Aller au contenu


Photo

Tesla annonce le Powerwall


  • Veuillez vous connecter pour répondre
41 réponses à ce sujet

#21 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 08 mai 2015 - 18:05

Il faut une fermentation anaérobie pour produire du biogaz et les déchets sont minéraux et nocifs si épandus au mauvais moment, alors qu'une fermentation aérobie crée de l'humus. Quelle est la meilleure solution  ? http://www.eautarcie...on-humus-fr.pdf

 

Gallizour, ne m'en veux pas, ce n'est pas une contradiction, je cherche la solution durable ;)


Modifié par michmuch80, 08 mai 2015 - 18:37 .


#22 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 09 mai 2015 - 07:38

Si on composte en  mode aerobie on envoie du méthane dans l'atmosphère en anaérobie le méthane est brulé et on produit du co2 20 fois moins polluant.

Oui ou est le moindre mal? Quelle solution a le moins d'impact pas évident. Mais quelle solution de stockage d'énergie durable pour répondre aux trous de production des ENR solaire et éoliens? Utiliser la biomasse est ce pire qu'utiliser de l'uranium dans une centrale nucléaire , du lithium dans un lac Bolivien ou construire de nouveau STEP hydraulique. Les éoliennes c'est moche, le photovoltaïque pollue à la fabrication... et on rejette du plutonium dans les rivières.

http://www.lanouvell...-35-ans-2320309


Modifié par Gallizour, 09 mai 2015 - 07:42 .


#23 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 09 mai 2015 - 09:52

Si on composte en  mode aerobie on envoie du méthane dans l'atmosphère

Le méthane est fabriqué par des bactéries qui vivent dans des milieux sans oxygène (anaérobie)
Comme l'explique Joseph Országh :

La biométhanisation est un processus de déconstruction de la matière organique... le compostage thermogène produit beaucoup plus d'énergie

thermique que la combustion du biométhane obtenue au départ de la même quantité de biomasse mis en œuvre.
A l'état de délabrement avancé de la biosphère, la totalité de la biomasse végétale et animale(et humaine) disponible devrait être mobilisée dans des processus aérobies produisant l'humus avec le rendement le plus élevé.


#24 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 09 mai 2015 - 11:54

Oui mais comment faire de l’électricité avec un compost?



#25 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 09 mai 2015 - 15:42

Aujourd'hui, la raison économique l'emporte sur la raison écologique qui voudrait que la matière organique serve à reconstituer l'humus.

Même l'ADEME pousse à généraliser la méthanisation en faisant la sourde oreille aux conseils avisés . C'est encore une vue à court terme.

 

Comment feront les agriculteurs quand toutes les ressources minières seront épuisées. Pas seulement pétrole et gaz, mais potasse et phosphate qu'on utilise à outrance et qui contribuent à épuiser les ressources d'humus du sol.

 

Méthane = "bombe à retardement"

 

 

 

BIOGAZ  = "ARNAQUE"



#26 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 2179 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 09 mai 2015 - 15:57

Oui mais comment faire de l’électricité avec un compost?

http://www.ecolopop....ussailles/10488



#27 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 09 mai 2015 - 22:02

L'avis de Joseph Országh ici http://www.eautarcie...ean-pain-fr.pdf

Jean Pain a vécu à l'époque où l'énergie était encore abondante (en dépit de la crise pétrolière de 1973). Disposant des quantités illimitées de biomasse végétale, il pouvait se permettre d'en prélever pour produire du biogaz. Il faut beaucoup de bois pour produire un peu de biogaz.
De plus, pour chauffer sa maison familiale, il a construit un tas de compost de ... 80m³.
... Il n'en est pas moins vrai que même dans le biogaz de Jean Pain, il y avait assez d'azote N² atmosphérique provenant de la réduction anaérobie de l'azote organique des aiguilles
de pin. Il y avait donc une perte d'azote et aussi une perte de carbone (en fait une perte d'hydrates de carbone, matière première pour faire de l'humus).

