Aller au contenu


Photo

[Fiche tech.] Produire son propre Biogaz


  • Veuillez vous connecter pour répondre
249 réponses à ce sujet

#21 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 10 juillet 2007 - 07:30

le tuyau sur le bidon interieur sert à évacuer le trop plein de gaz. L e plus gros probleme dans le cadre individuel c'est de trouver suffisament de m... pour pouvoir cuisiner.

#22 morpho

morpho
  • Localisation:Isère

Posté 16 juillet 2007 - 09:30

Bon, j'ai donc fait ma petite étude.
En me basant sur ces sites :
http://www.totalreun...C0?OpenDocument
http://www.electrigaz.com/faq_fr.htm

-->Un digesteur produit de 20 m3 à 800 m3 de biogaz par tonne de matière.

Un individu produit 365kg de déchet par an, dont 30% de matière organique.
donc une famille de 4 personnes produit au meilleurs de cas, 500kg de matière organique par an.

Avec un système à faible rendement, on fait l'hypothèse que l'on obtient donc 100m3 de biogaz.

-->Chaque mètre cube (m3) de biogaz contient l’équivalent de 6 kWh d’énergie calorifique.

On obtient donc 600kWh d'énergie calorifique.

Pour avoir une idée, 1 kg de gaz butane est thermiquement équivalent à 13,8 kWh,.
Donc, on a obtenu, sur un an : 43 kilo de gaz butane.

une bouteille de gaz classique faisant 13 kg, on imagine donc que l'on pourrait en théorie obtenir l'équivalent de 3 bouteilles de gaz.

J'utilise, perso, pour deux personnes, une bouteille et demi par an pour la cuisson......

Donc, au final, il semblerait que cela soit rentable......pour une alternative à la cuisson.
Pour ceux qui utilise du gaz pour l'ECS ou le chauffage, merci de donner vos consommation, pour avoir une idée (si c'est du méthane - gaz de ville, convertissez directement en volume)

Enfin, pour ceux qui pense que le methane est à oublier parceque c'est un gaz à effet de serre.......
Tout d'abord, dans cet utilisation, cela sera une énergie renouvelable. Ensuite, le methane n'est créé que dans des conditions bien spécifique (anaérobie - sans oxygène). En l'occurrence, cette création est maîtrisée et n'est mise en place que dans le cas où l'on souhaite récupérer ce méthane.
Enfin, cette matière organique aurait de toute manière créé du CO2 ou du methane lors de sa décomposition. Le récupérer et le bruler et donc tout bénéfice (le Co2 étant issu de renouvelable et le méthane est décomposé en Co2)
Reste le problème des fuites........qui est déjà existant aujourd'hui.
En conséquence, créer du biogaz et l'utiliser permet de réduire, sinon supprimer l'utilisation de butane/propane/methane fossile.
Personnelement, je ramène cette utilisation et l'impact à celui du bois, en plus pratique

Morpho

#23 Passager_3

Passager_3
  • Localisation:Parisien Migrateur
  • Intérêts:DiY, Autoconstruction, Expression Urbaine, squat..

Posté 20 juillet 2007 - 20:14

..Et en réutilisant, en se débarassant des problêmes de transport, en évitant le déboisement, en valorisant une 2° fois nos crottes et autres déchets organiques... :roll:

Et si jamais t'est en ville et que tu va pas pas assez oaux chiottes pour pouvoir t'éclairer, cuisiner ou te chauffer, tu peut toujours t'adresser à certaines mairies qui récoltent et parfois même livre les fumiers broussailles ou autres dechets verts !

Quand à la fausse problématique de qui produit le plus de ce rechauffement (tellement à la mode en ce moment, même de la part des entreprises et gouvernement (!) un peu louche en periode tout nucléaire vous trouvez pas? enfin ce n'est pas le sujet) Je serais toujours plus indépendant energétiquement et donne une nouvelle vie au futur compost.

