Fabrication d'une toilette sèche, par Miette

Après avoir réalisé une aire de compostage chez un ami (je vis en appartement !), je me suis mis à construire une toilette sèche. Voici les différentes étapes que j'ai suivi

Matos pour la fabriquer :
   5 planches qui doivent faire environ 60 sur 40 cm. En tout cas au moins 60 puisque quand je m'asseois dessus j'ai les pieds qui touchent pas par terre ( j'ai l'impression d'avoir 6 ans quand je vais aux toilettes !)
   4 tasseaux assez costauds (6 sur 10 cm environ) et de la longueur selon format, là, en l'occurence, 60 cm.
   3 chutes de tasseaux
   24 + 4 + 6 vis (j'expliquerais ensuite pourquoi je sépare les vis)
   2 charnières
   un bon morceau de corde solides et confortables à porter

Outils :
   une scie
   un metre
   une grande règle
   ce machin multifonctions (visseuse, perceuse, scie sauteuse, ponçeuse), probablement fabriqué par un enfant qui vivait sur les côtes indonésiennes....
Quel dommage d'ailleurs, car c'est un objet avec lequel on peut faire beaucoup de chose et utilisant peu de matière...

Découpe :
   marquage des lignes à couper
   avec un ami on a découpé les 5 planches dans des planches récupérées dans les poubelles.
   puis on a découpé les tasseaux.

Le surlendemain, assemblage :
Là c'est un collègue de boulot qui s'est prêté au jeu.
  
marquage des lieux pour les 24 vis du cadre sur les planches et tasseaux (6 par pan). Nous on a fait au pif mais en faisant gaffe que les vis ne se rencontrent pas.
  
fixation de 2 tasseaux sur une planche puis les 2 autres sur un autre
  
chaque longueur étant fixée de 3 vis
  
ce qu'il est important de ne pas oublier, c'est que ce sont les tasseaux qui soutiennent le poids du corps
  
et le cadre évidement qui tient les tasseaux ( ouais bon, ça va hein !)
Enfin bref, il faut que ce soit solide !
  
marquage des lieux de perçage pour les charnière (là vaut mieux être précis)
  
fixation des charnières sur la 5ème planche
  
puis fixation de la 5ème planche sur le carré de bases. Ca donne ça :

   sciage de l'endroit pour mettre la tinette et ça donne ça :

   perçage de trous pour fixer la tinette
   fixation d'un bout de je sais pas quoi, une sorte de cable gainant pour fil electrique pour mantenir le basculement de la 5ème planche
   fixation des chutes de tasseaux derrière pour pas que la tinette se pète en 2
   fixation de 2 pans de cordage au dos pour le porter. On obtient alors ceci :

Inconvénients et problèmes rencontrés :
   Découpe de tasseaux trop fin qui m'ont obligé à en faire d'autres
   Une bonne scie souple et un tournevis auraient pu faire l'affaire avec un peu plus d'huile de coude. Ca aurait été certainement plus écolo qu'avec une perceuse/visseuse fabriquée par des enfants exploités


Si vous voulez réagir à ce témoignage, cliquez sur ce lien

Lecture complémentaire :
[Ils l'ont fait] Réalisation d'une aire de compostage, par Miette
[Fiche tech.] Construction d'une Toilette à Litière Biomaîtrisée
[Fiche tech.] Toilette sèche : réaliser un bon compostage des déjections
[Info pratique] L'expérience d'Eric Viard
[Témoignage] L’homme qui tire de l’énergie des broussailles
[Fiche technique] Le compost de brousailles, par la méthode de Jean Pain

[Fiche technique] Compost et mulch de broussailles pour un jardin provencal (en bande dessinée)

[Site] Le site de Jean Pain

Cet article a été lu fois
depuis le 21/01/05
Editorial · Accueil · Articles · Ils l'ont fait ! · Infos pratiques · Fiches techniques · Le Bickel du mois · Liens utiles · Forum · Chat
Livre d'Or · Petites annonces · Historique du site · Remerciements · Contactez-nous
Onpeutlefaire.com · Reproduction et distribution autorisée sous réserve d'indiquer les sources