Aller au contenu


Photo

Faire son bois


  • Veuillez vous connecter pour répondre
273 réponses à ce sujet

#41 verdeter

verdeter

Posté 08 fvrier 2009 - 10:24

Je donne un petit coup à chaque plein , ça va vite et tu gardes toute la faculté de coupe.
Pareil pour les ciseaux, je n'attends pas qu'ils coupent plus pour filer un coup de pierre.

Pour les limitateurs, il faut savoir le faire à la disqueuse, c'est un coup à trop en enlever et se faire mal avec un outil rendu dangereux, je conseille plutot la lime.... surtout que c'est plus rare que l'aiguisage

#42 _Dempsey_

_Dempsey_

Posté 08 fvrier 2009 - 10:53

mettre le feu aux branches , c'est pas du tout ecologiste ! OK
Mais que c'est beau un feu, quand le jour tombe, apres une bonne journee de coupe de bois...
Surtout quand la flamme crepite et atteint trois metres de haut...
Pourquoi les hommes aiment-ils autant faire du feu en nature ?
instinct primitif ancestral?

#43 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15369 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 08 fvrier 2009 - 11:32

Image IPB
accessoire pour limer les limiteurs

Oui, l'utilisation de la disqueuse petit modèle (110mm) avec modération. Selon les besoins et les indications du petit accessoire vendu souvent avec la tronçonneuse.
Trop bas les limiteurs, et la chaine va mordre trop fort; il y a risque de plantage et la mécanique n'aime pas ça.

Pour aller plus loin dans la technique d'affutage des chaines, ce lien très complet.
http://www.motocultu...onconneuse.html

Euh… bien d'accord avec Dempsey sur la beauté du feu, suis un peu primitif aussi!

#44 lynia

lynia
  • Localisation:banlieue parisienne

Posté 28 avril 2009 - 09:12

hum je relance ce topic hihi.

Dans une perspective d'être le plus autonome possible avec un bout de terrain, j'avais vu un doc sur des femmes africaines qui avaient bidouillé un pressoir pour faire des petites briquettes de feuilles, de brindilles et de branchettes, idéal pour la cuisine car faisant passé moins l'oxygène et donc durant plus longtemps qu'un simple fagot des mêmes branchettes et évitant de couper le peu d'arbres qui restaient dans leur coin. Bien sûr c'était un pays chaud donc les feuilles étaient très sèches. Elles n'utilisaient pas de colle et les briquettes tenaient rien qu'avec une bonne pression.

Alors bien sûr ça ferait pas de grand feu romantique mais ne cherche t-on pas justement les moyens de chauffer une maison le plus économiquement possible?Sur le forum, l'idée d'une grande cheminée qui chauffe seulement les pièces est dépassée. On peut envisager de sécher un grand sac de feuilles brindilles dans la maison près de la source de chaleur. Ou même n'utiliser que les branches et les compresser si les feuilles sont trop humides. Cela rendrait peut-être plus efficace de les bruler ainsi et donc en utiliser moins (et que les détracteurs du brf soient rassurés hihi). Ou alors un bon forgeron créé une espèce de grosse buche grillagé en fer dans laquelle on coincerait et presserait les brindilles et feuilles évitant une trop longue préparation ou stock de briquettes préparés?est ce que ça tiendrait à long terme?Enfin si on ne peut pas récupérer les "déchets" des autres, sciure, coupe qui va être brulé, ou caisse en bois du marché (ah ça me rend dingue près de chez moi les tonnes de bois jetés en fin de marché sans être revalorisé pourquoi j'ai pas de cheminée???).

Cela serait économique pour les gens mais aussi pour les forêts. Dire que l'Europe a des forêts à foison et qu'il ne faut donc pas s'occuper de la gestion de cette ressource est faux. Toute forêt n'est pas écologique, l'augmentation de forêt que tout le monde encense depuis quelques années est principalement le fait de plantation de peuplier ou de résineux en ligne ce qui annihile toute autre forme de végétation en acidifiant le sol et tombent comme un château de carte avec une grosse tempête comme on a pu le voir dans les landes (les pins ont des racines peu profondes). Ces parcelles sans vie où il n'y a qu'une espèce d'arbres où toutes les souches toutes les autres formes de vie sont détruites n'est pas un refuge pour le reste de la faune et flore comme on peut l'avoir l'idée dans une vraie forêt. Cela favorise de plus les maladies entre ces arbres. La Suède grand pourvoyeur de pâte à papier se mord maintenant les doigts d'avoir pendant des dizaines d'années planter une seule espèce au détriment d'un bon mariage équilibré. Le Japon aussi qui avait planté une seule espèce de résineux sur des milliers d'hectares et maintenant lutte contre un insecte ravageur qui ne trouve aucune frontière de d'autres arbres pour arrêter sa marche et qui finalement fait son travail de rééquilibrage. Le Pakistan a cru le boniment des australiens et a planté des milliers d'eucalyptus totalement inadaptés qui pompent 80 litres d'eau par jour. Maintenant en plus les industriels ont créé des arbres ogm qui seront sans lignine!!!