Quelques questions :

-Sur le premier croquis du biodigesteur, je ne comprend pas l'utilité du deuxieme bidon; c'est pour filtrer le biogaz ? on m'a conseillé à propos des cristaux de soude pour éliminer je ne sais plus quel composant.
-On m'a aussi dit qu'il n'y aurais pas assez de pression pour gonfler les chambres à air, j'ai donc réfléchi à un systême simple basé sur le principe du baromêtre: créer un autre orifice sur lequel on tendra une peau du style ballon de bodruche qui se bomberas quand une pression suffisante sera atteinte, actionant une sorte de vanne lachant le gaz dans le bulleur. La pression baissera d'un coup, fermant la vanne jusqu'au prochain seuil de pression et ainsi de suite. :(

Je ferais un croquis si vous n'avez pas pigé ma petite idée.

Sinon est-il possible et utile pour réduire la taille de l'installation de placer la succession de chambres à air autour du bidon,
(puis on rajoute une ptite serre plastique multicouche autour pour créer et conserver la chaleur.) :D

:-? Je pense essayer d'ici peu j'ai trouvé le bidon, je pense le placer à coté des toilettes sèches pour y placer une veilleuse histoire d'éclairer la nuit

Modifié par Passager_3, 20 juillet 2007 - 20:16 .


#24 Lafé

Lafé
  • Localisation:Finistère

Posté 20 juillet 2007 - 22:25

Bonsoir à tous,

je me permets juste une petite remarque quand au CO² = pollution.

Arrêter de vous prendre la tête avec ça. C'est pas le CO² qui provoque le rechauffement climatique, c'est l'activité solaire !
L'arnaque du rechauffement (= faire croire que c'est nous la cause avec notre consommation pour pouvoir nous taxer plus grâce à la fantastique taxe carbone qui soulagera nos esprits torturés par la culpabilité mais n'aura ausun effet sur les causes et conséquences du réchauffement) fonctionne donc à merveille à ce que je vois.

A voir : The great global warming swindle. Pas de panique il est sous-titré en français.

Alors maintenant, tous à vos biogaz !

#25 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 22 juillet 2007 - 09:35

bonjour à tous,
passager 3 dans le plan que j'ai mis avec 2 bidon l'un dans l'autre tu peu régler la pression et meme avoir une pression constante la pression est réglé par le poids que tu mets sur le bidon. C'est beaucoup mieux que les chambre à air qui auront toujours une pression plus faible et qui ne permetrons pas une pression constante ce qui est très ennuyeux pour un bruleur à gaz .

#26 obelix

obelix
  • Genre: Homme
  • Localisation:TOULON

Posté 22 juillet 2007 - 10:13

bonjour à tous,
passager 3 dans le plan que j'ai mis avec 2 bidon l'un dans l'autre tu peu régler la pression et meme avoir une pression constante la pression est réglé par le poids que tu mets sur le bidon.  C'est beaucoup mieux que les chambre à air qui auront toujours une pression plus faible et qui ne permetrons pas une pression constante ce qui est très ennuyeux pour un bruleur à gaz .

Bonjour,

C'est le principe du gazomètre que l'on voit encore dans certaines villes.
C'est la meilleure façon d'avoir un niveau de gaz visible et d'avoir une pression constante a l'utilisation.
Par contre ATTENTION au guidage du bidon mobile qui ne doit pas basculer pour laisser le gaz s'echapper !!

Le maximm de rendement d'un digesteur est pour une température du "melange" de 30°C, alors pensez a isoler convenablement vos bidons!!

Obelix

#27 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 24 juillet 2007 - 11:59

Bonjour .
Pour que le bidon ne bascule pas il faut une evacuation de trop plein comme je l'ai mis sur mon schema. En ca de production insuffisante je me demandais s'il ne serait pas possible de rajouter occasionelemnt une matiere vegetale azoté de type luzerne?
Anos bidons !!!