Vous n'avez peut-être pas vu le lien que j'ai mis précédemment http://nonalusine-bo...ge-4817537.html.

Il y a aussi un documentaire sur ARTE http://www.enerzine....-sur-arte .html
  • Libertysyn aime ceci

#28 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 2179 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 09 mai 2015 - 22:34

inra = l'exemple qui ma bien fait rire :sommeil:

Le centre de Versailles-Grignon, seule  entitée française distinguée, planche sur trois grands axes de recherche: "génomique végétale et biologie intégrative", "innovation, production agricole et environnement", "santé humaine, microbiologie et qualité des aliments". Un vaste programme, qui  ne semble pas rebuter, donc, ses 1400 têtes chercheuses.  Sans doutes sont-elles passées maîtres dans l'art de  cultiver leur jardin... c'est la boite classer 17 eme le reste est ailleurs ...

 

http://www.agoravox....nt-l-inra-52566

http://epanews.fr/vi...andale-agricole

http://archives-lepo...utenez-les.html

http://fr.scribd.com...oie-Gras#scribd

http://www.onpeutlef...erte-a-babylone

 

Comment l’Institut national de recherche agronomique a-t-il pu publier un rapport sur l’agriculture biologique si médiocre qu’il a suscité la colère de 126 scientifiques ? Parce qu’un choix idéologique présidait à sa réalisation.

http://www.2012un-no...-122740024.html



#29 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 10 mai 2015 - 01:07

C'est d'un rapport vantant les mérites du biogaz  en écartant le compostage qu'il est question. Probablement celui-là http://inra-dam-fron...hese-90-p-.html.

 

La pensée dominante : le biogaz = solution d'avenir   :allah: c'est faux ... L'imposture verte. Un extrait vidéo en bas de page


Modifié par michmuch80, 10 mai 2015 - 01:55 .


#30 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 10 mai 2015 - 06:43

Oui le nitrates et les phosphates sont des polluants mais sont aussi nécessaire aux plantes pour pousser. Le problème c'est l'excès d'azote (nitrates) pas l'azote. Le problème c'est tous les élevages de porcs et volailles concentré en Bretagne qui pourrissent tout

. A 80 kg/a l'azote est un très bon fertilisant à 150kg/ha c'est un poison qui pourri les nappes phréatiques.

Bien sur le modèle allemand ou ils cultivent du maïs avec des engrais chimique pour faire du biogaz c'est n'importe quoi. Mais des élevages mieux réparti sur le territoire avec méthanisation donc transformation du méthane en co2 par combustion pour produire de l'électricité et chaleur puis utilisation avec parcimonie des résidus pour la fertilisation c'est très différents. Il reste plus qu'a déplacer les éleveurs bretons dans la Beauce.

Les résidus de méthanisation sont utilisable comme fertilisant. Pareil pour les déchets de l'agroalimentaire.

 

La pensée dominante : le biogaz = solution d'avenir   3%20-%20allah.gif c'est faux ... L'imposture verte. Un extrait vidéo en bas de page

Récupérer des déchets pour les valoriser cela n'a rien à voir avec cultiver du maïs pour faire du biogaz.

Lorsque un éleveur ne fait de biogaz le méthane par direct dans l'atmosphère quand il l’épand dans les champs.

Le problème des émissions de méthane des décharges, stations d'épuration...

 

Ils démontrent, chiffres et courbes à l'appui, que la récupération de la majeure partie du méthane (CH4) dégagé par la décomposition des décharges d'ordures ménagères aurait plus d'impact sur la réduction du réchauffement climatique que la construction de trois réacteurs nucléaires de type EPR (voir l'infographie). Ou, plus concret encore, qu'elle aurait le même effet que l'isolation thermique de 400 000 logements anciens par an pendant vingt-cinq ans. Le tout à moindres frais, en valorisant une ressource énergétique pouvant servir aussi bien à produire de l'électricité qu'à chauffer des immeubles ou à faire rouler des bus ou des voitures...

