Aller au contenu


Photo

Faire son bois


  • Veuillez vous connecter pour répondre
273 réponses à ce sujet

#1 hum

hum
  • Localisation:gard

Posté 13 dcembre 2008 - 09:08

Bonjour.
Question à ceux qui font eux même leur bois de chauffage.
Quelle quantité moyenne estimez vous produire en une heure de travail, pour: abattre les arbres, débiter en +- cm à la tronçonneuse, fendre au merlin,.

Je me lance, histoire de poser le problème : 100 kg / heure ?

Je complète par 2 scénarios :
Scénario 1 (un tantinet optimiste):
Le bois de chauffage est à 50 € la stère livrée (? j’en sais rien, selon région, dans le sud plutôt 70 €)
Le bois de chauffage sur pied se vend 10 € la stère. 400 €/ an x 30 ans = 12 000€ d’économie.
En faisant mon bois, je me maintiens en forme et économise 6 mois d’abonnement à la salle de muscu : économie : 6x 50 € (? la aussi, aucune idée du prix d’une salle muscu) = 300x30 = 9000 €
En me maintenant en forme, je retarde de 10 ans (au moins !) mon entrée en maison pour vieux : 10 x 15 000 € = 150 000 € !
Ma femme m’admire, décide de ne pas divorcer : 100 000 € d’économie sur la pension alimentaire.
Mon patron, qui me voit travailler le WE, s’exclame : Quel travailleur celui-la ! j’ai une promotion , 3000 € par an x 30 = 90 000 €
Bilan : 12000+9000+150000+10000+90000 = 360 000 € d’économie !
Scénario 2 :
Les sous que je dépense en essence pour aller chercher le bois sont supérieurs aux gains.
Je me suis prit un arbre sur le crâne, me suis coupé un tendon avec la tronçonneuse, les reins en compote en fendant le bois au merlin .
Tous mes collègues se moquent de moi « Pourquoi tu t’embêtes à couper du bois, c’est pas cher l’électrique ! »
Ma femme, qui en a marre de me voir partit au bois le WE, a divorcé.
Mon patron, qui voit que je suis fatigué le lundi, m’a licencié.

#2 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15370 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 13 dcembre 2008 - 11:14

Tu as raison d'en rire, Hum, le bois c'est un truc pour chomeur célibataire.

50€ la stère livrée… c'est clair qu'il faut pour la produire et la mettre en marché plus d'une heure de travail salarié toutes taxes et charges comprises.

Le bucheron doit, comme c'est de tradition, être payé des clopinettes, le forestier doit espérer qu'il touchera plus la prochaine fois dans 30 ans, le transporteur doit souhaiter que le gasoil ne remonte pas, le commercial doit trouver que sa com est minable et qu'il ferait mieux de vendre des poeles à bois…

En amateur, en deux heures de temps je rempli un coffre de BX avec du bois de taillis sans avoir à refendre, je rentre à la maison 500m, je décharge et je remets en tas, en vrac. Disons une stère par jour, entretien de la tronçonneuse, nettoyage de la BX et kiné compris.

#3 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 13 dcembre 2008 - 12:33

Je ne me suis jamais chauffé autrement qu'au bois .
Quand je fais du bois , je ne travaille jamais plus d'une demi journée par jour .
Pour faire du bois , il faut être en forme et être trés vigilant .
Je compte une stére de bois par demi journée , coupée , fendu et rendu à ma maison en tas , entretien et préparation de la tronçonneuse compris .
Je fais de trente à cinquante stéres de bois par an .
J'en utilise entre 15 et 20 stéres pour mon chauffage et je vend le reste soit à des voisins qui viennent le prendre sur place en fonction de leurs besoins , soit à des amis .
30 euros pour la prise sur place .
40 euros livré en 1 m .
50 euros livré en 50 cm .
Je composte ou je broie tous les branchages .


Il faut de l'expèrience et un certain bon sens pour utiliser une tronçonneuse sans trop de risques ....je déconseille cet outil à tout ceux qui n'ont pas ce que j'appelle , le sens de la matière .

#4 mauresterel

mauresterel
  • Localisation:var
  • Intérêts:arboriculture, biologie, archéologie, course à pied

Posté 13 dcembre 2008 - 19:06

souvent avec humour dans la discussion je dis que le bois c'est rentable si on le fait soi même car on se chauffe au moins 3 fois
en le faisant
en le rentrant et enfin devant le poêle

entièrement d'accord sur la notion de sécurité pour l'abattage et l'utilisation de la tronçonneuse et la fendeuse si on l'utilise

en utilisant ces 2 outils la question du rendement et d'ailleurs remise en cause, si on utilise des arbres volumineux qui nécessitent une machine puissante ainsi qu'une fendeuse......

ici les pro font uniquement du chêne vert recepés de 30cm maxi au pied, la ça va vite.

je me souviens plus jeune avec mon père on utiliser la loube (passe partout) la hache, rien de thermique, et on en faisait. en plus sans les oreilles en compote

on pourrait y revenir!

