Aller au contenu


Photo

[Article] Toilette à Litière Biomaîtrisée


  • Veuillez vous connecter pour répondre
124 réponses à ce sujet

#1 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 07 octobre 2003 - 09:17

Venez réagir à l'article sur la Toilette à Litière Biomaîtrisée à la suite de ce topic.

#2 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 15 dcembre 2003 - 20:37

bonjour,

j'aimerais savoir si il serait possible d'avoir plus d'éléments, de preuves en réalité, d'autres liens quant à :

- la dangerosité du chlore. A la station d'épuration de Valenton, ils mettent 1 goutte de chlore pour 1000l d'eau. Même à cette dose le chlore est dangereux ?

- les différentes étapes expliquant les échanges chimiques qui se produisent entre nos excréments et les copeaux ainsi que la durée necessaire pour pouvoir se servir du compost comme engrais.

- si cela est réalisable en appart.

Je trouve tout cela très réaliste autant d'un point de vue avantages économiques qui expliquent le non développement de cette méthode, environnementale et les bloquages "d'hygiène reçue" vis à vis de la population.

J'aimerais rencontrer quelqu'un qui utilise des toilettes sèches en région parisienne pour voir concrètement ce qu'il en ai ! Donc merci de me faire signe si vous êtes dans cette situation et que vous voulez bien me rencontrer.

Je me retrouve dans une situation que je n'aime pas du tout car nous avons une animation sous forme d'expérience qui montre les différentes étapes d'une station d'épuration, rejettant à la finale une eau non nocive pour l'environnement. Jusqu'à présent nous savions qu'il y a de nombreux "dégazage" d'eaux usées particulièrement en temps de crue ; et nous l'expliquons au enfants, jeunes, et adultes confondus. Je m'apperçois au fil d'une recherche un peu plus approfondie que nous propageons une hérésie !

J'ai discuté il y a peu avec une personne qui a travaillé il y a pls années dans la station d'épuration de Lis, et qui m'a expliquer que le seul paramètre testé avant rejet était le ph !!!

J'ai fait les démarches pour aller visiter la station d'épuration de Noisy le Grand, qui aujourd'hui a annulé la visite pour cause de cyanure dans la station (je n'en sais pas plus)!!!

J'ai besoin de votre aide.
Auriez vous une idée sur le comment restructurer cette animation ? Dire aux jeunes de but en blanc ce qu'il en ai sans qu'il ne puisse être acteurs d'un changement, risque d'être plus négatif que positif en provoquant des frustrations et des peurs.
Je suis pour dire la vérité mais là...
"alors vous avez vu les enfants, maintenant vous avez les mains couvertes d'irritations et de bourssouflures : conclusion ? Les station d'épuration c'est de la ...."

Merci. Miette

#3 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 15 dcembre 2003 - 21:11

Miette,
Concernant le fonctionnement "technique" des toilettes seches, je crois que l'article de Joseph ORSZÁGH, est tres complet la dessus... mais si tu as plus de question, tu pourras les poser lors du chat a ce sujet. Un des intervenants en utilise depuis un moment.

Ensuite pour la faisabilité en appartement, je dirais que le problème est le compost.
En effet, ces toilettes seches nécessitent un compost pour la dégradation et le recyclage.
Il faut donc un jardin a proximité et à disposition... Peut etre quelqu'un qui a un jardin ouvrier et qui serait interessé par cet engrais gratuit :idea:

Shivaya

#4 eco bio

eco bio

Posté 17 dcembre 2003 - 09:26

Bonjour Miette,

Sur les questions techniques, je te conseille moi aussi de lire le document de Joseph Orszagh sur le sujet. Pour les toilettes en appart, oui, je connais quelqu'un qui en a et je vais voir pour qu'il soit là aussi le 2 janvier.
Je ne connais personne en région parisienne qui a des toilettes sèches, mais tu peux mettre une annonce ici ou sur Eco Bio Info à ce sujet si tu veux.
Rendez vous le 2 janvier,
Eric

#5 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 03 janvier 2004 - 11:48

Pour ceux qui n'auraient pas pu assister au Chat du 02/01/04 ou ceux qui auraient manqué le début, je vous informe que le log est disponible ici : http://www.onpeutlef...open.php?id=229