#28 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7516 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 24 juillet 2007 - 12:32

Dommage de "gaspiller" de la bonne luzerne pour ça !
La tonte de gazon (au besoin récupérée chez des voisins) devrait suffire.

#29 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2923 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 24 juillet 2007 - 13:13

Ou des orties. ça aussi c'est fort azoté, et on en trouve facilement.

#30 kidamdam

kidamdam
  • Localisation:paris

Posté 24 juillet 2007 - 15:09

Evidemment le top c'est nos fèces comme source azotée... nous qui nous permettons d'être trop nourris.
Il me semble que le lisier de porc est "pire" et qu'il faut alors rajouter de la paille. Je me rapèle d'unez fête de la science où quelqu'un de l'INRA avair bréveté un digesteur à vis sans fin.
Les fientes d'oiseaux sont à diluer car c'est de l'acde urique concentré --> éventuellement faire un lit de pierres calcaires au fond du digesteur--> dégagement d'hydrogène en cas de millieu acide (pas plus mal) :cpasmafaute:

#31 EcoloWatt

EcoloWatt

Posté 27 aot 2007 - 08:58

Je viens d'acheter un livre très intéressant*, dont un chapitre entier et consacré au biogaz, j'en profite donc pour répondre aux interrogations de certains :

Combien de temps met la méthanisation : “En général un kilogramme de matière séjourne entre un et trois mois dans le digesteur (méthaniseur)”**
Peut-on stocker ce gaz hors les chambres à air : “Le gaz est toujours stocké dans une cuve de stockage”
Le gaz se liquéfie-t-il pour stockage : Il est stocké sous forme de gaz, quel serait l'intérêt de le liquéfier ?

** Dans l'exemple, le digesteur est chauffé en permanence à 37°C et équipé de pales mélangeuses. Sans ça, la méthanisation doit être plus longue : pour cela le biogaz alimente un moteur à cogénération qui produit de l'électricité (rachetée à un tarif préférentiel de 0,11 à 0,14€ le kWh) et de la chaleur (récupérée pour chauffer le digesteur et l'habitation).

Au niveau de la production “une tonne de matière organique intégralement digérée peut théoriquement produire jusqu'à 500 mètres cubes de biogaz".
Mais en pratique, tout dépend de la matière :
Une tonne de graisse produira 450 mètres cubes
Une tonne de paille produira 220 mètres cubes
Une tonne de fumier produira 60 mètres cubes
Une tonne de lisier produira 15 mètres cubes

Au niveau du potentiel calorifique du biogaz : un mètre cube de biogaz est égal à 0,6L de fioul soit l'équivalent de 6kWh d'énergie.

L'autre intérêt du biogaz est l'utilisation des matières méthanisées comme compost, car après digestion :
- Les déchets organiques ne fermentent plus
- Ils sont désodorisés
- Leur masse a été réduite de moitié
- L'azote n'est plus sous forme de nitrates mais d'ammoniac (plus facilement éliminable)
- La charge en carbone des déchets végétaux est diminuée
- Le rendement de ce digestat est meilleur que celui du lisier brut

Et sinon, on peut très bien utilisé le biogaz pour sa cuisine : « Un méthaniseur « de jardin ”, dans une zone urbaine française permettrait théoriquement grâce aux épluchures et autres déchets fermentescibles de produire autour de 20% des besoins de la cuisine »
En province, pour les gens qui ont un jardin, et éventuellement des animaux, on doit très facilement pouvoir couvrir tout ses besoins en gaz.

On peut aussi utiliser le biogaz comme carburant avec tout les véhicules au GNV, ou pour "nourrir" les plantes d'une serre, en leur apportant du Co².

Plus d'infos :
http://lebiogaz.info/
http://www.energie-p...d/7/Biogaz.html
http://www.biogaz.atee.fr/
http://www.solagro.org/site/005.html

* Titre du livre : "Guide des énergies vertes pour la maison" de Patrick Piro. Le livre parle notamment du solaire thermique et photovoltaïque, du bois-énergie, des pompes à chaleur, de la géothermie, petit éolion, de la petite hydraulique et du biogaz.