#5 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 13 dcembre 2008 - 20:06

ici les pro  font uniquement du chêne vert recepés de 30cm maxi au pied, la ça va vite.

je me souviens plus jeune avec mon père on utiliser la loube (passe partout) la hache, rien de thermique, et on en faisait. en plus sans les oreilles en compote

on pourrait y revenir!

Je suis entrain de reconvertir certains terrains pour obtenir ce que j'appelle un bois de haies .
Je conduis une plantation d'arbres en petit têtard dont le tronc fait 1 m de haut , comme une haie de bocage....sauf que là c'est un bois .
Je couperais les branches quand elles feront une quinzaine de centimétres de diamètre....ainsi pas besoin de fendre , et possibilité de ne travailler qu'à la scie et à la serpe .
Je fais déjà une grande partie de mon bois de cette façon en prélevant dans les haies (mais à la tronçonneuse toutefois , à cause du manque de temps) .

Modifié par ophildelo, 13 dcembre 2008 - 20:07 .


#6 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15370 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 13 dcembre 2008 - 20:23

… plantation d'arbres en petit têtard dont le tronc fait 1 m de haut , comme une haie de bocage....sauf que là c'est un bois .…

Une manière de faire qui doit avoir des avantages… si tu peux en dire plus?

#7 verdeter

verdeter

Posté 13 dcembre 2008 - 20:38

Le problème du bois de têtard est son utilisation qui est parfaite pour un four ou un poelle de masse mais délicate pour un poelle ou une cuisinière.
Ca peut être pas mal aussi pour de la plaquette.
Ca me semble gros 15 cm pour du têtard, j'aurai dit 5 à 8

http://www.pnr-seine...ias/tetards.pdf

#8 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 13 dcembre 2008 - 21:13

Le problème du bois de têtard est son utilisation qui est parfaite pour un four ou un poelle de masse mais délicate pour un poelle ou une cuisinière.
Ca peut être pas mal aussi pour de la plaquette.
Ca me semble gros 15 cm pour du têtard, j'aurai dit 5 à 8

http://www.pnr-seine...ias/tetards.pdf

15 cm c'est le maximun ...l'idéal pour moi çà doit être 12 cm .
C'est pour alimenter une chaudière de chauffage central , de plus petits diamètres ne conviendraient pas pour ce genre d'utilisation...flambée trop importante .
Mais évidemment on peut couper plus petit , si on a un type de chauffage adapté .

Pour la plantation il suffit de mettre des scions tous les 3 ou 4 m sur la ligne avec des lignes espacées de 5 ou 6 m .
Aprés 3 ou 4 ans on étête à 1 m .
On ne peut compter sur une récolte qu'aprés 10 ou 15 ans .
Si on ne récolte pas les branchages on peut les laisser sur le sol entre les rangs .
Au niveau du sol pas d'entretien , sinon tenir les ronces à l'écart au début de la plantation ou aprés chaque coupe .

Les têtards traditionnels sont en génèral beaucoup trop haut (1,5 à 2 m)..il faut souvent une échelle pour couper les branches .
Chez nous il en existait qui faisait parfois 5 ou 6 m de haut....il y a surement une raison à cela , mais je n'en ai jamais compris l'utilité , car il fallait sortir la grande échelle pour les tailler et cela était toujours un peu périlleux .

Modifié par ophildelo, 13 dcembre 2008 - 21:19 .


#9 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15370 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 13 dcembre 2008 - 21:41

Ma question n'était pas assez précise; pourquoi ce tronc d'un mètre?
Quels avantages par rapport à un taillis sur souche?

#10 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 14 dcembre 2008 - 00:59

Ma question n'était pas assez précise; pourquoi ce tronc d'un mètre?
Quels avantages par rapport à un taillis sur souche?

Plus facile à couper...hauteur d'homme....important si on coupe à la scie .
Plus facile à nettoyer ....plus facile de manoeuvrer atour d'un tronc que d'une souche .
Branches moins facilement colonisées par les lianes et les ronces qu'une souche .
Dés la reprise les jeunes branches ont déjà 1 m d'avance sur la végétation environnante ....la hauteur permet à la plante de mieux dominer les plantes au sol .
Il me semble aussi avoir remarqué que dans la conduite en souche certaines branches avaient tendance à s'affranchir....donc des branches de diamétre parfois très différents ....des branches qui tendent à redevenir des arbres .