N'hésitez pas à poser d'autres questions ou à nous faire part de votre expérience à la suite de ce topic :idea:

#6 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 13 fvrier 2004 - 15:46

Lors du salon Primevère qui se déroulera à coté de Lyon les du 20 au 22 février, il y aura une expo/animations sur les Toilettes sèches (TLB) :

- Presentation de toilettes sèches pour les particuliers par "Eau Vivante" ( http://eauvivante.free.fr )

- Présentation de toilettes publiques sèches par "Plus jamais ça, ni ici ni ailleurs" (pour "découvrir" ce collectif : Greenpeace ou Mayo 37, et plus sur Google :D )

J'avais lu un article sur des toilettes publiques seches qui avaient été installés dans un parc naturel... mais je ne retrouve plus l'article... si quelqu'un l'a sous la main... :D
Shivaya

#7 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 01 juin 2004 - 14:04

ce week end, lors de l'écofestival du domaine des Gilats, en Bourgogne, Philippe Redois de Terre vivante à fait une conférence très intéressante sur ce thème et a annoncé une nouvelle très intéressante : il n'existe pas de barrière legislative à la mise en place de toilettes sèches dans quelques endroits que ce soit.
J'ai de plus pu testé moi même les toilettes sèches pendant 2 jours, avec la fréquentation d'au moins 200 à 300 personnes par jour, et l'efficacité est surprenant tout autant que l'absence totale d'odeur.

Je vais donc pouvoir reprendre le projet que j'avais mis de côté, c'est à dire la création de toilettes sèches dans un lycée horticole. Ceci faisant 2 pierres d'un coup car le compost pourra être utilisé comme engrais, au lieu de leur traitement chimique ! eheh !

J'incite donc, les personnes qui ont la possibilité de mettre en place de tel projet, et qui sont investi dans la protection de l'eau à le faire car ce n'est pas compliqué et peu coûteux (sauf le sceau en inox).
Le plus dur est sans aucun doute de changer et les états d'esprits et les préjugés.

Cela ne pourra pas se faire avant septembre 2005 car ceci étant dans le cadre de mon projet en BTS GPN, je dois impérativement faire une étude de milieu sur le cours d'eau concerné afin de justifier cette action, et pour le syndicat de rivière dans lequel je travaille et pour avoir mon diplôme (ben oui, j'y pense un peu quand même :) )

Je sollicite tout de même et ce dès maintenant votre aide, à savoir si :

1°) vous connaissez un moyen d'obtenir des sceaux en inox pas trop couteux ou si vous avez connaissance d'une matière similaire au niveau de ses propriétés imputrécible, inoxidable et solide.

2°) vous connaissez d'autres personnes ayant mis en place de tels projets

merci !

miette

#8 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 01 juin 2004 - 14:26

J'ai de plus pu testé moi même les toilettes sèches pendant 2 jours, avec la fréquentation d'au moins 200 à 300 personnes par jour, et l'efficacité est surprenant tout autant que l'absence totale d'odeur.

Il y en avait aussi ce WE dans le salon où j'ai été à Rabastens.
Je n'ai malheureusement pu tester que l'urinoir à litière (grosse poubelle en plastique rempli d'herbe coupée), n'ayant pas eu de grosse envie :)

Ceci faisant 2 pierres d'un coup car le compost pourra être utilisé comme engrais, au lieu de leur traitement chimique ! eheh !

S'il ne semble plus trop y avoir de problème au niveau de l'installation des toilettes sèches, je serais plus prudent quant à l'utilisation des déjections transformées en compost dans un jardin.
En effet :
1) dans une école, c'est différent d'un compost personnel : on ne maîtrise pas forcément ce qui retourne à la terre (résidus de médicaments, éventuelles drogues, etc...).
2) tu risque d'être confronté à un problème de préjugé : quel va être l'accueil de cette nouvelle (utilisation des déjections----->compost dans le jardin d'étude) chez les administratifs, les parents d'élèves etc... ?
Là encore, c'est un lots de personnes qu'il va falloir sensibiliser, pas seulement sa famille.