#32 Noëlmh

Noëlmh
  • Genre: Femme
  • Localisation:Moselle

Posté 09 mars 2008 - 04:49

Bonjour. Est-ce que quelqu'un a essayé ? Mon mari se pose la question de savoir si cela est autorisé en France. Il avait déjà contacté une société qui fabrique des appareils de méthanisation, mais c'était de grosses unités.
Mais lorsqu'on voit les nouvelles normes pour les agriculteurs, éleveur de bovins, on s'inquiète pour l'environnement. Je me demande si la notion de pollution entre en ligne de compte. Notre fermier a construit un grand rectangle entièrement bétonné pour entreposer le fumier et à côté une citerne ronde à ciel ouvert entourée de grillage où se déverse le purin. Ensuite il étale tout cela sur ses champs. Le lisier de bovins est-il moins dangereux pour le sous-sol que celui des cochons en Bretagne ? Et les gaz qui s'échappent à l'air de quoi s'agit-il, est ce du méthane à ce stade ?
Merci Noëlmh

#33 kidamdam

kidamdam
  • Localisation:paris

Posté 18 mars 2008 - 18:47

Un encouragement notable à faire chez sois ou en coopératives locales son propre "bio"gaz.
Une étude publiée par le magasine La Recherche et mis en ligne sur leur site (format pdf) là
http://www.larecherc...pdf/methane.pdf
On y vois que le potentiel de réchauffement global (le surplus d'effet de serre) dû au methane n'y est de 21 (ou 25 d'ailleurs) fois le potentiel du CO2 que si on se réfère à 100 ans après son emission. C'est-à-dire qu'il est plus vite détruit (UV et bactéries qui le consomment) que le CO2 mais qu'il absorbe plus de 100 fois l'énergie thermique qu'absorbe le même volume de CO2.
La conclusion en est que si on évite une emission "à l'air libre" de methane, en instantané c'est comme si on évitait l'emission de 100 fois plus de CO2.
Sur 5 ans on a PRGMethane = 101 PRGCO2
Compte tenu du fait que nos tas de compostage, nos eaux usées, nos fumiers agricoles et lisiers etcaetera donnent lieu à une methanisation libre, si on développe la methanisation locale alors c'est probablement (en admettant 20% de "fuites" diverses nous ne sommes pas des pros avec nos bidons et chambres à air ;) ) disons 80% en volume de production de methane qui ne rentrent pas dans l'augmentation de "l'effet de serre" atmosphérique.
EcoloWatt a trouvé 60m3 par tonne de fumier. Dans ce cas on a, donc, 60m3*80%=48m3.
à 1 atmosphère /1 bar ces 48m3 font 48*1000l/22.4mol/l=2143mol 2143*16g/mol=34288g=0.034288 tonnes de methane qui ne partent pas à l'atmosphère.
0.03428*101=3.463 tonnes d'equivalent CO2 sur une période de 5 ans.
Le même calcul donne :
100m3-->7.21tonnes équivalent CO2 à 5 ans -->PRG5ans évité après combustion: 7.018tonnes eqCO2 ;)
700m3-->50.500tonnes équivalent CO2 à 5 ans -->PRG5ans évité après combustion: 49.125TeqCO2
1m3-->0.072TeqCO2à5ans --> PRG5ans effectif de 0.070TeqCO2.