#11 FP44

FP44
  • Localisation:St genest lerpt (42)

Posté 14 dcembre 2008 - 03:43

je dirais que la raisn des tétard de 4 a5 m c'est la mécanisation agricole.


pour la tal des tétar dans mon secteur d'origine ( nantes) les tétard étai traditionellement tailler tout les 5 a 8 ans. au dela il y a un risque de branche morte et de fendre le pied avec les tempet hivernal.

les tétarde était aussi sitématiquement entretenu a la hache pour favoriser la repousse . la coupe de la sie est trop franche pour cela.

l'ider d'une parcel de tétard a 1 m pour du bois de chauffage est pas mal. reste a décaler sur une dizaiue d'anner la plantation pour pouvoir en couper un peut tout les ans.

#12 hum

hum
  • Localisation:gard

Posté 14 dcembre 2008 - 07:07

Je conduis une plantation d'arbres en petit têtard dont le tronc fait 1 m de haut , comme une haie de bocage....


bonjour.
Je suis dans la même démarche, si ce n'est que je n'ai pas encore réalisé.
Sur quelles espèces travaillez vous ?
J'étais parti sur du mûrier, arbre traditionnellement planté dans le sud pour la nourriture des vers à soie: chaque année il était rabattu pour donner les feuilles aux vers, c'est dire qu'il est particulièrement adapté à une taille annuelle qu’on peut réaliser au sécateur « à deux main », assez rapide.
Je n’ai hélas pas pu trouver de jeunes plants moins coûteux. J’ai essayé de bouturer l’année dernière mais j’ai raté.
L’idée étant pour moi aussi de travailler à +- 1 m, pour les même raison que Ophildelo : plus bas mal au rein, plus haut échelle dangereuse. Bien sur la mécanisation est une possibilité, voir TTCR : taillis à trés courte rotation : il s’agit de plantation de saules ou autres, qui sont « moissonnées » tous 3 ans, et transformées en plaquettes.
Pour ce qui est de la hauteur élevée de l’arbre têtard, je suppose que c’était pour pouvoir utiliser la place en dessous : pousse de l’herbe au printemps, puis ombrage pour les vaches été, un peu comme les « pré-vergers » de pommiers à cidre en Normandie. (en admettant qu’il y ait besoin d’ombre en été dans ce pays Nordique) (y a-t-il seulement un été ?)

#13 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 14 dcembre 2008 - 10:04

Pour l'instant j'ai planté environ 40 ares .
J'utilise des plants de frêne et de charme issus de semis naturels dans mes bois (et un peu dans ceux de mes voisins)...donc aucunes dépense .
Je suis dans le nord de la france (aisne) .
J'exploite déjà de cette façon des saules. Ce n'est pas un trés bon bois de chauffe , mais la production est énorme...on peut tailler des branches d'une douzaine de centimétres tous les trois ou quatre ans .
FP44 a raison , autrefois je taillais les haies avec mon grand-père , et on coupait les branches à la serpe ...une fois au sol on utilisait la scie .

#14 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15370 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 14 dcembre 2008 - 10:20

…un peu comme les « pré-vergers » de pommiers à cidre en Normandie. (en admettant qu’il y ait besoin d’ombre en été dans ce pays Nordique) (y a-t-il seulement un été ?)

… et pourquoi crois-tu que les vikings sont venus chez nous?

Merci FP44 et Ophildelo pour vos explications.

Conduites sur souche les cépées vont produire des branches qui sont mieux ancrées, me semble-t-il. Qu'elles s'affranchissent serait plutot un point positif. Je concède que souvent un ou plusieurs brins dominants apparaissent et adoptent un port vertical similaire à celui d'un arbre. Perches, poteaux, piquets et buches sont alors plus rectilignes.

Mon bois de chauffage est pour une bonne partie du bois tiré de tétards, sur des trognes ou des "tèrouesses" comme on dit en Sarthe. C'est du sport j'en conviens, et les bois sont branchus, tordus, noueux.

Je redoute toujours l'effet de rebond de la grosse branche qui après s'être inclinée gentiment, décroche et tombe à plat sur le sol. Bien qu'agissant avec prudence, en général, je me suis fait piégé une fois, sans gravité. L'échelle en alu a plutot mal encaissé le choc, j'ai eu le réflexe de rejeter la tronconneuse au plus loin, et je me suis relevé après une descente un peu trop rapide à mon goût.

