Témoignage de Pascal

La situation initiale

Pascal a toujours vécu en ferme.
Auparavant, il travaillait avec sa famille, puis à plusieurs reprises comme associé d'exploitation.
Ses parents étaient des agriculteurs classiques, cependant, il a remis en cause très tôt l'agriculture intensive et a cherché d'autres voies.
Parallèlement à cela, il a aussi une recherche spirituelle. Evidement dans une ferme, il a appris très tôt à travailler dur. Il est clair que le travail ne lui fait pas peur. Il a de multiples compétences, dont celles du bricolage, de la mécanique, de la construction, de la soudure, etc… Néanmoins, il n'a pas reçu beaucoup d'instruction : c'est un autodidacte.
Il a appris comment développer l'agriculture biologique en rencontrant des producteurs bio et en lisant beaucoup.
On ne peut donc pas vraiment dire qu'il y a eu un déclic : cela a été un processus qui s'est étalé tout le long de sa vie.
Dans tout ce qu'il fait, il suit une logique de vie, c'est une personne très pragmatique, qui réfléchit à la meilleure manière de construire, d'exécuter, de réparer, d'arranger. C'est cela qui le rend efficace : il étudie les différents paramètres, il évalue ce qui marche et ce qui ne marche pas.
Pascal est aussi poète. Il retranscrit son vécu, ses expériences, ses rêves dans des poèmes. Il est capable d'animer des soirées où il partage ses ressentis.


L'idée originale

Son idée est d'amener les urbains dans sa ferme, que ce soient des artistes ou des informaticiens (télétravail), pour leur proposer un nouveau cadre de travail, leur donner la possibilité de se rapprocher de la nature. Cela en échange d'une participation aux frais de séjour.
Pour mettre sur pied sa ferme, il a monté une société civile (contacter le GFA : groupe foncier agricole). Il a fait de nombreuses démarches pour trouver les actionnaires : dans les salons écologiques, les marchés bio, etc… Au début, ils comptaient 74 associés, mais aujourd'hui, ils ne sont plus que la moitié. Il a fait aussi des prêts, il est le preneur (le fermier), mais aussi le gérant. Il doit rendre des comptes à une assemblée générale tous les ans.


La vie au quotidien

Pascal a environ 40 ans et il est célibataire.
Il ne touche pas de salaire, l'argent qu'il gagne dans la vente de ses produits est directement absorbé par les charges.
Pour la nourriture, il cultive un potager assez conséquent avec haricots, salades, tomates, carottes, bettraves, vignes, navets, figues, pêches, etc… Cependant, la grande sécheresse d'août 2003 a été un désastre pour les récoltes. Il est rare mais cependant possible que de difficiles conditions climatiques amènent à des circonstances critiques. Il arrive aussi dans ce cas de figure que les oiseaux se rabattent sur les faibles récoltes. Il vend ses fruits et légumes (en quantité insuffisante cet été) à ses connaissances des villages voisins (particuliers, restaurants...).
Il possède également 7 vaches, 6 veaux et 6 ânes. En tout, son domaine s'étend sur 40 hectares.

Pour ce qu'il construit et invente, il obtient les matériaux principalement grâce à la récupération, soit dans les décharges, soit des personnes qui lui donnent ce qui ne fonctionne plus (comme des machines) ou dont ils n'ont plus besoin ou qui est dépassé. Ensuite il les répare et les modifie selon ce qu'il veut en faire par la suite. Il est lui-même en quelque sorte une usine de recyclage.
Par exemple, on lui avait permis de récupérer toutes les souches et les troncs d'arbre dans un parc. Et grâce à une scierie mobile présente dans la région, il a transformé ce bois brut en planches et poutres dont il avait besoin.

Il a construit une petite maison pivotante. Elle est en forme pyramidale à base triangulaire. Sa superficie est inférieure à 10 m², avec un petit lit, une table et deux chaises. Cette pyramide est construite toute en bois, et est fixée sur un mécanisme à roulement à billes. Ainsi elle peut tourner sur 360° avec peu d'effort. Il a disposé une porte vitrée, aidée par un système de contre-poids pour que son ouverture soit très facile. Lorsque l'habitat est orienté vers le soleil, la température peut être très élevée, ainsi, il s'en sert aussi pour faire lever le pain.
Autre exemple : il a mis au point également des hangars mobiles. Des roues ont été installé dans le but d'être tirés par un tracteur. Il peut les utiliser pour sécher du bois, ou entreposer divers matériaux ou outils. Dans le même domaine, il a construit un échafaudage ambulant qui lui sert lorsqu'il travaille sur la toiture, ou à des étages, pour faire monter les matériaux.