Concernant le point 1, d'après Joseph ORSZÁGH, il n'y a pas de danger vis à vis des résidus médicamenteux, pourvu que :
- le compost soit bien fait (voir ses travaux ou lire la fiche technique présente sur ce site)
- la durée de transformation du compost doit être suffisament longue.

Donc à ta place, je me réjouirai de ce projet de mise en place de TLB, mais je resterai prudent avec l'utilisation du compost pour le jardinage. Ca serait con de se griller à ce niveau.

#9 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 01 juin 2004 - 17:21

oui, je te remercie de tes conseils Ecliptux, et j'en prends compte.
Je sais que j'ai une forte tendance à m'emballer et donc les modérateurs sont toujours les bienvenus ! :)

Pour ce qui est de la qualité du compost, Philippe Redois est très intéressé par ce projet et est près à venir m'aider pour la mise en place et l'apprentissage pédagogique du travail qu'il reclame. Nous devons en discuter. Tout est à faire.

Ensuite, pour ce qui est de l'épandage dans les parcelles du jardin, ce ne sera pas pour de l'alimentaire, uniquement pour de la fleur et plante ornementales, mais c'est certain que je dois être très prudente et réfléchir à bien ammener sa concrétisation, a-pprendre avec des pincettes ! :)
ça tombe bien, j'ai plus d'un an !
Mettre les parents dans le coup oui, et appuyer l'argumentation sur la composition chimique comparative entre produits de traitements et compost issu des toilettes sèches. La reflexion sur la nature même des excréments nous amènera tout naturellement à la question de la qualité nutritionelle, des soins et de tout ce que l'on peut mettre dans notre corps... Je suis également à la recherche d'information sur la composition chimique, des boues d'épuration, qui est certainement leur terreau actuel ou partiellement. Il faut que je me renseigne sur cela aussi : d'où vient, et qu'elle est la nature basique du terreau qu'ils utilisent aujourd'hui... :)

miette

#10 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 07 aot 2004 - 18:14

Bonjour Jarod,

je me permets de peut être t'apporter un élément de réponse dans ta question sur les toilettes sèches ici :
il existe un bouquin qui s'appelle "The humanure Handbook" a guide to composting human manure (2nd Edition-complitely Revised, Expanded and Updated) de Joseph Jenkins, qui malgré le fait qu'il soit tout en Anglais (je dis malgré parce que je suis une brelle en Anglais, j'espère que c'est pas ton cas) propose un tableau très explicite des différents champignons, parasites, pathologies que l'on peut rencontrer dans les déjections humaines, et à quelle température doit monter le compost et pour combien de temps afin d'être sur que ces "maladies" soient mortes.
Ces maladies sont également proposées par nom latin.

Je viens juste de l'avoir, un pote qui l'a trouvé je ne sais où sur Internet et qui me la filé. Il lui a coûté 19€00 (je ne sais pas si les frais de port sont compris). Il est extrêment complet avec beaucoup d'exemple de différentes confections de toilettes sèches à travers le monde (bcp de schéma), une foule d'adresses de boîtes vendant des toilettes sèches à travers le monde, ainsi que de nombreuses explications sur la manière de récupérer l'eau de pluie, avec développement des différentes pathologies, des systèmes de lagunage ect...

Pour connaître la température, il semblerait qu'un thermomêtre de confiturier soit très bien adapter. Et il faut le plonger au centre du tas, retourner, plonger, ect...

Allez Cixi, je sais c'est pas l'endroit mais viens quand prendre ton :cogite: !!!

miette

#11 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 08 octobre 2004 - 20:38

REYOUPI !!! :na:

Le Syndicat de rivière dans lequel je bosse (SIVOA) viens d'accepter que nous présentions lors de notre prochain salon, un panneau explicatif sur le fonctionnement des toilettes sèches à la façon Joseph Orzagh (pour les particuliers).

Un grand panneau sera donc présent ainsi que des dossiers permettant l'auto construction, la réalisation d'un bon compost, liste de scieries du coin avec adresse et tel.

Un bouquin sur l'assainissement autonome et un autre pour le collectif en consultation libre.

Le prochain salon ? :bravooo: Demain à Bretigny sur Orge pour les JNE : les journées de la nature et de l'environnement. (Voir calendrier.)