Ceci me fait penser que le tronc d'un mètre peut déterminer le même genre de rebond, les conséquences graves en moins. Prudence cependant…

#15 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 14 dcembre 2008 - 16:10

Je redoute toujours l'effet de rebond de la grosse branche qui après s'être inclinée gentiment, décroche et tombe à plat sur le sol.


sur que bucheronner au sol permet une bonne maitrise de l'abattage, couper en hauteur implique que la charnière ne sert pas à grand chose une fois que le tronc tombe dans le vide....le tronc à tout losir de se tourner dans l'aire en fonction de son poids et de la ré&partition des branches...et/ou de rebondir en touchant le sol car ayant pris de l'élan...après ça dépend de la grosseur du tronc....

ici en général: coupe de chêne rouvre, en alternance, laisser la souche coupé à raz, le chêne rejette de part et d'autre de la souche et ça forme des petits bosquets...on peu recommencer ainsi 10 à 15 a,s plus tard....ne jamais couper un bois à blanc..

pour le bois de chauffe nous avons trouvé un compromis, nous l'achetons coupé en 2 mètres là où il a été coupé, 3 coup de tronco et on a 4 section en 50cm....et c'est pas cher

floyd, tu as une bX!!! :ptdrasrpt2: j'ai largué la mienne avec regret!!!
mais avoir un véhicule break est un minimum pour se chauffer au bois, on peu le transporter (ou remorque) mais quitte à avoir une bagnole, autant qu'elle soit utilitaire!!!

je me demande si l'arbre de judé ne ferait pas un bon sujet pour les haie "tétard" que vous décrivez...il pousse en bosquet à une vitesse impressionnante, je taille chaque année le mien pour éviter le phénomène de branches mortes en hauteur car trop de rejt en partie basse qui tire la sève, ça me fourni la majeur parti de mon bois d'allumage pour l'année (complété avec du recyclage boite de camembert et autres cagettes de récup) floyd, tu connais cet arbre étonnant dont les fleurs poussent en premier et à même l'écorce?

néothé

#16 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15370 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 14 dcembre 2008 - 17:08

Image IPB
www.jardinbrico.com

Le cercis siliquastrum est bien connu pour sa vigueur en sol sableux. De la famille des légumineuses, il a donc l'aptitude à tirer profit de l'azote de l'air.
La fiche sur jardinbrico est très détaillée.

merci à Néothé pour le partage de son savoir-faire de bucheronne et de militante.

et non, ma BX millésime 280 000 km, n'est pas à vendre.

#17 _strychnine_

_strychnine_

Posté 14 dcembre 2008 - 18:40

Petit joueur, notre Mercédès va atteindre les 1.300.000 km, moteur d'origine, bientôt ( break diesel, 20 ans )...
Sinon, puisque nous sommes dans le pays, l'acacia, ça pousse incroyablement vite...

#18 mauresterel

mauresterel
  • Localisation:var
  • Intérêts:arboriculture, biologie, archéologie, course à pied

Posté 14 dcembre 2008 - 20:58

bonsoir,

le murier c'est pas top pour chauffer
l'arbre de judée c'est un vrai peste dans le sud, il est difficile à contenir il poussent même entre les ceps de vignes traités au désherbant
l'acacia drageonne souvent et très loin de sa base et peut on le conduire en haie? je ne sais pas si il supporte bien la taille.

pour le sud la régénération par souche même si à force elle donne des sujets moins vigoureux et la technique qui semble la plus adéquat, la végétation y est habituée et pour la sécurité rien de tel que de travailler avec les 2 pieds sur la terre ferme

#19 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15370 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 14 dcembre 2008 - 21:32

(strychnine @ Dimanche 14 Décembre 2008 à 18h40)
… l'acacia pousse incroyablement vite...


65 000 km/an soit 1000 heures à raison d'une vitesse moyenne de 65 km/h.
et à part ça vous faites quoi dans la vie, chère Strychnine? Inutile de répondre…
lol…

Acacia, également une légumineuse d'où son coté "explosif" dans les premières années de croissance. Une espèce qui mérite d'être cultivée pour faire du bois d'œuvre. J'ai enfin mis en œuvre une terrasse en lames d'acacia, c'est solide, superbe et made in France. Scie carbure indispensable.
Image IPB

Les acacias rejettent abondament, les plus vigoureuses des jeunes pousses peuvent parfois s'arracher sous leur poids et l'effet du vent.

Au Nord de la Loire, l'arbre de Judée n'est pas encore la peste décrite par Mauresterel.

Modifié par FLOYD, 14 dcembre 2008 - 21:34 .


#20 _strychnine_

_strychnine_

Posté 14 dcembre 2008 - 21:44

Pour la voiture, on atriché, on l'a rachetée à un taxi, elle avait déjà 900.000 km...
Pour l'acacia, ici, il y en a beaucoup en haie, on s'en sert pour faire des poteaux pour les vignes, en bois de chauffage, en construction. Ca redémarre et ça repart... En plus, les fleurs sont délicieuses à manger, les enfants adorent.