#45 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2317 messages
  • Genre: Homme

Posté 28 avril 2009 - 12:50

briquette papier :

http://nimasadi.kios...3?id_article=29


presse à briquettes :
http://www.sedao.com...-briquette.html (29 €)
http://www.provence-...se-a-briquettes (20€)

etc ....

mais il y a des inconvenients : (suite plus tard je suis pressé :o )

#46 lynia

lynia
  • Localisation:banlieue parisienne

Posté 28 avril 2009 - 13:38

oui voilà le problème on parle toujours des briquettes papiers qui sont pas très idéales pour sécher et on pourrait le recycler. Mais si on n'a pas de sciure disponible ni de papiers d'ailleurs est ce que ça serait possible de le faire avec des brindilles?je m'interroge hihi

Modifié par lynia, 28 avril 2009 - 13:41 .


#47 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15369 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 28 avril 2009 - 18:41

L'avantage de la brindille en vrac, comme celui du bois de palette broyé, c'est de permettre une alimentation automatisée d'un foyer de chaudière à bois.

L'avantage de la briquette, c'est le stockage rangé et le contrôle simple des quantités brûlées.

Pour fabriquer des briquettes de brindilles, il semble évident qu'il faudra mettre en jeu des pressions fortes, voire très fortes, du niveau de celles nécéssaires pour la fabrication des panneaux type OSB.

#48 lynia

lynia
  • Localisation:banlieue parisienne

Posté 28 avril 2009 - 18:50

oui c'est pour ça que ce doc m'avait beaucoup étonné elles avaient pas d'outils et elles y sont bien arrivés. Dommage que le documentaire ne s'est pas attardé sur ce point en particulier

#49 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15369 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 28 avril 2009 - 18:58

Sous le terme briquette, il est possible que se cache une sorte de mini-fagot.
Des machines simples, à effet de levier, suffisent alors pour maintenir compact les brindilles avec un lien en ficelle ou en fil de fer.

…ou alors des machines du genre de celles utilisées pour la fabrication des briques de terre comprimée. Un levier de 2,00m démultiplie les forces en jeu.

#50 lynia

lynia
  • Localisation:banlieue parisienne

Posté 28 avril 2009 - 19:00

peut-être mais ce qui est sur c'est qu'il y avait pas de colle pas de ficelle.

#51 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2317 messages
  • Genre: Homme

Posté 28 avril 2009 - 22:47

inconvenient des briquettes papiers :
la fabrication du systeme en materiaux leger :
j'en ai bousillé un car j'ai poussé un peu fort ... et je pense qu'il le faut , mais je pense aussi que c'est surtout la facon de compresser la briquette qui n'est pas la bonne .

Il me semble évident que la compréssion, qui est aussi + demandeur en matiere première, doit être la plus puissante possible .
Il faudrait une compression avec un appareil style pour faire les brique en terre crue : une grande tige afin de délivrer plus de force et donc plus de compression .
L'avantage de la compression est une longévité du feu + importante et donc pour ceux qui sont en habitat nomade le fait de moins se lever pendant la nuit , pour remplir le poele :thermo:

Ayant fait des briquettes (entre 80 et 90) en papier blanc et en papier journal je peux dire (à verifier) que :
les briquettes en papier blanc sont plus pour la longévité du feu (donc durée) .
et les briquettes en papiers journal permet de délivrer + de puissance (donc court terme) .


Pour les autres matieres premières je n'ai pas d'idées :siffle:

Modifié par Corpse Grinder 666, 29 avril 2009 - 12:18 .


#52 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2317 messages
  • Genre: Homme

Posté 22 aot 2009 - 10:11

je cherche ce type de presse qui ma l'air d'être serieux pour la compression si quelqu'un a une idée ou je peux trouver un modele equivalent car je trouve surtout le modele que je trouve legé (et qui m'a pété dans les mains) et qui compresse avec 2 mains :

Image IPB

#53 _Dempsey_

_Dempsey_

Posté 22 aot 2009 - 10:30

je pensai just que l'encre du papier , hum, c'est pas tres bon pour brûler ?

#54 dap

dap
  • Localisation:Rennes

Posté 23 septembre 2009 - 14:45

Je réfléchis toujours à faire la même chose avec du carton pour le recycler. (Pas encore testé).
Éventuellement, faudrait tester différents mélanges papier cartons brindilles copeaux...

Il y a bien ce genre de presse :
http://www.blockie.f...esentation.html

Un peu cher peut être pour cet usage ?

Dap

#55 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15369 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 23 septembre 2009 - 16:41

Cher, tout est relatif. Mais acheter une belle machine pour seulement faire quelques buches par an durant un petit week-end, là c'est du gaspillage.