#34 Atlantis

Atlantis

    unlike a *normal* person

  • Membres
  • 717 messages
  • Localisation:Oise (60)

Posté 18 mars 2008 - 20:26

mouais, le truc genre "le méthane c'est plus efficace que le CO2", je sais comment c'est déterminé et non merci ...
essayez de trouver la quantité d'énergie que va permettre de stocker pendant sa durée de vie, par effet de serre, un kg de CO2 ou de méthane relâché dans l'atmosphère, pour voir ... (ça c'est le drapeau en haut de l'iceberg)

#35 kidamdam

kidamdam
  • Localisation:paris

Posté 19 mars 2008 - 14:46

Je vois ce que tu veux dire Atlantis.
Ce n'est pas quantifiable dans l'absolu.
Par contre, on sait ce que chaque gaz absorbe comme rayonnement, et à quelles longueurs d'ondes du spectre (U.V., visible et I.R.). On sait aussi quel spectre emet le soleil, lequel arrive au sol (même que c'est pas le même selon l'altitude et l'attitude question d'épaisseur de l'atmosphère et d'angles d'incidence du rayonnement avec l'atmosphère).
C'est donc facile de savoir, en puissance instantanée, la part de rayonnement qui est absorbée et retenue dans l'atmosphère en fonction des PPM de gaz que sont 1 tonne de CH4 ou 1tonne de CO2.
Ce n'est certes pas possible de quantifier exactement voire même d'avoir une erreur absolue sur ces calculs. Mais là :
  • 1 on raisonne en erreur relative si je ne m'abuse
  • 2 on compare l'effet du CH4 par rapport à celui du CO2, et ce rapport est soumis aux mêmes sources de biais côté CH4 que côté CO2.
Les techniciens et scientifiques qui s'inquiètent de l'impact humain sur la nature existent.
Tu en fait partie, je crois. Merci à vous : les politiques ne vous ignorent plus totalement ;)
Par conséquent on (la grande masse des gens dont je fait partie) doit bien se fier ab minima aux études de ces mêmes techniciens et/ou scientifiques qui ne sont pas tous employés par les lobbies "pro-pollution".
J'essaye de revenir à l'essentiel que je n'ai pas dû exprimer clairement.
  • Autant récupérer cette énergie renouvelable (puisque à l'origine produite par photosynthèse). ;)
  • En plus cette récupération aura un écobilan meilleur que si ce CH4 partait tout seul dans l'atmosphère (on peut le supposer selon cet article, que l'on peut supposer un minimum objectif). ;)
Cette discussion devrait peut-être passer sur un fil des "Discussions généralistes sur les énergies" ou peut-être aussi devrait-elle passer en PNI "oui". ;)
Nous somment en train de couper les cheveux en 4 (dans la longueur ;) )

#36 FP44

FP44
  • Localisation:St genest lerpt (42)

Posté 19 mars 2008 - 15:45

le méthane produit lord de la métanisation est de toute vacon en grande parti produit lors de la déconposition des MO.
le fait de le bruler le rend moin nocif pour l'environement
et on n'utilise pas les stoque durable que sont legaz naturel stoker depuis plusieur milliar d'années et le bois qui stocke du carbone( si on brule le bois on le liber autent le stocker en charpent et ossature bois)

en fait on fait fonctionner le co2 en cycle coure
le gaz co² nouri lair des plantes, les résidute du digesteur nourirs le sol suport des plantes

combustion du méthane

CH4+2 O²--> CO² + 2 H²O (attention combustion explosive)
si le milieux est riche en O² il n'y a pas d'explosion

pouvoir calorifique 39.700 Kj/m3

le propane
C3H8+ 5 O²->3 CO² +4 H²0
pouvoir calorifique 89.300Kj/m3

le butane
2 C4H10+ 13 O²-> 8 CO² + 10H²O
pouvoir calorifique 116.000Kj/m3

rapelle le volume d'un mole de gaz est toujour le meme

le carbone du gaz de ville est issue de stocke profond . le carbonne contenu dans ce gaz a quiter le cycle depui longtemps

#37 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7516 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 19 mars 2008 - 18:27

Est-ce que quelqu'un a essayé ? Mon mari se pose la question de savoir si cela est autorisé en France.

Noëlmh, peut-être pourriez-vous contacter l'animateur de cette maison qu'il a créée en Corrèze ?

