Nuit Debout

Mouvement non-violent de désobeissance civile matiné de cybermilitantisme...

Ça a commencé par une "nuit rouge" organisée par François Ruffin et le journal Fakir et – peut-être contre toute attente – ça a tenu, ça a même fait tache d'huile en province. Aujourd'hui, 43 mars, ça continue et ça grossit.

Les analystes de tout bord essaient de comprendre ce mouvement qui ne correspond pas aux critères établis et finissent souvent par y opposer les autres formes de luttes et leurs partisans pour étayer leur discours anti-Nuit Debout.

Toutes les informations sont disponibles sur le site Nuit debout
Le tour du net et des reseaux sociaux vous donneront les infos manquantes et si l'envie vous prend de participer, il y a sûrement un lieu occupé proche de chez vous.