 

Plus grave : les calculs d'équivalence sont effectués de façon très approximative, ce qui contribue à sous-estimer l'impact du méthane, notamment. Il est ainsi couramment admis que l'émission d'une tonne de méthane dans l'atmosphère a le même effet que 21 tonnes de CO2. Sauf que cette équivalence n'est valable que sur une période de cent ans. Le temps de vie du méthane dans l'atmosphère étant beaucoup plus faible que celui du CO2, son impact climatique est d'autant plus élevé que la période de référence choisie est courte. Par exemple : à l'horizon 2050, date à laquelle l'Europe veut réduire de 50 % ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990, le «pouvoir de réchauffement global» du méthane n'est plus égal à 21 mais à 49. Et à cinq ans, une tonne de méthane fait autant de dégâts que 101 tonnes de CO2 ! Conclusion : l'Europe ne pourra pas atteindre son objectif si elle n'intègre pas le méthane dans son programme de réduction d'émissions et si elle persiste à lui appliquer un coefficient d'équivalence inadapté.

Souce:

http://www.lefigaro....le-queleco-.php

Encore une fois il s'agit de déchets.


Modifié par Gallizour, 10 mai 2015 - 08:05 .

  • Libertysyn aime ceci

#31 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 11 mai 2015 - 10:08

En effet l'association global chance donne l'alerte sur l'importance du méthane comme gaz à effet de serre http://www.global-ch...-pas-le-methane

Il y a encore 50 ans l'élevage de porcs en étable se faisait sur paille. Aujourd'hui, les élevages industriels se font sur caillebotis sur fosse à lisier en ventilation forcée permanente, et épandage ... les émissions de CH4 s'en trouvent décuplées. La plus grosse partie s'est évaporée avant méthanisation ou compostage.

 

Commencer par imposer des pratiques d'élevage moins génératrices de méthane serait la première chose à faire.

 

Joseph Országh serait-il le seul à penser ça «La valorisation énergétique de la biomasse - du moins dans le contexte actuel - est un immense gâchis. La valeur biologique de la biomasse détruite sous prétexte de valorisation énergétique (ou d'épuration) est bien supérieure à celle de l'énergie obtenue».??? http://www.eautarcie.org//07a.html


Modifié par michmuch80, 11 mai 2015 - 11:51 .


#32 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 12 mai 2015 - 12:47

Apparemment pas tous le monde est d'accord là on dit autre chose:

http://www.ader.ch/e...se/composte.php

 

 

biomasse.gif


Modifié par Gallizour, 12 mai 2015 - 12:48 .


#33 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 12 mai 2015 - 23:35

Bonjour,

Intéressant, mais il manque le C/N de cette biomasse et le cas du compostage entièrement aérobie.

 

On ne peut pas comparer le compostage aérobie à l'épandage.

 

Il est écrit dans cette page : " Des mesures réalisées à l'étranger ont déjà montré il y a plusieurs années que, lorsqu'on utilise le lisier, jusqu'à 95 % des azotes ammoniacaux appliqués sont susceptibles de se volatiliser. "

Ça rejoint ce que je soulignais précédemment. Si les déjections animales étaient tout de suite mélangée à une matière carbonée (paille ou copeaux de bois), l'azote se trouve piégé sous forme organique.

 http://www.bretagne....pdf?OpenElement

 

l’épandage d’une tonne de fumier apporte 60 à 70 % d’azote de plus qu’1 m3 de lisier

 

Si il est possible de combiner exploitation biogaz avec azote organique sans volatilisation, ça serait l'idéal. 

Faudrait l'avis d'un spécialiste pour départager ;)


Modifié par michmuch80, 12 mai 2015 - 23:44 .