Pourquoi ne pas étudier un achat collectif, (ou une possibilité de location), et tester une adaptation avec une grille pour expurger l'eau.
Bien entendu il faut surtout que la machine puisse toujours servir à faire des BTC.

Un bricoleur avec une meuleuse et un poste à souder devrait pouvoir réinventer la "petite presse" qui n'avait pas résisté au corpse.

Modifié par FLOYD, 23 septembre 2009 - 16:42 .


#56 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 23 septembre 2009 - 18:34

:roi2:
déviation de sujet:

un poêle de masse, c'est bien pour faire un feu vif, puis il restiu cette chaleur progressivement, même si le feu est éteind? donc l papier carton pourrai trouver une utilité, non? mais comment se passe l'évacuation de fumée, car un gros feu de cagette ou de paipier bien violent, c'est l'idéal pour mettre le feu au conduit s'il n'est pas propre!!!

sinon, pour moi, le gros défaut de la presse papier, c'est le séchage... ;)

en tout cas, mutualiser un appareil ça c'est une bonne idée...


mais les buches papiers, mieux vaut les fabriquer en été!!!

néo

#57 forlu45

forlu45

    Bricoleur

  • Bannis
  • 754 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:haute savoie
  • Intérêts:moteur HHO

Posté 25 novembre 2009 - 20:50

bah bah les bx c'est depassé , je connais j'en ai eu trois , et je viens de donner 6 roues completes pour 50 €
l'arbre de judée comme on l'appelle chez nous (photo ) est très beau mais fragile il casse chaque hiver sous la neige
pour le bois de chauffage je prefère le fayard ( hetre ) fait beaucoup moins de suie dans les conduits
est plus vite sec . le chène le chataigner ,c'est pas la joie et puis , bruler du chène 'cest un crime .......

#58 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2317 messages
  • Genre: Homme

Posté 02 dcembre 2009 - 13:23

je réutilise ce thread afin de ne pas en ouvrir un autre afin de vous demandez pour les plus spécialistes d'entre vous .

Pour fendre le bois quels sont les coins les meilleurs , j'en ai un mais il me fait des bouts de métal sur la partie où je frappe (donc obligation de gants) .

leborgne propose des coins évitant ce soucis : qu'est ce que cela vaut ?

Et ensuite est ce que les coins fendant en 3 ou 4 morceaux une buche vaut le coup dans leur longévité et leur travail ?

Car j'avoue que je suis content des manches "leborgne" (d'où le regard que j'ai sur leur produits, et je pense changer progressivement tous mes manches ansi) mais je ne sais quoi penser des coins (que j'ai vu ailleurs sous d'autres marques).
De plus, si l'année passée, je fendais en fonction de mes besoin , cette année je suis obligé de faire tout d'un coup (d'où une fatigue pour mon dos et moi même) et je suis donc interréssé par ces coins qui fend en plusieurs parties :???:

D'ailleurs y a t'il des marques à éviter ? et des marques dites "pro" ou sérieuses ?

Merci :) :???:

Modifié par Corpse Grinder 666, 02 dcembre 2009 - 13:24 .


#59 sebashi

sebashi

    Apprenti terrien

  • Membres
  • 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Aveyron

Posté 02 dcembre 2009 - 13:59

Tu aura toujours, à ma connaissance des eclats, qu'en principe il faut meuler...

Mais pour quel diametres tu parle ?

Pour les petits rondins à fendre, le merlin me parait plus adapté. ( une seule frappe voir 2 )
Parceque fendre en 4 un gros rondin ( plus de 30 cm ) en quelques coups ça me parait dur .
En fait, on m'a enseigné qu'il valait mieux planter le coin de façon bien exentrée (je dirais à la moitié du rayon du rondin , meme plus excentré sur un tres gros .
Tu verra on force moins :)

#60 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15369 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 02 dcembre 2009 - 14:02

La marque citée et quelques autres sont héritières de traditions métallurgiques et de forgeage à chaud.
Aucune ne se contenteraient de vendre du métal à ferrer les lapins…

D'accord pour les manches jaunes avec âme en fibre de verre. Pas top écolo, mais durable, durable…
Eventuellement planter pour plus tard des cornouillers mâle, des frênes, et autres essences à bois serré et nerveux.

Pour fendre j'utilise souvent deux coins pour les cas difficiles si nombreux avec le bois du bocage.
Par contre vu le prix je n'ai pas essayer les coins modernes proposés.

Le merlin peut parfois suffir pour les belles buches de fil et pas trop épaisse ni trop longue.
Je fends en posant la buche sur un très gros rondin 50x70; bon effet de contre-coup et meilleure position…

Le travail de fendage reste très (trop) éprouvant pour les articulations de l'épaule. Ne pas insister à la moindre douleur.

Des fendeurs hydrauliques mus par un tracteur ou par un moteur électrique sont assez courants aujourd'hui.
Un cartilage d'épaule, ça se change, mais c'est plus cher et c'est pas une partie de plaisir.