dans le sud du Jura), un mouton donne environ 2kg de laine en moyenne.
Cette année, il n'y a pas eu de tiques. Apparament, c'est le seul insecte à craindre sur l'animal vivant. Si une tique reste sur la laine, elle meurt puisque vivant du sang de l'animal. Donc apparament rien à craindre dans la maison après la pose : ces tiques ne vont pas sur l'homme (je n'ai pas d'infos pour les animaux domestiques, chiens ou chats). Par contre, le poseur n'est pas à l'abri d'une tique voyageuse... De plus, il y a une saison pour les tiques, comme pour les impôts ! La laine de printemps doit être moins exposée parce que les moutons sortent de bergerie je suppose. A confirmer ?

Pendant la pose, j'ai vu une mouche... Elle est pas resté ! J'ai pas eu le temps de l'interviewer !
Par contre, une hirondelle, vraisemblablement trompée par l'odeur, est rentrée par la porte resté ouverte... et elle s'est installée à quelques mètres de moi, pas décidée du tout à partir et commençant à faire des plans pour sa future maisonnette à elle... Après être resté figé 1/4 heure pour éviter de lui faire peur et lui permettre de partir, j'ai fini par reprendre mon travail, en évitant les grands gestes, et nous avons passé une heure ou deux comme ca, à papoter comme de vieux amis sur un banc. Elle passait de temps en temps au dessus de moi ; pas forcément pour vérifier le résultat, mais vraisemblablement pour chercher la sortie (je sais rester simple quelques fois, mon égo n'est pas si grand) ! Mais à aucun moment elle n'a été stressée. Moi j'vous l'dit ! C'est pas avec de la laine de verre de chez Machin ou Truc que j'aurai vu ca !!

Il y a deux tontes par an : la tonte actuelle mai/juin est la meilleure pour l'isolation : la laine est sèche, les moutons sortant de la bergerie. La laine d'été est un peu moins volumineuse, et un peu plus lourde, intempéries et hygrométrie extérieure obligent.

Question facilité de pose :
Fabuleux !
On vide le sac par terre là ou on veux avoir la laine, on décompresse le tout, on vérifie que les bords sont bien comblés... et on passe à la suite.
Rien à découper, pas de fibres volant dans l'air et dans les yeux/gorge, pas de couteau/cutter etc... Royal !

Par contre, sous toiture, ca doit être une autre paire de manches ! A cogiter, peut être avec un lattis horizontal pour empècher la laine de glisser... (comme les reliefs sur un pan incliné).

Question confort :
Pendant la pose : ca colle !!! Le suint est collant. Pas beaucoup (moins qu'un Post-it ) mais ca surprend au début. On fini avec les mains noires parce qu'elles récupèrent toute la poussière du lieu, mais un simple passage à la salle de bain suffit. En plus, avec la lanoline des moutons, ça nous fait un soin pour la peau gratuit en prime .

L'odeur :
On aime ou on n'aime pas ! Mais y en a une ! Moi je l'aime bien, je la préfère à bien des parfums.
Nous avons placé la laine ce matin. Maintenant, il reste une légère odeur planant dans le grenier (le plancher fait partie du grenier). C'est minime, et ca ne passe pas dans les pièces à côté.

Deux questions restent en suspend : je mettrai un plancher un jour. Ca emprisonnera la laine dans un espace confiné : L'odeur en sera elle concentrée ? plus forte ? A voir...

L'autre question est liée à la chaleur : le grenier est grand et non isolé, en été "ca cogne"... L'odeur va t'elle augmenter ? Le suint va t'il se fluidifier ? A voir...

La resistance au feu :
J'ai testé la laine à la flamme : c'est comme du coton hydrophile : on approche la flamme : ca fond avec une toute petite braise et presque pas de suie (mais un peu de fumée), on éloigne la flamme : ca s'éteint ! Pas moyen de transmettre l'incendie avec ca !

Conclusion :
Que du bonheur ! J'ai déjà isolé d'autres parties du plancher avec de la laine de verre... aucune comparaison ! Ni pour la pose, ni pour le principe (avec la laine de mouton, on n'abime rien : rien n'est soustrait ni transformé, ce n'est que déplacé)
Et je vous parle pas du prix : en payant les 70kg 0,9€/kg, ca m'aurait coûté 63€ pour 16m² sur mettons 20cm (la laine va se tasser). En laine de verre ep200, prix Casto, ca m'aurait coûté 74€.
4,65€/m² contre 3,94€... et moins puisqu'on peut en récupérer gratuitement... (et encore moins en s'assurant du prix avant et en faisant remarquer que dans l'Yonne, la laine bio ne dépasse pas les 0.7€)
A suivre pendant au moins un an... jusqu'à la prochaine tonte. Là en fonction de ce que j'aurai observé, je resterai sur l'option laine de mouton ou je passerai à du chanvre ou autre..."


Si vous voulez réagir à ce témoignage ou suivre la suite des évènements, cliquez sur ce lien

Lecture complémentaire :
[Ils l'ont fait] Isolation en laine brute de mouton, par Eric Viard
[Info pratique] Isoler sa maison avec de la laine de mouton
[Site] Le site d'Eric Viard
[Fournisseur] Le site Eco-logis vous propose la laine en rouleau prêt à poser.


Auteur du témoignage :
Airelle


Cet article a été lu fois
depuis le 27/05/04
Editorial · Accueil · Articles · Ils l'ont fait ! · Infos pratiques · Fiches techniques · Le Bickel du mois · Liens utiles · Forum · Chat
Livre d'Or · Petites annonces · Historique du site · Remerciements · Contactez-nous
Onpeutlefaire.com · Reproduction et distribution autorisée sous réserve d'indiquer les sources