Au niveau énergétique, il est branché au réseau EDF mais sous le régime EJP* afin d'avoir une consommation économique.
Il s'arrange toujours pour dépenser le moins possible d'énergie, tout son fonctionnement est basé sur l'économie. Il vit le plus possible avec la lumière du jour, et patrfois meme le clair de lune. Il prone une juste utilisation de l’electricité, sans gaspillage.
Il se chauffe au bois (de sa propriété) dans un poêle maçonné.
Il a le téléphone et l'eau courante, mais il n'utilise jamais les toilettes traditionnelles. Il a des toilettes à compost à l'extérieur.
Il a inventé un système efficace pour chauffer l'eau (environ 50L). Il a disposé un tuyau noir enroulé derrière une vitre, face au sud : l'effet de serre créé amène l'eau à une température presque brûlante !
Il a également créé deux petits lacs avec de l'argile, d'où il peut tirer de l'eau par siphonnage pour l'irrigation. Il a aussi mis au point un système de lagunage, au lieu du vieux (mais mauvais) système à fosse septique.
Médicalement, il est couvert par la Sécurité Sociale (la MSA), et il se soigne principalement grâce à l'homéopathie. Il n'est pas vacciné sauf, sur le conseil de son médecin, contre le tétanos.
Son alimentation est à tendance végétarienne.

Il ne s'intéresse pas à l'actualité, et ne possède donc ni télévision ni radio.
Il est connu uniquement par relation, d'ailleurs, il nous dit qu'il travaille beaucoup les relations avec les autres. Parfois, il loue ses locaux à des personnes qui viennent pour participer à des stages de développement personnel, etc…
Pour ceux qui désireraient loger ou camper sur sa ferme, il a instauré des prix très bas (pour une nuit) : pour camper avec une tente, c'est 3€ par personne ; avec une caravane, c'est 5€ pour une personne et 8€ pour deux ; et enfin si on veut louer une chambre, c'est 8€ (contre 40€ dans une chambre d'hôte).

Mais vivre de manière indépendante ne signifie pas vivre sans heurt.
Il faut etre vigilant car certaines personnes reviennent à la campagne dans le but (inconsciemment ou pas) de parasiter les lieux, se reposer sur d’autres. Le retour à la nature doit se faire petit à petit, par séjour consécutifs. La transition doit etre progressive pour ne pas que les personnes transposent leur habitudes de la ville à la campagne. Il insiste sur le fait que cette vie demande beaucoup de courage et de bonne volonté. On apprend à se satisfaire de peu, on redécouvre les joies de la simplicité. On se réadapte aux rythmes de la nature, on fusionne avec les saisons.

Pour conclure, il nous parle de son objectif. Il dit œuvrer pour la nature, pour notre Mère la Terre. Il veut être une sorte de pèlerin, faire du compagnonnage ici et là, en changeant fréquemment de lieu. Il se propose d'aider, par ses compétences, d'instruire ou de parrainer. Il veut mettre en place un système de solidarité, développer les échanges entre la campagne et la ville, favoriser la consommation proche du lieu de production, rapprocher consommateurs et producteurs, et surtout il veut préserver les savoir-faire.
Concernant son envie de parrainer ceux qui le désirent, d'enseigner ses méthodes de travail et partager ses connaissances, il suffit de le contacter :

Pascal Laurent
05 61 68 58 87

*Tarif EJP (Effacement Jours de Pointe) : consiste à faire payer l'électricité à un prix avantageux toute l'année, nuit ou jour, sauf 22 jours de pointe en hiver où l'electricité est facturée très cher, pour que les gens soient dissuadés de consommer. Ces jours là, EDF laisse juste 6 heures à tarif normal pour les chauffe-eau ou autres. (de 1h à 7h du matin) http://www.krigelec.com/ejp/relejp.htm

Propos recueillis par Joshua

Si vous voulez réagir à ce témoignage, cliquez sur ce lien

Cet article a été lu fois
depuis le 18/09/03
Editorial · Accueil · Articles · Ils l'ont fait ! · Infos pratiques · Fiches techniques · Le Bickel du mois · Liens utiles · Forum · Chat
Livre d'Or · Petites annonces · Historique du site · Remerciements · Contactez-nous
Onpeutlefaire.com · Reproduction et distribution autorisée sous réserve d'indiquer les sources