#12 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7504 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 11 mai 2005 - 07:47

Ayant reçu ce texte par mail, je vous le transmets pour que vous puissiez y répondre et le diffuser à votre tour :

ENQUETE TOILETTES SECHES

Enquete réalisée en partenariat avec les associations Eau Vivante (Anne Rivière), Heol (Patrick Baronnet de la maison autonome) et Empreinte ( promotion de l’habitat sain). Objectif : recenser les utilisateurs de toilettes seches en France, établir une cartographie des utilisateurs, établir un book avec toutes les toilettes seches existantes : autoconstruite, intérieures, exterieures …). En Belgique, Joseph Orszagh a pu rencenser ainsi plus de 600 foyers, nous comptons sur votre aide.



Nom:
Prenom:
Adresse:
Code postal:
Commune:
Tel:
email:
j'utilise des toilettes seches depuis: _ _ / _ _ / _ _ _ _ j'utilise aussi des toilettes à eau: oui / non nombre de personnes à utiliser les TS:

minimum:       / maximum (de passage):
type de toilettes seches: interieures / exterieures
utilisation du compost: arbres_fleurs / potager / non
type d'assainissement: phyto / fosses_drains / tout à l'égout / autres: témoignage / commentaire: ...







Photos : joignez-nous des photos pour le book





Enquete à renvoyer:

- mail : mima.gales@laposte.net

- courier: Association Empreinte - Mima Galès - Lieudit Clédy - 35480 Messac

à diffuser largement



#13 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 12 mai 2005 - 18:01

Merci Tis pour cette info :aureole7:
Je vais tourner du côté de Frans et Irna chez qui j'ai été filer un coup de main pour monter une maison en paille. J'espère qu'ils prendront le temps de répondre au questionnaire la prochaine fois qu'ils se connecteront au net :roi2:
Sinon il y a aussi un livre sur les toilettes sèches qui vient de sortir :

A l’attention de tous et toutes puisque personne n’échappe à la nécessité du Petit coin
       
        Face aux problèmes croissants liés à notre gestion de l’eau et devant les dysfonctionnements et impasses où conduisent nos pratiques en matière d’assainissement, de plus en plus nombreux sont ceux qui s’accordent sur la nécessité de proposer et mettre en place d’autres options.
       
        Christophe Elain, intéressé depuis de nombreuses années par les questions touchant à l’environnement, a passé deux ans à étudier la problématique des excréments et les possibilités offertes par les toilettes sèches. Pour le dire en quelques mots, il se confirme que ces toilettes sont tout à fait aptes à remplir les critères de "durabilité" actuellement recherchés.
       
        Aussi, nous venons vous faire part de la sortie d’Un petit coin pour soulager la planète, livre dans lequel sont abordés, en 288 pages, tous les aspects et possibilités concernant les toilettes sèches : historiques, facteurs culturels, risques et préventions face aux organismes pathogènes, pratique du compostage, les techniques, les différents modèles, installations et témoignages dans les lieux publics (200 lieux équipés en France), possibilités dans les villes (avec des exemples en Allemagne et en Suède) mais aussi une présentation des techniques de traitement des eaux usées (station d’épuration, lagunage, filtres plantés), la législation, les adresses des fabricants ...
       
        Ce livre vise avant tout à apporter de l’information et à faire la promotion des toilettes sèches (ni l’auteur ni l’éditeur ne perçoivent de rétribution sur cet ouvrage), et sur le prix de vente, 2 euros sont destinés à un projet de toilettes sèches dans un pays pauvre car la solidarité avec tous les petits coins du monde est pour nous très importante. Le prix de ce livre ayant été calculé au plus juste afin qu'il ne soit pas un frein à son achat, il ne nous est malheureusement pas possible de l’envoyer gratuitement à toutes les associations, revues et organismes divers qui seraient susceptibles d’en parler et c’est pour cela que nous vous envoyons ce simple courriel.
       
       
      Un petit coin (288 pages) est à commander, contre un chèque de 13 euros (frais d’envoi compris) à :
       
        Editions Goutte de sable - La Roussière - 53 400 Athée       
        Tél : 02 43 12 24 94 - email : gouttedesable@wanadoo.fr       
       
        ou à acheter dans les magasins du réseau Biocoop
       



#14 DINOULIX

DINOULIX

    Débutant

  • Bannis
  • 22 messages
  • Localisation:Montpellier
  • Intérêts:astronomie, nature, techniques alternatives, vie en autonomie

Posté 17 juillet 2005 - 15:17

...il y a aussi un livre sur les toilettes sèches qui vient de sortir ...