Maison Ethno-Botanique

Noulianne, 19150 Espagnac
Contact : Jean-Claude CHATAUR - tel. : 05 55 26 42 12

Vergers de collections (120 variétés), conservatoire de quelques légumes anciens et locaux (sarrasin, salade, arroche...), 20 variétés d'osier.
Installations de type énergies renouvelables (solaire passif, capteurs solaires eau, gazogène, production pédagogique de méthane) avec explications.
Animation flore sauvage et journées d'initiation au greffage.
Visites sur rendez-vous toute l'année pour groupes de 12 personnes maximum.
Journée portes ouvertes en Octobre dans le cadre de la fête départementale de la pomme.
Des sorties faune et flore ont également lieu à dates fixes et sur demande au départ de la maison Ethno-botanique.

http://www.tourismel...&id_article=102

#38 chatelot16

chatelot16
  • Genre: Homme

Posté 25 mai 2008 - 10:08

je suis en train de faire des essai

il y a quelque moi j'ai mis dans des bac en plastique de l'eau et de lm'herbe de tondeuse a gazon

j'ai l'intension dy mettre aussi les wc et plus tard le fumier de l'elevage voisin , mais pour faciliter les essai d'etancheité , je commence avec uniquement de l'herbe

tous mes voisin tondent beaucoup et mes quelque bac de 300 litres sont trop petit : on ne peut pas stocker l'herbe tondue , elle fermente comme du compost et perd toute l'energie en fesant du CO2 : donc pour ne pas perdre l'herbe disponible je met tout dans une piscine hors sol de 3m3

mais c'est trop froid : ca ne fait pas de methane : ca commence par faire un melange d'azote et de CO2 , puis le taux d'azote baisse et ca ne fait plus que du CO2 , puis ca ne fais plus rien du tout

j'en conclu que le CO2 produit est du uniquement a l'air present au depart dans l'herbe : que ca ne fasse presque plus rien me rassure : ca veut dire que mon systeme est bien etanche

mais cela veut dire aussi que le chauffage est indispensable

un autre bac de 300litre servant de poubelle ou j'avait mis des dechet de bois pouris s'est remplis d'eau par la pluie il y a au moins 6 mois : j'y ai mis une couvercle aussi : il produit bien du methane qui brule (50% de CO2) : ce qui prouve qu'a froid ca marche aussi mais c'est lent et le debit est trop faible0.

je viens de monter une 2eme piscine de 2m3 posé sur 10 cm de polystyrene pour pouvoir la chauffer plus facilement : je vais y mettre une chaudiere de chauffage central en fonte , en fesant passer directement le liquide a chauffer dans la chaudiere , et je vais bruler du bois ...

quand ca aura demarré c'est la chaleur perdue d'un goupe electrogene qui fera le chauffage

la question n'est pas la quantité de gaz que fait telle quantité de dechet : les dechet methanisable sont moins cher que gratuit ! la question est plutot , quel volume de cuve faut il pour faire une production moyenne de gaz de 5 kW qui couvrirait mes besoin : c'est la cuve sont isolation et son chauffage qui coute cher : la remplir ne sera pas un soucis

#39 chatelot16

chatelot16
  • Genre: Homme

Posté 25 mai 2008 - 10:16

le stockage du methane est compliqué : gazometre volumineux : compression compliqué car il faut epurer le gaz parfaitement pour ne pas faire exploser les reservoir avec la corosion

je pense reduire le besoin de stockage du methane en adaptant la production a mon besoin par la temperature de la cuve , quand le gazometre monte trop haut il faut refroidir la cuve pour ralentir la production : quand le gazometre est trop bas il faut chauffer plus pour accelerer

il y aura une premiere cuve froide pour imerger les dechet disponibles en attente sans grande production de methane

#40 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15372 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 25 mai 2008 - 18:48

Oui dommage que ça ressemble à une usine à gaz…
J'aimais bien l'allure des grosses chambres à air de Jean Pain. (attention à ne pas dire chambre à gaz…)