Aller au contenu


Photo

calculer puissance hydroélectricité

hydroélectricité puissance électricité

  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 Loo

Loo

Posté 30 avril 2017 - 18:06

Bonjour !

 

J'ai pour projet d'acheter un ancien moulin, et j'aimerais produire mon électricité via une mini centrale hydroélectrique.

 

Je n'y connais pas grand chose en électricité et je bloque sur le calcul de la puissance nécessaire afin de choisir la turbine (et par la suite budgéter tout sa).

 

J'ai donc commencé par regarder ma consommation actuelle (sur ma facture EDF), et je vois 7122 kWh pour l'année.

J'ai ensuite divisé ce nombre par 365 (jours) puis par 24 (heures), et j'arrive à une puissance nécessaire de moins de 1 kW...

 

Me suis-je trompée dans mon calcul ?

 

Merci beaucoup pour vos réponses :)

 


  • Lorrinepr aime ceci

#2 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 4302 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 30 avril 2017 - 18:12

Salut,

 

Le hic c'est que ça ne se calcule pas comme ça. La consommation instantanée varie énormément selon ce que l'on fait, selon la saison, selon l'heure du jour ou de la nuit. En gros pour une installation domestique elle peut être en 0 et 15 kw/h si l'on a du chauffage électrique, beaucoup moins si l'on en a pas !



#3 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15370 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 30 avril 2017 - 18:56

Bonjour Loo,

Avant de se préoccuper de la puissance et de l'énergie de cette électricité toute potentielle dont tu as besoin, j'espère que tu as estimé ce que l'eau du bief de ce moulin peut faire tourner, mécanisme et générateur.

C'est donc une question de débit, de hauteur de chute, de régularité de l'arrivée d'eau tout au long de l'année et de rendement.

 

Peut-être des indications utiles ici:

 

www.moulinsdefrance.org/doc/fiches/I_4_8_1.doc


Modifié par FLOYD, 30 avril 2017 - 18:56 .


#4 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 01 mai 2017 - 07:53

Si je puis me permettre, pour avoir planché sur la question récemment, je pense qu'il faut bien réfléchir avant de se lancer dans ce genre d'entreprise. Ce que tu envisages, a priori, c'est ce qu'on appelle une pico-centrale (moins de 20 kw de puissance installée). Et il faut savoir qu'économiquement, ce genre d'installation n'est jamais rentable. Ce sera toujours moins cher d'acheter ton électricité (d'autant qu'il existe au moins un fournisseur d'électricité renouvelable).

 

Tu parles de turbine mais il faut savoir qu'une centrale hydroélectrique, ce n'est pas qu'une turbine. Tu dois prévoir

- les ouvrages de prise d'eau (barrage, dérivation... selon les cas), qui servent à obtenir un débit suffisant en volume et en hauteur pour avoir assez de force. En fonction de l'état du moulin, il y a plus ou moins de boulot pour les remettre en état.

- Les ouvrages d'amenée et de mise en charge, qui amènent l'eau sur la turbine.

- Le générateur, qui transforme le mouvement de la turbine en électricité.

- Les ouvrages de restitution qui rendent l'eau au cours d'eau après passage dans la turbine.

- Les équipements qui compensent les nuisances provoquées par la centrale : passe à canoë, passes à poissons. Attention, ces équipements sont obligatoires et il y a quelques subventions mais de moins en moins. Pour info, une passe à poissons coûte en moyenne 8 à 10 000 € le mètre.

 

Après, sur les coûts, c'est tellement variable qu'il est impossible de donner des chiffres sans voir le moulin mais attention au discours de Moulins de France, qui a tendance à les minimiser.

 

Bon, après, si on a le budget, la rentabilité n'est pas forcément le but premier et on peut avoir une intention écologique. Hélas, une centrale, ce n'est pas tellement écologique.

Elle crée de manière presque inévitable une rupture de la continuité écologique. En gros, les poissons ne peuvent pas circuler, donc se nourrir, se reproduire, se mettre à l'abri dans les cours d'eau secondaires... et les passes sont loin d'être des miraculeuses.

J'ajoute qu'en fonction du type de turbine choisi, si les poissons passent dedans dans le sens de la descente, ils en ressortent souvent hachés menu. Une centrale provoque toujours une baisse des populations de poissons.

Les sédiments ne peuvent plus s'écouler non plus, ce qui provoque de l'envasement en amont de la retenue (avec de l'eutrophisation l'été) et de l'érosion à l'aval.

 

Je comprends bien que quand on a un moulin, qui a été construit pour produire de l'énergie, il est tentant de se dire qu'on le remet en marche et qu'on le rend à sa vocation. Mais je pense qu'en tout état de cause, il faut bien réfléchir avant de se lancer. Je trouve, pour ma part, que dépenser autant d'argent et provoquer autant de dégâts sur la faune et la flore du cours d'eau pour produire si peu d'électricité, ça ne vaut pas le coup...



#5 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 01 mai 2017 - 08:35

Post scriptum : J'ai oublié de dire aussi que le plus souvent, une pico-centrale ne produit pas d'électricité pendant la période d'étiage. C'est-à-dire que pendant cette période, il faut, soit se passer d'électricité, soit utiliser celle du réseau. Cela concerne la période d'été, le plus souvent 4 à 6 mois par an.



#6 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15370 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 01 mai 2017 - 10:39

Je souscris aux propos de Philomenne: rentabilité et soucis écologique à prendre en compte.