Salut !
Ce livre est vraiment bien. En plus des toilettes sèches il parle de certains aspects annexes tels que compostage.
Sa lecture m'inspirera une prochaine mise à jour de la page que j'ai consacrée à ce sujet:
http://www.pensifs.c...s-solutions.php
Il est question aussi du système Clivus ou toilettes à compost interne qui est excellent et qui mérite certainement d'être considéré quoique plus complexe que le principe du seau qu'on va verser dans le jardin. Ces toilettes à compost interne portent mieux le nom de "toilette à litière biomaîtrisée" que les seaux à merde défendus par Orszagh, et qui sont des toilettes à compost externe, dont l'apparente facilité s'accompagne de nombreuses contraintes.
Concernant Orszagh, je me permets de remarquer que le caractère scientifique de sa démarche me semble sujet à caution. Il ne veut entendre parler ni de Clivus, ni de lagunage, ni de verser la moindre goutte d'urine dans un potager.

Modifié par DINOULIX, 17 juillet 2005 - 15:18 .


#15 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 17 juillet 2005 - 18:47

dinoulix : Il ne veut entendre parler ni de Clivus, ni de lagunage, ni de verser la moindre goutte d'urine dans un potager.


ah bah, où t'as wu ça ?

bon pour cliwus je ne dirais rien, je ne sais pas ce que c'est.

Ces toilettes à compost interne portent mieux le nom de "toilette à litière biomaîtrisée" que les seaux à merde défendus par Orszagh, et qui sont des toilettes à compost externe, dont l'apparente facilité s'accompagne de nombreuses contraintes.


quelles nombreuses contraintes ?

#16 DINOULIX

DINOULIX

    Débutant

  • Bannis
  • 22 messages
  • Localisation:Montpellier
  • Intérêts:astronomie, nature, techniques alternatives, vie en autonomie

Posté 17 juillet 2005 - 20:18

Principalement:
1°) Se promener avec un seau plein de merde et d'urine, qui risque parfois d'en laisser déborder.
2°) Se trouver de temps à autre avec le derrière à quelques centimètres du tas d'excréments.
3°) Gérer le tas de compost.

#17 korrotx

korrotx
  • Localisation:Euskal Herria

Posté 17 juillet 2005 - 20:27

Pour les points 1 et 2 une technique assez efficace consiste à vider le seau avant d'en arriver là, pour le point 3 cela ne demande pas plus d'effort qu'un tas de compost quelconque.

#18 DINOULIX

DINOULIX

    Débutant

  • Bannis
  • 22 messages
  • Localisation:Montpellier
  • Intérêts:astronomie, nature, techniques alternatives, vie en autonomie

Posté 17 juillet 2005 - 20:32

Certes !
Il n'en reste pas moins que le principe du Clivus Multrum évite ces trois contraintes et permet de fabriquer en interne un compost excellent. Il est plus compliqué à mettre en oeuvre: c'est son seul inconvénient.

#19 korrotx

korrotx
  • Localisation:Euskal Herria

Posté 17 juillet 2005 - 21:21

On recommandera donc le clivus multrum à ceux qui ont la place (par ex. ceux qui construisent leur maison et peuvent y réserver l'espace nécessaire) et le budget (dans les 2000 €) à y consacrer, notamment s'ils n'ont pas de jardin, et le seau à sciure façon Orszagh à ceux qui comme moi n'ont pas la place et le budget nécessaires, mais que porter des seaux ne dérange pas et qui ont un jardin :-)

#20 Didoune

Didoune
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Poitiers

Posté 17 juillet 2005 - 23:17

Vi moi j'avoue que les inconvénients du seau à sciure ne me dérangent pas (c'est pas pire que nettoyer les traces de pneus séchées) par contre je me voie mal avec le clivus multrum dans un appartement (c'est le voisin du dessous qui va être content)...
Mais bon, chacun trouve la solution qui lui convient, hein, comme disait l'autre.