#34 francois

francois
  • Genre: Homme
  • Localisation:San Francisco

Posté 13 mai 2015 - 06:55

Faudrait surtout un topic special biogaz a ce stade la ;) même si c'est très intéressant ce que vous racontez, j'en conviens


  • Gallizour aime ceci

#35 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 13 mai 2015 - 22:43

On est pas tout à fait hors sujets mais presque.

Pour continuer dans le sujet le biogaz permet d'avoir de l'électricité et là cela rejoint le sujet car cela permet d'avoir des ENR sans soleil et sans vent. Le compost permet seulement d'avoir de la chaleur sans électricité. Pour ce qui est du rapport c/n il est probable que l'azote se transforme en biogaz par contre la quantité de carbone doit être identique. Le problème de l'appauvrissement des sols n'est-il pas surtout la perte de la matière organique.


Modifié par Gallizour, 14 mai 2015 - 06:14 .


#36 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 14 mai 2015 - 07:19

Je trouve que sortir du réseau et avoir une maison autonome en électricité est une mauvaise idée un réseau électrique permet beaucoup plus facilement d'utiliser toute l'électricité et de combler les manques. Par exemple avec une installation photovoltaïque on va avoir beaucoup d'électricité l'été et peu l'hiver comment gérer le surplus? En mettant des résistances à l'air libre? L'hiver on pédale?



#37 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 2179 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 14 mai 2015 - 08:04

Je trouve que sortir du réseau et avoir une maison autonome en électricité est une mauvaise idée un réseau électrique permet beaucoup plus facilement d'utiliser toute l'électricité et de combler les manques. Par exemple avec une installation photovoltaïque on va avoir beaucoup d'électricité l'été et peu l'hiver comment gérer le surplus? En mettant des résistances à l'air libre? L'hiver on pédale?

J'ai pas compris le message ? l'hiver tu auras de l'énergie mais en IR ..



#38 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 14 mai 2015 - 08:25

Boinjour, 

Ok François, un recadrage ne fait pas de mal ;)

 

Sur  ce site il y a pas mal de lecture sur le biogaz :

http://www.onpeutlef...n-propre-biogaz

http://www.onpeutlef...broussaille.php

http://www.onpeutlef...roussailles.php

et des sujets ouverts :

http://www.onpeutlef...iogaz-en-france

Le plus ancien et surtout l'avis du comité Jean Pain : http://www.onpeutlef...e-2#entry144097

 

Gallizour, l'azote sous forme d’ammoniac est  corrosif et doit être éliminé  du biogaz (CH4), tout comme l'hydrogène sulfuré (odeur d'œuf pourri).

 

De mon côté, je vais essayer d'en savoir un peu plus sur la qualité agronomique d'un compost après méthanisation. Très difficile de séparer le vrai du faux, car beaucoup d'intérêts en jeu.

 

Dans ce document Québequois, on voit bien qu'épandu tel quel, la pollution et la perte de matière organique sont plus importants que pour le lisier avant méthanisation. http://www.agriresea...ire_vfinale.pdf


Modifié par michmuch80, 14 mai 2015 - 09:21 .

  • Libertysyn aime ceci

#39 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 14 mai 2015 - 10:10

 

J'ai pas compris le message ? l'hiver tu auras de l'énergie mais en IR ..

IR c'est quoi?  exemple j'ai 3 kwc de solaire que je vends à EDF de mai à septembre je produit 10 à 12kwh jour et l'hiver 5 à 6kwh jour là ou les besoins sont plus important. Une batterie ne réglerai pas le problème.



#40 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 14 mai 2015 - 11:18

Je trouve que sortir du réseau et avoir une maison autonome en électricité est une mauvaise idée

A l'heure actuelle, si c'est pour de l'autoproduction (pas d'aide) je suis d'accord, économiquement si on compte investissement et amortissement, aucun système (énergie + stockage) ne revient moins cher que le réseau.