Aller au contenu


Photo

Nouveau vaccin contre HPV


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 libertie

libertie
  • Genre: Femme
  • Localisation:au bout de mon coeur

Posté 24 septembre 2007 - 21:58

Prochainement, je vais rencontrer le promotteur du Gardasil qui veut que nous fassions la publicité sur ce vaccin dans les établissements scolaires.
Je recherche donc tout article sur ce sujet afin d'étayer ma volonté: je ne ferai pas la publicité pour ce vaccinet je ne vaccinerai pas. Mais, j'ai besoin de votre aide carj'ai assez peu de temps à consacrer à cette recherche, et je ne pense pas que ce vaccin doit être lancé sur le meêm principe que celui de l'hépatite b il y a quelques années.
Merci.

#2 Zaou

Zaou
  • Genre: Homme
  • Localisation:Reims

Posté 25 septembre 2007 - 10:35

Je te remet un lien que j'avais déjà post plus bas sur un autre topic :
http://www.passeport...?doc=2007083042

Tiens puis toujours sur le même site des commentaire là sur le VPH :
http://blogue.passep...de_la_cein.html
http://blogue.passep...in_magique.html

Après je n'ai pas fait de recherches spécifiques il doit être possible de trouver plus de choses intéressantes à ce propos.

Modifié par Zaou, 25 septembre 2007 - 10:45 .


#3 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 10 dcembre 2018 - 17:15

Toulouse : Gérard Bapt déconseille aux jeunes filles de se faire vacciner contre le papillomavirus

L'ancien député toulousain Gérard Bapt alerte les services de santé sur les risques liés à la vaccination des jeunes femmes contre le papillomavirus. Expérimenté dans d'autres pays, ce vaccin semble davantage favoriser l'apparition du cancer du col de l'utérus que le prévenir.
 
L'ancien député Gérard Bapt a adressé un courrier au ministère de la Santé, au président de l'INCa (Institut national du cancer) et au directeur général de Santé publique. Objectif : alerter sur les risques liés à la vaccination contre le papillomavirus.

 

Des registres officiels de 4 pays
Présenté par les gynécologues comme une arme fiable à 70% contre l'apparition du cancer du col de l'utérus, ce vaccin aurait l'effet contraire.

"Je le déconseille, affirme clairement le médecin. Sur les premières années où l'on peut analyser les chiffres, non seulement il n'y a pas de baisse, mais au contraire une augmentation du nombre de cancers du col de l'utérus sur les filles vaccinées".

L'ancien président de la mission d'information sur le Médiator se base sur les registres du Cancer officiels de 4 pays : l'Australie, la Grande-Bretagne, la Suède et la Norvège.

Dans ces pays, jusqu'à 80% des jeunes filles d'une classe d'âge sont vaccinées. Or, chez les 20-24 ans, le nombre de cancers repart à la hausse, explique-t-il. Il existe donc une prévalence du cancer chez les personnes vaccinées.

 

Aucune réaction des pouvoirs publics
Gérard Bapt a envoyé son courrier voici 15 jours. Il s'étonne, compte tenu de la gravité du sujet, de n'avoir pas même reçu un accusé de réception. Il estime qu'une forte pression est exercée sur les médecins pour qu'ils vaccinent alors qu'elle n'est en rien légitime.

"Il faudrait attendre 15 ans pour prouver l'efficacité de ce vaccin. Or les études faites dans ces pays montrent que non seulement il n'y a aucune preuve que cela protège les jeunes femmes, au contraire".
 
Dépistage par frottis
Gérard Bapt souhaite un dépistage généralisé du cancer de l'utérus par frottis... "ça fait des années qu'on le réclame" s'insurge-t-il. Les 2/3 des femmes qui meurent du cancer du col de l'utérus n'ont pas été dépistées.
Il demande à ce que les jeunes femmes accèdent au frottis avant 25 ans. Le médecin conseille aussi la lecture du livre de Delphine et Gérard Delépine, Hystérie vaccinale, sous-titré Vaccin Gardasil et cancer : un paradoxe, paru chez Fauves Editions.
Un cancer rare Le Gardasil est le nom du vaccin contre le papillomavirus à l'origine du cancer du col de l'utérus. Or ce cancer est rare (moins de 3000 par an en France, pour 1000 décès) et prévenu à plus de 80 % par le dépistage, expliquent les auteurs.

Cet ouvrage soulève des questions dérangeantes, notamment celles-ci : pourquoi le Gardasil a-t-il été traité comme un produit d'urgence vitale et bénéficié d'une publicité et d'un soutien massif des sociétés savantes, des experts et des gouvernants ? Pourquoi des députés déposent-ils un amendement pour rendre ce vaccin obligatoire ?

 
 
Faudrait peut etre rappeler à ce monsieur que Serge Weinberg était aux cotés de Macron le jour de son couronnement élection et que sa lettre a dû finir dans une poubelle, au mieux...
C'est vrai que les journalistes ont fait moins de ramdam sur celui-ci que sur Bolloré en son temps, pourtant c'est bonnet bleu et bleu bonnet...



#4 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 28 aot 2020 - 15:14

Sur les effets secondaires des vaccins en général et aussi

du HPV

Les autorités américaines depuis la sortie du HPV ont constaté 85 000 cas d'effets secondaires.

 

 





Modifié par tonino108, 28 aot 2020 - 15:22 .